Quelles sont les plantes grasses à fleurs ?

Originaire d’un environnement aride, les plantes grasses requièrent peu d’entretien et sont parfaites en tant que plantes d’intérieur. Certaines d’entre elles offrent la chance de pouvoir profiter de leur belle floraison. Mais quelles sont ces plantes grasses à fleurs et comment les entretenir ? Nous allons le découvrir dans cet article.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une plante grasse ?

aloe-vera-262718_1280

Quand on parle de plante grasse, il s’agit surtout de la famille des succulentes. Une succulente est une plante qui est capable d’emmagasiner de l’eau durant les périodes de sécheresse. C’est pour cette raison que ces plantes arrivent à survivre dans un environnement particulièrement aride et hostile. La réserve d’eau est localisée dans les feuilles, dans les tiges ou encore dans les racines de la plante.

Et parfois, l’emmagasinement se fait dans deux parties de la plante telles que la tige et le feuilles ou dans les racines et les tiges, etc…  A savoir, les cactus ou  les cactacées font également partie de la famille des succulentes, cette famille qui compte près de 12 000 espèces végétales. Donc, l’appellation plante grasse n’est pas uniquement réservée aux plantes à épines mais concerne également d’autres espèces.

10 plantes grasses aux plus belles floraisons

Certes, on récence près de 12 000 espèces de plantes grasses, mais voici une sélection de 10 plantes qui offrent de belles floraisons à tout moment de l’année :

Lewisia

lewisia-1039964_1280

La Lewisia fait profiter de sa spectaculaire floraison durant le printemps, c’est-à-dire au mois d’avril, mai et juin. Également, elle est rustique, ce qui fait que son feuillage est rustique et arrive à traverser l’hiver. Cette plante vivace donne des fleurs de couleur rose, rouge, jaune, orange et blanche.

Ces dernières sont portées par de fines hampes ressortant des feuilles en rosette. Comme c’est une succulente, elle dispose alors de feuilles persistantes dans lesquelles son emmagasinées ses réserves d’eau. Tout comme ses fleurs, ses feuilles sont très décoratives. Cette plante se cultive bien en pot et trouve sa place parmi les plantes de balcon et de terrasse.

La queue de rat

aporo

La queue de rat, aussi connue sous le nom d’Aporocactus, fait partie de la famille des cactacées. Cette appellation lui a été attribuée à cause de ses caractéristiques. En effet, elle est dotée de longues et fines tiges cylindriques avec des côtes peu marquées, rectilignes et serrées, ce qui rappellent la queue de l’animal.

Ses tiges sont ramifiées depuis leurs bases et sont généralement retombantes, mais peuvent aussi être dressées dans certains cas. Quant à sa couleur, elle est d’un vert moyen qui est assez dissimulé derrière les épines de la plante. La particularité de cette plante est surtout les fleurs que l’on retrouve le long des tiges.

Ces belles fleurs se déclinent en plusieurs couleurs : orange, cerise, mauve ou rose carmin, selon les variétés. Après la période de floraison, on retrouve alors des baies rouges de petite taille qui prennent la place des fleurs. On peut classifier la queue de rat parmi la famille des plantes d’intérieur.

Cependant, il peut très bien survivre à l’extérieur de par sa résistance et sa rusticité. Comme il requiert peu, si ce n’est pas, de soin, il convient alors à ceux qui pensent ne pas avoir une main verte ou qui ont très peu de temps à consacrer à ses plantes.

Le coussin de belle-mère

lanzarote-1482227_1280

Originaire du Mexique, le coussin de belle-mère fait profiter de ses fleurs durant la période estivale. Ses fleurs sont d’un jaune vif qui rappelle le soleil au milieu du désert. Cette plante vivace fait partie de la famille des cactus et n’est rustique à 10°C, ce qui s’explique compte tenu de l’origine de la plante.

Elle peut atteindre sans difficulté une hauteur de 60 cm si elle est cultivée dans les conditions idéales. Cette plante ne requiert pas beaucoup d’entretiens si ce n’est un rempotage une fois tous les deux ans environs, cette opération s’effectue alors durant le printemps. De même, elle se multiplie assez facilement grâce aux semailles ou à la séparation des rejets.

En plus des jolies petites fleurs qu’elle donne, cette plante a aussi un atout esthétique grâce à sa forme hautement symétrique. Dans les régions chaudes, telles que la partie Sud de la France, on peut planter ce cactus directement en pleine terre, de préférence sur une rocaille. Il ne reste plus qu’à attendre pour voir apparaître ses belles fleurs.

Le cactus de Noël

christmas-cactus-103118_1280(1)

Le cactus de Noël fleurit durant la période la plus froide de l’année, c’est-à-dire de la mi-décembre au mois de janvier. C’est pour cette raison qu’elle est aussi appelée cactus d’hiver. L’avantage de cette plante c’est qu’elle n’est pas très exigeante et est facile à faire fleurir.

