Quel type de volet roulant mettre chez soi ?

A première vue, choisir un volet roulant a l’air simple. Pourtant, il existe de nombreux facteurs que vous devez prendre en compte pour connaître le type de volet roulant qu’il vous faut. Les volets roulants existent en effet sous plusieurs formes selon leur conception et leur fonction. 

Vous devez donc commencer par déterminer vos besoins avant d’arrêter votre choix sur un modèle.

Les critères à considérer pour choisir un volet roulant

Premièrement, le volet roulant est utilisé sur les ouvertures de la maison pour se dresser entre l’intérieur et l’extérieur. Cet équipement est différent d’une simple fenêtre du fait qu’il offre plus de lumière et de ventilation à la maison.

Lire la suite

Pourquoi choisir le gaz naturel pour vous chauffer ?

Que vous ayez un projet de rénovation ou construction d’une maison, la question du chauffage est un sujet fondamental. Non seulement, le système que vous allez choisir aura un effet sur votre confort thermique mais aussi sur votre facture d’énergie. 

Parmi les différentes façons de se chauffer, le gaz naturel séduit 35% des foyers français. Même si il s’agit d’une énergie fossile, le gaz naturel présente beaucoup plus d’avantages par rapport  à l’électricité. Étant donné qu’il est naturel, son impact sur l’environnement est moins important.

Le gaz naturel est une énergie pratique 

Choisir le chauffage au gaz naturel, c’est opter pour un système pratique. En effet, celui-ci nécessite tout simplement un raccordement au réseau de distribution de gaz pour pouvoir s’en servir. L’installation du gaz dans votre logement est donc facile.

Lire la suite

Énergie : quel fournisseur choisir pour votre logement ?

Depuis que le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence, près de trente fournisseurs proposent plusieurs types d’offres. Les Français sont libres de choisir le fournisseur qui répond le mieux à leurs besoins. Cependant, il est nécessaire d’analyser sérieusement votre tendance de consommation avant de le choisir. 

Vous devez penser sur le long terme tout en évaluant les avantages et les inconvénients de chaque offre. Sachez que votre sélection aura un impact considérable sur votre facture en énergie. Pour vous aider à choisir le fournisseur d’énergie pour votre logement, suivez ce guide.

Les techniques à adopter pour choisir un fournisseur en énergie

Actuellement, vous n’êtes plus obligé de rester avec EDF, le fournisseur traditionnel d’électricité. Vous avez le choix entre une trentaine de propositions. Pour choisir un fournisseur d’électricité, vous devez prendre en compte deux critères, à savoir le prix du kWh et le tarif de l’abonnement.

Lire la suite

Tout savoir sur le disjoncteur d’abonné

Parmi les dispositifs de sécurité dans une installation électrique, il y a le disjoncteur d’abonné. Même si cet appareil n’est pas très connu, il a un rôle crucial dans la protection d’un logement et de ses occupants. En effet, il est capable de couper le courant dans toute l’installation dès qu’il détecte une anomalie. 

Définition d’un disjoncteur d’abonné

Le disjoncteur d’abonné est également appelé disjoncteur de branchement. Situé dans le tableau électrique, il est placé directement au niveau de la gaine technique du logement. 

En réalité, le disjoncteur d’abonné est un Appareil Général de Coupure et de Protection (AGCP). Ce qui veut dire qu’il va protéger l’installation électrique et les habitants d’un logement en coupant l’électricité. Ce phénomène se produit quand il y a une anomalie. 

Du point de vue règlementation, le disjoncteur d’abonné respecte à la fois deux types de normes. En amont, il y a la NFC 14-100 qui concerne directement l’appareil. Alors qu’en aval, la norme NF C 15-100 impose le standard au niveau de la personne réalisant l’installation électrique. 

Le rôle d’un disjoncteur d’abonné

En premier lieu, un disjoncteur d’abonné sépare l’installation électrique privée et le domaine public. Il est également appelé disjoncteur général EDF puisqu’il limite au maximum l’intervention du fournisseur d’électricité pour résoudre un problème. Notons que le fournisseur traditionnel d’électricité est EDF. 

