Tout savoir sur les radiateurs à inertie

Le radiateur à inertie fait partie des systèmes de chauffage électrique les plus appréciés. Ce type de radiateur peut en effet être couplé avec une bonne isolation pour pouvoir profiter d’un confort thermique à faible investissement.

Sa popularité est également due à son fonctionnement. La chaleur peut en réalité être diffusée de façon homogène sur une longue durée. C’est ce qui garantit sa performance.

Fonctionnement d’un radiateur à inertie

La chaleur émise par un radiateur à inertie est diffusée par rayonnement. Celui-ci va se servir soit d’un matériau réfractaire soit d’un fluide caloporteur.

Les occupants de la pièce pourront ainsi être chauffés par l’intermédiaire d’une lumière infrarouge. Les objets qui reçoivent le rayonnement peuvent également être chauffés. Ces objets participent ainsi à la distribution de la chaleur à travers toute la pièce.

Lire la suite

Les équipements électriques qui consomment le plus dans une maison

Les études menées par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) et le gestionnaire du RTE (Réseau de Transport d’Électricité) en 2020 affirment que la consommation électrique d’un Français est estimée à 2 223 kWh par an. 

Avant la hausse de 4% du prix réglementé de l’électricité, à la suite de l’augmentation du prix du gaz et la production réduite d’énergie nucléaire, le prix moyen de kWh était de 0,2022 € TTC selon l’Eurostat. La facture à payer pour une personne était alors aux alentours de 450,31 € par an. 

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Étant donné la flambée du prix de l’énergie, les factures énergétiques vont grimper. Il est ainsi devenu indispensable de surveiller les appareils électriques les plus gourmands dans notre maison. 

Des écogestes sont également à adopter pour réduire la facture d’électricité.

Les statistiques de la consommation électrique

La consommation électrique d’un foyer en France est repartie de la façon suivante : 28% de la consommation énergétique est consacrée au chauffage, 19% à la catégorie « froid et lavage », 14% aux multimédias et à l’informatique. 13% de la facture est dépensée pour la production de l’eau chaude.

Lire la suite

Pourquoi choisir les radiateurs à inertie comme solution de chauffage ?

70 % des dépenses énergétiques sont destinées au chauffage. Cela s’avère être colossal pour tous les foyers. Cependant, pour gagner en efficacité tout en faisant des économies, il est possible d’adopter pour une solution performante ; le chauffage à inertie.

Un confort optimal

Pour faire des économies sur les factures de chauffage, il est important de faire attention à ne pas trop chauffer les pièces. C’est un fait. Mais, il faut aussi bénéficier d’un système de chauffage performant, entrant en adéquation avec le logement.

Il faut également prendre en compte le nombre de personnes qui compose le foyer. Un propriétaire d’une maison dépensera certainement plus qu’une personne vivant en studio, par exemple, mais l’objectif de tous reste le même : économiser sur les factures.

Lire la suite

Énergie : quel fournisseur choisir pour votre logement ?

Depuis que le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence, près de trente fournisseurs proposent plusieurs types d’offres. Les Français sont libres de choisir le fournisseur qui répond le mieux à leurs besoins. Cependant, il est nécessaire d’analyser sérieusement votre tendance de consommation avant de le choisir. 

Vous devez penser sur le long terme tout en évaluant les avantages et les inconvénients de chaque offre. Sachez que votre sélection aura un impact considérable sur votre facture en énergie. Pour vous aider à choisir le fournisseur d’énergie pour votre logement, suivez ce guide.

Les techniques à adopter pour choisir un fournisseur en énergie

Actuellement, vous n’êtes plus obligé de rester avec EDF, le fournisseur traditionnel d’électricité. Vous avez le choix entre une trentaine de propositions. Pour choisir un fournisseur d’électricité, vous devez prendre en compte deux critères, à savoir le prix du kWh et le tarif de l’abonnement.