Et pourtant, ses fleurs sont complexes et sont d’une beauté inégalée. Quant à ses couleurs, l’on retrouve les teintes rouges, roses, bicolores blancs et rouges, violets, tendant vers l’orangé, bref, le choix est vaste.

Pour la faire fleurir chaque année, il faut soumettre la plante à un manque d’eau passager.  Pour ce faire, on commence à réduire les arrosages dès le mois d’octobre. De ce fait, on verra apparaître de jolies fleurs à la moitié du mois de décembre.

Toutefois, il faut accompagner l’arrosage avec un apport en engrais liquide entre le mois de février au mois de septembre. Comme c’est une plante non exigeante, elle ne demande alors qu’un rempotage tous les deux à trois ans pour éviter que ses racines ne pourrisse.

L’aloès

aloe-vera-678040_1280

L’Aloès est une famille de plantes reconnue grâce à ses nombreuses vertus sur la santé et ses utilisations en cosmétique. Outre l’Aloe vera, on retrouve quelques 300 espèces dans cette famille. C’est également une plante grasse très appréciée, surtout lors de la composition d’un jardin zen ou d’un jardin minéral.

Ce que l’on ignore souvent, c’est qu’elle donne aussi une floraison d’une couleur rougeâtre. Elle affectionne les sols bien drainé, voire même sableux et apprécie un sol assez sec. Les fleurs apparaissent donc en fin de l’hiver et sont soit rouge, soit jaune, soit orangée, selon les variétés. Ces dernières sont persistantes et souples.

L’aloès se cultive facilement et s’adapte donc à tout type de plantation, en pot, en pleine terre ou sur les rocailles. Bien qu’elle résiste bien à la sécheresse, cette plante tolère assez mal l’hiver et sa rusticité est médiocre. Elle est donc à abriter durant l’hiver pour pouvoir apprécier ses fleurs dès la fin de cette période.

Lithops ou plante cailloux

lithops-2818654_1280

L’appellation plante cailloux n’est pas sans lien avec l’aspect de cette plante. En effet, on pourrait se méprendre à la confondre avec une pierre. Elle adopte cet aspect pour mieux s’intégrer au paysage, mais surtout pour survivre dans un milieu hostile.

Le Lithops est une plante vivace appartenant à la famille des Aizoacées. Il est originaire des régions semi-désertiques de l’Afrique du sud et de la Namibie. De par sa grande résistance, on la retrouve à n’importe quelle altitude, même à plus de  1 500 mètres en montagne ou sur les plateaux du centre.

On peut apprécier les fleurs du lithops à partir du mois de septembre. Ces dernières sont souvent de couleur jaune ou blanche. Quant à sa croissance, elle commence en début d’hiver ou au moins d’août dans l’hémisphère sud lorsque la chaleur est devenue moins intense. Bien qu’assez étrange, cette fleur fascine par sa beauté.

Sa partie aérienne se compose de deux feuilles, dont les teintes sont d’un vert pâle au brun en passant par toutes les nuances de gris et parfois même de violet. Elles sont séparées l’une de l’autre par une fissure. Ces feuilles assurent alors la survie de la plante durant les longues périodes de sécheresse grâce au suc qu’elles stockent.

Æonium

thick-sheet-greenhouse-1787000_1280

L’Æonium est une plante qui se trouve facilement dans une jardinière ou une pépinière, tellement elle est répandue. Originaire des îles Canaries et du Maroc, elle fait partie de la famille des Crassulacées qui compte près de 45 espèces. Mais grâce à son aspect caractéristique, elle est facilement reconnaissable parmi toutes.

En effet, l’Æonium est composée par des rosettes qui peuvent atteindre un diamètre de 25 cm. Ces rosettes sont disposées aux bouts de longues tiges ramifiées. C’est d’ailleurs cet aspect qui lui vaut le nom de choux en arbre.

A elles seules, les feuilles allant du vert franc, du pourpre jusqu’au noir, suffisent déjà à donner une belle allure à la plante. Mais en plus, on assiste également à l’apparition des fleurs jaunes, blanches, roses ou rouges qui sont réunies en panicules.

Dans les régions à climat doux, la floraison de l’Æonium commence au cœur de l’hiver tandis que dans les zones où les hivers sont rudes, on n’assiste à ce beau spectacle qu’aux printemps. A savoir, les rosettes meurent à la fin de la floraison et de nouvelles apparaissent pour reprendre le flambeau.

Carpobrotus ou la griffe de sorcière

carpobrotus-3290842_1280

Cette plante est très répandue dans les régions en bord de mer. Elle se démarque grâce aux beaux tapis colorés que forment ses fleurs aux teintes vives. En plus d’être un parfait ornement pour les talus et les bords de mer, cette plante du soleil donne aussi des graines comestibles.

Les fleurs de la carpobrotus se déclinent en trois couleurs qui sont le jaune, le rouge et le mauve. On peut alors les apprécier dès le mois de mai jusqu’au mois d’octobre. Tout comme l’Æonium, elle fait partie de la famille des Aizoacées. Cette plante succulente a des besoins en eau faible et peut donc s’adapter à un climat aride.