Par la suite, ce dispositif coupe l’électricité dans un logement lorsque le courant électrique affiche une intensité au-delà d’une certaine limite. Cette dernière est définie au début de l’installation. Ainsi, le compteur est remis à zéro pour que toute l’habitation soit privée d’électricité. 

D’un autre côté, le disjoncteur d’abonné peut porter une autre appellation à savoir disjoncteur de branchement différentiel pour remplir un autre rôle crucial. Il s’agit de définir la différence entre l’intensité du courant qui entre dans l’installation électrique et celle qui en sort. Cette différence est fixée à 500 mA.

Comme le cas précédent, le courant est immédiatement coupé dès que cette limite est dépassée.

La pose du disjoncteur d’abonné

Le raccordement au réseau électrique du disjoncteur d’abonné va dépendre de la distance qu’il y a entre le PDL et l’appareil proprement dit. Sachez qu’on entend par PDL, le point de livraison correspondant au boitier blanc qu’EDF installe dans l’habitation. 

Ainsi, pour une distance qui est inférieure à 30 m, la pose du dispositif de branchement est effectuée à l’intérieur de la maison par ERDF. On l’appelle également branchement de type 1. 

Quant au branchement de type 2, sa distance est au-delà de 30 m. Dans ce cas, l’installation faite par ERDF va se faire à la limite de la propriété. Par ailleurs, l’équipement sera composé de deux types de disjoncteur. L’un sera à l’intérieur de la maison tandis que l’autre sera posé à la limite de la propriété.

Les règlements à respecter lors de l’installation

  • Le lieu pour faire l’installation:

Étant donné que le disjoncteur d’abonné va couper généralement le courant de toute l’installation, il doit être placé à l’intérieure de la maison. 

D’autres parts, vous devez accéder facilement à l’appareil. De ce fait, il ne doit pas être enfermé dans un placard ni dans une pièce fermée à clé. D’ailleurs, vous ne devez pas sortir de votre maison pour accéder à la pièce où il se trouve. 

Autrement dit, l’endroit où va se placer le disjoncteur d’abonné doit avoir une connexion directe avec l’habitation. 

  • La hauteur de l’installation:

Le disjoncteur de branchement se situe normalement à la même hauteur que le tableau électrique. Ainsi, la hauteur d’installation requise est entre 0,90 m et 1,80 m à partir du sol. Dans le cas où votre logement respecte les normes pour l’accessibilité des handicapés, l’appareil ne sera qu’à 1,30 m du sol. 

  • Les différents types d’installation:

Rappelons que le disjoncteur d’abonné est au niveau de la gaine technique du logement. Par conséquent, son installation doit se faire de la même façon que cette dernière. Il existe donc deux possibilités d’installation à savoir en saillie ou encastrée.

Cependant, quel que soit le type d’installation, le disjoncteur d’abonnée doit se reposer sur une platine de disjoncteur de branchement

En outre, une seule platine sert de lit pour le disjoncteur et le compteur pour un branchement de type 1. Par contre, il n’y a que le disjoncteur dans la gaine technique du logement qui est installé sur une platine pour le branchement de type 2. 

  • Le nombre de bornes de sortie:

L’installation du disjoncteur différentiel ne se fera qu’avec une seule connexion et un seul fil électrique. A cet effet, il n’y aura qu’une seule borne de sortie pour chaque branchement. 

Les caractéristiques techniques d’un disjoncteur d’abonné

  • Nombre de bornes de connexion électrique:

En fonction du nombre de phases, le disjoncteur d’abonné peut être en monophasé ou en triphasé. Ainsi, il va posséder deux bornes de connexion électrique, une phase et une neutre pour le disjoncteur de branchement monophasé.

Tandis qu’un disjoncteur de branchement triphasé va comporter quatre bornes de connexion électrique avec trois phases et une neutre. 