Lire la suite

Tout savoir sur le disjoncteur d’abonné

Parmi les dispositifs de sécurité dans une installation électrique, il y a le disjoncteur d’abonné. Même si cet appareil n’est pas très connu, il a un rôle crucial dans la protection d’un logement et de ses occupants. En effet, il est capable de couper le courant dans toute l’installation dès qu’il détecte une anomalie. 

Définition d’un disjoncteur d’abonné

Le disjoncteur d’abonné est également appelé disjoncteur de branchement. Situé dans le tableau électrique, il est placé directement au niveau de la gaine technique du logement. 

En réalité, le disjoncteur d’abonné est un Appareil Général de Coupure et de Protection (AGCP). Ce qui veut dire qu’il va protéger l’installation électrique et les habitants d’un logement en coupant l’électricité. Ce phénomène se produit quand il y a une anomalie. 

Du point de vue règlementation, le disjoncteur d’abonné respecte à la fois deux types de normes. En amont, il y a la NFC 14-100 qui concerne directement l’appareil. Alors qu’en aval, la norme NF C 15-100 impose le standard au niveau de la personne réalisant l’installation électrique. 

Le rôle d’un disjoncteur d’abonné

En premier lieu, un disjoncteur d’abonné sépare l’installation électrique privée et le domaine public. Il est également appelé disjoncteur général EDF puisqu’il limite au maximum l’intervention du fournisseur d’électricité pour résoudre un problème. Notons que le fournisseur traditionnel d’électricité est EDF. 

Par la suite, ce dispositif coupe l’électricité dans un logement lorsque le courant électrique affiche une intensité au-delà d’une certaine limite. Cette dernière est définie au début de l’installation. Ainsi, le compteur est remis à zéro pour que toute l’habitation soit privée d’électricité. 

D’un autre côté, le disjoncteur d’abonné peut porter une autre appellation à savoir disjoncteur de branchement différentiel pour remplir un autre rôle crucial. Il s’agit de définir la différence entre l’intensité du courant qui entre dans l’installation électrique et celle qui en sort. Cette différence est fixée à 500 mA.

Comme le cas précédent, le courant est immédiatement coupé dès que cette limite est dépassée.

La pose du disjoncteur d’abonné

Le raccordement au réseau électrique du disjoncteur d’abonné va dépendre de la distance qu’il y a entre le PDL et l’appareil proprement dit. Sachez qu’on entend par PDL, le point de livraison correspondant au boitier blanc qu’EDF installe dans l’habitation. 

Ainsi, pour une distance qui est inférieure à 30 m, la pose du dispositif de branchement est effectuée à l’intérieur de la maison par ERDF. On l’appelle également branchement de type 1. 

Quant au branchement de type 2, sa distance est au-delà de 30 m. Dans ce cas, l’installation faite par ERDF va se faire à la limite de la propriété. Par ailleurs, l’équipement sera composé de deux types de disjoncteur. L’un sera à l’intérieur de la maison tandis que l’autre sera posé à la limite de la propriété.

Les règlements à respecter lors de l’installation

  • Le lieu pour faire l’installation:

Étant donné que le disjoncteur d’abonné va couper généralement le courant de toute l’installation, il doit être placé à l’intérieure de la maison. 

D’autres parts, vous devez accéder facilement à l’appareil. De ce fait, il ne doit pas être enfermé dans un placard ni dans une pièce fermée à clé. D’ailleurs, vous ne devez pas sortir de votre maison pour accéder à la pièce où il se trouve. 

Autrement dit, l’endroit où va se placer le disjoncteur d’abonné doit avoir une connexion directe avec l’habitation. 

  • La hauteur de l’installation:

Le disjoncteur de branchement se situe normalement à la même hauteur que le tableau électrique. Ainsi, la hauteur d’installation requise est entre 0,90 m et 1,80 m à partir du sol. Dans le cas où votre logement respecte les normes pour l’accessibilité des handicapés, l’appareil ne sera qu’à 1,30 m du sol. 

