Que veut dire « gestion locative » ?

L’immobilier est un secteur qui séduit de plus en en plus les investisseurs. Il propose beaucoup d’alternatives facilitant la diversification du patrimoine, comme le terrain nu, l’investissement locatif, ou encore le SCPI.

Disposer d’un parc de bien immobilier  nécessite une bonne gestion pour profiter d’un investissement plus rentable. Se tourner vers la gestion locative vous permettra de gérer votre patrimoine plus facilement.

Qu’est ce que c’est au juste ? Qui s’en charge ? Des éléments de réponse dans cet article.

Gestion locative : qu’est-ce que c’est ?

key-2114334_1280

Pour faire simple, c’est le propriétaire qui gère ses biens mis en location ou c’est un professionnel comme l’agence de gestion locative sur Toulouse Patrimandco qui le fait à sa place.

Cette pratique est de plus appréciée en ce moment, car cela vous évite d’être submergé par votre statut de bailleurs.  Ainsi, c’est l’agence qui se chargera de la prospection du bien, le recouvrement du loyer ainsi que de trouver des locataires.

L’expert en gestion locatif s’occupe également de l’entretien des biens et de s’assurer de la prise en charge des risques en cas de carences locatives. La gestion locative est régie par un contrat biparti conclu entre le courtier immobilier et le propriétaire.

C’est un contrat à durée déterminée, tacitement reconductible à chaque anniversaire. En échange, le propriétaire lui versera une commission. .

  • Que veut dire gestion locative en direct ?

Avec la gestion locative directe, le bailleur prend également le statut du gestionnaire. En choisissant cette option, vous admettez avoir la capacité de le faire.

La gratuité fait partie des avantages de la gestion locative directe. En effet, en vous engageant à gérer vous-même vos biens locatifs, vous vous éviterez de payer des frais pour la rédaction des actes juridiques, de la recherche de locataire et de la gestion courante du bien.

La gestion locative directe vous permet également de prendre en contact directement avec vos locataires. De ce fait, vous n’êtes pas étranger à tous les événements relatifs à la gestion courante de vos biens immobiliers locatifs. Cela peut concerner les retards de loyer, les travaux de réparation à faire, les nuisances au sein de l’établissement.

Cependant gérer soi-même ses biens locatifs présente quelques inconvénients. Vous devez avoir du temps pour gérer vos biens locatifs et rester à « l’écoute de vos locataires et réagir en conséquence. Vous devez être disponible et organisé en vous assurant que tous les loyers ont été acquittés à temps, que les loyers en étaient révisés à temps ; vous devez vous charger des déclarations fiscales, etc.

Vous pouvez recourir à un logiciel de gestion locative immobilière pour faciliter vos tâches. Cet équipement  permet d’envoyer automatiquement  les quittances de loyer ou encore les avis d’échéance.

La gestion locative déléguée : comment le définir ?

key-2323278_1280 (1)

En confiant la gestion de votre bien immobilier locatif, vous profiterez de son expertise pour avoir un investissement plus rentable. Vous n’aurez plus à vous soucier de la gestion courante de votre bien.

Les problèmes techniques, les démarches administratives et fiscales, le règlement des litiges entre locataires, l’entretien du bien immobilier seront pris en main par l’agence de gestion locative.

Comme la gestion locative directe, la gestion déléguée présente également des inconvénients. La gestion courante a un coût. La commercialisation et la gestion sont deux taches différentes. Il y a des honoraires de location avec la commercialisation.  Les honoraires ne sont pas définis par les barèmes. Chaque agence peut le définir. Vous devez également vous préparer pour les coûts supplémentaires.

S’il y a des travaux à faire, il arrive que le gestionnaire prenne du pourcentage selon la valeur des travaux à réaliser. Il y a également les quittances, frais de charge. Il en est de même pour les actes juridiques. La réduction et le renouvellement de bail ont un prix.

Il en est de même si vous décidez de congédier votre locataire, certains gestionnaires demandent automatiquement l’intervention d’un huissier de justice pour les procédures. La facture peut s’élever à 200 €. S’il faut réaliser une nouvelle déclaration fiscale des revenus locatifs, il y a également un coût.

  • Qu’en est-il du mandat gestion locative

Il s’agit de l’acte qui définit l’accord que vous avez conclu avec l’agence de gestion locative. Le mandat définit tous les termes qui définissent les missions du mandataire. Il prend la forme d’un document écrit qui devrait être réalisé en deux exemplaires et que le mandat et le mandataire doivent signer.

Le mandat de gestion locative doit contenir certaines informations cruciales comme l’identité du mandant (vous) et le mandataire, leur raison sociale, la préfecture où a été délivrée votre carte professionnelle, les engagements que vous et le mandataire aviez pris, la valeur de la rémunération du mandataire et la durée du mandat qui est généralement de moins de 30 ans.

Le mandataire sert d’intermédiaire entre le locataire et vous. Il devrait vous faire un compte-rendu de toutes les opérations qui ont déjà été effectuées dans le bien locatif. En échange, vous acceptez un loyer conforme au prix du marché pour faciliter le travail du mandataire.

Gestion locative : comment choisir votre mandataire ou  votre agence de gestion locative ?

key-2114455_1280

Il est recommandé de s’adresser à un courtier ou à un prestataire en gestion locative. Ces professionnels vous permettent de profiter d’une bonne gestion. En effet, certaines agences immobilières n’offrent pas une prestation de gestion locative.

Cependant, vous ne devez pas confier la gestion de votre bien immobilier au premier prestataire qui vient sonner à votre porte. Il faut prendre le temps de bien le choisir si vous voulez de la rentabilité.

Votre agence de gestion locative ne doit pas se trouver à plus de 10 kilomètres du bien à gérer. Cela lui permettra de mieux se concentrer sur sa mission. Elle connait la valeur des loyers dans la ville. Ce qui lui permettra de vous donner les meilleurs conseils dans la gestion de votre bien locatif.

Vous devez également vous renseigner sur le mode de fonctionnement de l’agence. Celui-ci doit être conforme à votre vision. Quelles obligations s’engagent-ils à vous proposer ? Quelles sont ses options facultatives ? Vous devez garder, en tête que désormais c’est lui qui s’occupera de toutes procédures fiscales et administratives des lieux, il s’assurera, du versement du loyer.

Vous devez être d’accord avec sa méthode de travail afin que votre investissement soit le plus rentable possible. La fiabilité du mandataire et de l’agence de gestion locative est également un point important à vérifier avant de l’engager. Vous pouvez vous fier sur vos premiers ressentis au  moment de la prise de contact avec le mandataire immobilier ou l’agence.

Vous devez déceler un niveau de professionnalisme dans sa manière de vous convaincre de l’engager. Souhaite-t-il instaurer une relation de proximité ou non ? Et surtout, a-t-il bien compris ce dont vous l’attendez de lui ?

Le plus important c’est que vous pouvez tisser une relation de confiance avec le mandataire. Si c’est le cas, vous pouvez poursuivre les procédures. Dans le cas contraire, pensez à vous tourner vers un autre mandataire ou vers une autre agence de gestion locative. Comparez toutes les informations que vous avez récoltées à tête reposée avant de choisir celui qui gèrera votre bien locatif à votre place.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s