Ce type de disjoncteur peut également être appelé disjoncteur tétrapolaire à cause de ses 4 bornes.

  • Le calibre:

La valeur du courant électrique pouvant circuler entre les bornes d’un disjoncteur de branchement définit le calibre. Le réglage du calibre peut se faire au niveau de l’appareil lui-même. 

Prenons l’exemple d’un disjoncteur d’abonné 15/45 A. Cette indication signifie que vous pouvez avoir une courant de 15 A, 30 A ou 45 A. 

  • La fonction différentielle:

Le disjoncteur d’abonné peut assurer une fonction différentielle. Ainsi, la sécurité sera assurée étant donné qu’il va mesurer en permanence l’électricité qui entre et qui sort dans tout le logement. 

Le disjoncteur d’abonné fonctionne comme un interrupteur différentiel. Toutefois, le seuil de déclenchement du mécanisme n’est pas pareil. En outre, la valeur du courant par défaut est de 500 mA. Cette limite est obtenue par l’intermédiaire de la valeur au niveau de la prise de terre qui est de 100 Ohms.

  • La sélectivité:

On appelle sélectivité le déclenchement d’un matériel électrique différentiel avec un temps de retard. Ceci s’explique par le souci de priver complètement toute la maison de courant électrique suite à un petit problème.

De ce fait, le disjoncteur d’abonné laisse la place à l’interrupteur différentiel pour couper le courant dans la rangée où l’anomalie se situe. 

Le lien entre le disjoncteur électrique et le tableau électrique

Tout d’abord, le disjoncteur de branchement est relié au tableau électrique avec un câble de type H07VR ou H07VK. C’est le type H07VK qui est le plus souvent utilisé du fait qu’il est souple. Il est donc facile à manipuler pour un branchement qui est difficile à accéder. 

En ce qui concerne la distance entre le disjoncteur de branchement et le tableau électrique, celle-ci est négligeable. Cela s’explique par la proximité immédiate des deux appareils. 

Par ailleurs, la section du câble électrique pour un disjoncteur d’abonné de calibre inférieur à 30 A est de 6 mm2. Pour un calibre égal à 45 A, la section du fil électrique est de 10 mm2. Alors qu’à 60 A, elle sera de 16 mm2. 

Enfin, le câble entre les deux appareils est protégé soit par une gaine ICTA lorsqu’il est encastré, soit avec un système de moulure ou goulotte quand il est apparent. 

TUCOENERGIE vous accompagne pour obtenir l’aide MaPrimeRénov’

Avec 644 073 logements rénovés en 2021, le dispositif Ma Prime Rénov est devenu le principal levier de rénovation énergétique en France, selon le Ministère de la Transition Écologique.

En 2022, le projet est renforcé d’un budget de 2 milliards d’euros par la loi Finance 2022 avec pour objectif l’amélioration de 800 000 logements au total.

Un franc succès qui semble se poursuivre donc en cette nouvelle année. Alors en quoi consiste le dispositif MaPrimeRénov’ exactement ? On vous explique tout !

La création du dispositif

MaPrimeRénov’ est un système d’aide mis en place par l’État pour accompagner les dépenses liées à la réalisation de travaux énergétiques (isolation, chauffage, ventilation, rénovation globale).

Plusieurs dispositifs avaient déjà été créés en ce sens par le passé, mais les démarches restaient complexes pour le grand public. La fusion du Crédit d’Impôt pour la transition écologique et de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH ont donc donné MaPrimeRénov’.

Lire la suite

Comment faire une cuisine éco-responsable ?

La cuisine est l’endroit qui dégage quotidiennement le plus de déchets dans une maison. Pourtant, ces détritus peuvent avoir des impacts dangereux pour l’écosystème.

Dans le souci de l’environnement, il n’y a rien de mieux que de cuisiner un plat succulent tout en protégeant notre planète. On parle alors d’une cuisine éco-responsable. 

Elle pourra être obtenue non seulement sur notre façon de cuisiner mais aussi à partir de l’aménagement de la cuisine.