  • Les différents types d’installation:

Rappelons que le disjoncteur d’abonné est au niveau de la gaine technique du logement. Par conséquent, son installation doit se faire de la même façon que cette dernière. Il existe donc deux possibilités d’installation à savoir en saillie ou encastrée.

Cependant, quel que soit le type d’installation, le disjoncteur d’abonnée doit se reposer sur une platine de disjoncteur de branchement

En outre, une seule platine sert de lit pour le disjoncteur et le compteur pour un branchement de type 1. Par contre, il n’y a que le disjoncteur dans la gaine technique du logement qui est installé sur une platine pour le branchement de type 2. 

  • Le nombre de bornes de sortie:

L’installation du disjoncteur différentiel ne se fera qu’avec une seule connexion et un seul fil électrique. A cet effet, il n’y aura qu’une seule borne de sortie pour chaque branchement. 

Les caractéristiques techniques d’un disjoncteur d’abonné

  • Nombre de bornes de connexion électrique:

En fonction du nombre de phases, le disjoncteur d’abonné peut être en monophasé ou en triphasé. Ainsi, il va posséder deux bornes de connexion électrique, une phase et une neutre pour le disjoncteur de branchement monophasé.

Tandis qu’un disjoncteur de branchement triphasé va comporter quatre bornes de connexion électrique avec trois phases et une neutre. 

Ce type de disjoncteur peut également être appelé disjoncteur tétrapolaire à cause de ses 4 bornes.

  • Le calibre:

La valeur du courant électrique pouvant circuler entre les bornes d’un disjoncteur de branchement définit le calibre. Le réglage du calibre peut se faire au niveau de l’appareil lui-même. 

Prenons l’exemple d’un disjoncteur d’abonné 15/45 A. Cette indication signifie que vous pouvez avoir une courant de 15 A, 30 A ou 45 A. 

  • La fonction différentielle:

Le disjoncteur d’abonné peut assurer une fonction différentielle. Ainsi, la sécurité sera assurée étant donné qu’il va mesurer en permanence l’électricité qui entre et qui sort dans tout le logement. 

Le disjoncteur d’abonné fonctionne comme un interrupteur différentiel. Toutefois, le seuil de déclenchement du mécanisme n’est pas pareil. En outre, la valeur du courant par défaut est de 500 mA. Cette limite est obtenue par l’intermédiaire de la valeur au niveau de la prise de terre qui est de 100 Ohms.

  • La sélectivité:

On appelle sélectivité le déclenchement d’un matériel électrique différentiel avec un temps de retard. Ceci s’explique par le souci de priver complètement toute la maison de courant électrique suite à un petit problème.

De ce fait, le disjoncteur d’abonné laisse la place à l’interrupteur différentiel pour couper le courant dans la rangée où l’anomalie se situe. 

Le lien entre le disjoncteur électrique et le tableau électrique

Tout d’abord, le disjoncteur de branchement est relié au tableau électrique avec un câble de type H07VR ou H07VK. C’est le type H07VK qui est le plus souvent utilisé du fait qu’il est souple. Il est donc facile à manipuler pour un branchement qui est difficile à accéder. 

En ce qui concerne la distance entre le disjoncteur de branchement et le tableau électrique, celle-ci est négligeable. Cela s’explique par la proximité immédiate des deux appareils. 

Par ailleurs, la section du câble électrique pour un disjoncteur d’abonné de calibre inférieur à 30 A est de 6 mm2. Pour un calibre égal à 45 A, la section du fil électrique est de 10 mm2. Alors qu’à 60 A, elle sera de 16 mm2. 

Enfin, le câble entre les deux appareils est protégé soit par une gaine ICTA lorsqu’il est encastré, soit avec un système de moulure ou goulotte quand il est apparent. 

Quel type de chauffe-eau mettre dans votre maison ?