Cette démarche va minimiser au maximum les impacts écologiques. Ainsi, suivez notre guide afin de connaître les astuces pour faire une cuisine éco-responsable.

Cuisiner en utilisant de l’énergie renouvelable

On entend par énergie renouvelable les énergies obtenues à partir d’une source non polluante afin d’avoir de l’électricité et du chauffage pour desservir notre foyer. 

Ainsi, vous avez le choix entre l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique. Quant à une cuisine qui fonctionne au gaz, il existe l’option du biogaz.

Lire la suite

Quel type de chauffe-eau mettre dans votre maison ?

Le chauffe-eau est un équipement indispensable qui va apporter du confort dans votre maison en apportant de l’eau chaude. Ainsi, au moment de le choisir, vous devez bien étudier le type d’appareil qui va convenir à votre besoin et à votre budget. 

La source d’énergie qui va l’alimenter, ainsi que sa puissance vont également être des critères déterminants dans votre choix du fait que le chauffe-eau est un appareil qui consomme de l’énergie.

Nous avons donc le choix entre un  chauffe-eau électrique, à gaz, thermodynamique ou solaire. Lequel choisir ?

Le chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique est le modèle le plus répandu dans le marché. Il s’agit aussi de l’appareil le plus utilisé dans les maisons, étant donné qu’il est facile à installer et qu’il est à un prix assez abordable.

Lire la suite

Comment s’occuper de l’isolation de sa toiture ?

Avec 30% de déperdition d’énergie en moyenne, la toiture est l’un des ponts thermiques les plus importants et les plus à risques de votre maison.

Pour votre confort, mais aussi pour le respect des normes écologiques et le bien-être de votre portefeuille, il est temps d’en revoir l’isolation. Les artisans peuvent vous proposer différentes approches pour ce faire.

Comment isoler vos combles aménagés ? 

Pour gagner de la place dans votre maison, aménager l’espace sous votre toiture peut être une bonne idée. Et dans ce cas, les techniques d’isolation à utiliser sont plus spécifiques.

Lire la suite

Maisons Pierre : faire construire sa première maison !

Vous souhaitez faire construire votre première maison ? Mais votre budget est assez limité ? Découvrez les offres de Maisons Pierre pour profiter d’un très bon rapport qualité/prix !

Maisons Pierre avis : une nouvelle offre Ma Première Maison

Vous souhaitez faire bâtir votre future maison ? Mais vous ne savez pas comment choisir votre constructeur ? Et si vous misiez sur un bâtisseur reconnu et expérimenté ? Maisons Pierre est une société spécialisée dans la construction de maisons individuelles.

Lire la suite

La rénovation énergétique sur l’île de la Réunion

La rénovation énergétique est un processus visant à réduire la consommation d’énergie. Il s’agit de l’ensemble des travaux entrepris afin d’économiser de l’énergie ainsi que de l’argent. De ce fait, ce processus permet de minimiser l’émission du CO2 dans l’environnement. 

De par sa capacité à réduire l’empreinte carbone, ce mécanisme qui est la rénovation énergétique est adopté, voire imposé dans plusieurs états industrialisés à savoir la Réunion. 

Malgré cette courte description, que sous-entend-t-on réellement par rénovation énergétique et quelle est la situation de ce concept sur l’île de la Réunion ?

La rénovation énergétique sur l’ile de la Réunion en quelques mots

À titre de rappel, la rénovation énergétique est l’ensemble de procédés visant à réduire la consommation d’énergie de la population.

Ce processus incombe la mise en place de différents travaux permettant d’économiser le maximum d’énergie possible et donc de réduire la projection d’éléments nocifs tels que le dioxyde de carbone dans l’environnement

La rénovation énergétique a le vent en poupe depuis la proposition de diverses primes octroyé par l’État afin d’inciter les populations à utiliser moins d’énergie, en l’occurrence l’énergie fossile, comme c’est le cas sur l’île de la Réunion.

Lire la suite