Le chauffe-eau est un équipement indispensable qui va apporter du confort dans votre maison en apportant de l’eau chaude. Ainsi, au moment de le choisir, vous devez bien étudier le type d’appareil qui va convenir à votre besoin et à votre budget. 

La source d’énergie qui va l’alimenter, ainsi que sa puissance vont également être des critères déterminants dans votre choix du fait que le chauffe-eau est un appareil qui consomme de l’énergie.

Nous avons donc le choix entre un  chauffe-eau électrique, à gaz, thermodynamique ou solaire. Lequel choisir ?

Le chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique est le modèle le plus répandu dans le marché. Il s’agit aussi de l’appareil le plus utilisé dans les maisons, étant donné qu’il est facile à installer et qu’il est à un prix assez abordable.

Lire la suite

Quels sont les professionnels du bâtiment qui construisent, rénovent et entretiennent ?

La construction et la rénovation vont de paire. Ces deux paramètres œuvrent en effet pour la conception d’un édifice ou d’un bâtiment et pour son aménagement. De sorte à ce qu’il devienne vivable pour ses occupants. 

Pour construire un habitat confortable et sécuritaire à ses occupants, de nombreux professionnels vont se succéder. Les uns, en effet, s’occupent des plans. Les autres prennent en charge le rassemblement des matériaux. 

Par ailleurs, il existe aussi ceux à qui on confie la tâche de rendre stable le domaine thermique, phonique et acoustique, et cela au cours des variations climatiques. Mais qui sont alors ces experts ?

Le peintre

Le peintre est un élément indispensable dans la conception d’un bâtiment et même dans le cadre de la rénovation. C’est lui qui s’assure du design des bâtiments en embellissant les murs et plafonds. Ce qui ajoute un charme inouï à l’édifice.

Lire la suite

Les bonnes pratiques à adopter lors d’une coupure d’électricité chez vous

Il existe deux cas de coupures d’électricité, soit celle-ci vient de votre logement soit c’est une coupure d’électricité générale.

En effet, il est important de connaître la cause de la coupure pour adopter les bonnes pratiques afin de remettre l’électricité en route. Cela permet de savoir qui appeler en cas de panne de courant

Connaître la cause de la coupure de courant

Pendant l’hiver, les coupures d’électricité sont très fréquentes. La haute consommation d’électricité est dans la plupart des cas l’une des causes.

Lire la suite

Comment éclairer un bureau chez soi ?

Avoir un bureau à la maison peut s’avérer être utile pour beaucoup de personnes. C’est d’autant plus le cas si vous devez travailler de chez vous. Avoir un espace de ce genre est en effet très propice à la concentration et à la créativité.

Du moins, c’est le cas si vous savez l’aménager comme il se doit. Et outre le mobilier, vous devez aussi faire attention à bien choisir l’éclairage.

Voici quelques systèmes que nous vous présentons afin de vous éclairer sur le sujet.

Les lampes de bureau : un classique et un intemporel

Pour faire simple, mais joli, il n’y a rien de tel que les lampes de bureau. Depuis des années, ces classiques de la décoration ont fait leurs preuves en matière d’éclairage. Ils sont devenus des intemporels idéaux pour l’aménagement de bureau.

Lire la suite

Quels sont les différents types de chaudières ?

Rénovation, réparation ou nouvelle installation, difficile de choisir la bonne chaudière sur le marché. Si les modèles se déclinent sous plusieurs types, le choix de la chaudière est surtout défini par rapport à nos besoins. D’autant plus que chaque chaudière possède ses propres caractéristiques. Nous effectuons un rappel rapide des différents types de chaudière accessibles sur le marché.

 La chaudière à condensation

 La chaudière à condensation est la plus commune dans les foyers. Cette machine réutilise la chaleur dans la vapeur d’eau des fumées de combustion pour préchauffer le liquide contenu dans le circuit de chauffage.

Lire la suite