Toutefois, elle reste fragile face au froid et est très peu rustique. C’est aussi une plante polyvalente car elle peut être cultivée en pot, en pleine terre, en intérieur tout comme en extérieur. Le plus souvent, elle s’utilise en couvre-sol, en massifs, en talus, en rocailles, mais aussi en jardinières et en suspensions.

Delosperma ou pourpier de Cooper

ice-plant-2339933_1280

Ces dernières années, cette petite plante succulente ou plante grasse est de nouveau redécouverte par les jardineries. C’est une plante qui caractérise les jardins du littoral atlantique, en particulier en Bretagne. Grâce à sa floraison abondante d’une robe jaune, rouge, mauve ou encore rouge, le Delosperma est parfait pour habiller talus et rocailles.

Ses fleurs sont si nombreuses qu’elles finissent par recouvrir le feuillage. Le Delosperma dispose de petites feuilles charnues et pointues, resserrées sur des tiges rampantes et qui se développent en tapis très dense. La période de floraison de cette plante se fait durant la période estivale, dès le mois de juin jusqu’en septembre.

Même si cette plante est parfaite en tant que recouvre-sol, elle peut très bien aussi être plantée en pot et disposée en suspension. Facile d’entretien, elle ne demande alors qu’un faible arrosage.

Par rapport aux autres plantes grâce, elle est moyennement rustique mais il est préférable de la déplacer à l’intérieur durant l’hiver si elle est plantée en pot. Compte tenu de la nature de cette plante, elle préfère alors un emplacement ensoleillé et affectionne les sols sableux et caillouteux.

Epiphyllum

epiphyllum-2442129_1280

Ce cactus se démarque grâce à son exubérante floraison. En effet, ses énormes fleurs peuvent atteindre un diamètre de 25 cm de diamètre. Elles pendent alors sur un port buissonnant et retombant. Pour la mettre plus en valeur, on cultive la plante en suspension ou sur les arbres. C’est aussi en lien avec sa nature épiphyte.

A savoir, cette plante est originale des forêts tropicales de l’Amérique centrale. Ceci explique pourquoi la plante s’épanouit mieux sur un sol fertile et un peu acide. Toutefois, il lui faut un substrat bien drainé pour éviter que ses racines ne pourrissent.

La plante est également très peu rustique, ce qui fait qu’il ne faut jamais l’exposer à une température inférieure à 13°C. Quant à sa plantation, elle se fait généralement par bouturage. Mais il est également possible de réaliser des semis. Cependant, de cette manière, on ne pourra assister aux floraisons qu’après une longue attende de cinq ans !

Entretien d’une plante grasse à fleur

gardening-690940_1280(5)

Dès qu’on parle de plante, ce qu’il nous vient en tête en premier lieu en tant qu’entretien est l’arrosage. Aussi, les plantes grasses ont besoin d’être arrosées pour pouvoir mieux se développer. Toutefois, il ne faut pas abuser avec l’eau car ces plantes ont une grande capacité à en emmagasiner. Dans le cas général donc, une plante grasse réclame un arrosage tous les quinze jours environ durant la période de l’été.

En automne et au printemps, ces arrosages seront espacés d’un mois. Durant la période de l’hiver, elles ne requirent nullement d’arrosage. En effet, c’est durant cette période que la plante va venir puiser dans ses réserves d’eau (ou de suc) emmagasiner dans ses feuilles, tiges et/ou racines. Comme indicateur, on peut aussi vérifier l’état de sol et on n’arrose que quand il est très sec.

On a pu remarquer aussi que les plantes grasse ont besoin d’un sol bien drainé. De ce fait, on peut soit se servir d’un terreau spécial plante grasse ou bien faire un apport de sable de rivière ou du sable pour aquarium au sol. Certains ont aussi besoin d’un sol caillouteux. Le mieux est alors de se renseigner sur l’origine de la plante pour connaître les besoins de celle-ci.

Comme une grande partie des plantes grasses ont une croissance assez lente, la taille est alors une opération qui se pratique assez rarement. De même, l’opération de rempotage est à effectuer une fois tous les deux, trois ans environ. Cependant, il est nécessaire de bien nettoyer la plante et de la débarrasser de la poussière à l’aide d’un pinceau par exemple.

De ce fait, on ne risque pas de se blesser avec les épines si la plante en a. Le principal ennemi des succulentes est aussi les cochenilles. Ces dernières affaiblissent la plante et peuvent même empêcher la floraison. Elles sont donc à traiter immédiatement dans le cas échéant.

Comment faire fleurir une plante grasse à fleur ?

garden-1176406_1280(3)

Contrairement à certaines plantes qui ont besoin d’une quantité suffisante d’eau pour pouvoir fleurir, les plantes grasses à fleur fonctionnent autrement. En effet, pour pouvoir profiter de leur floraison, on diminue petit à petit la quantité d’eau lors des arrosages. Un autre point essentiel est aussi la chaleur ainsi que la luminosité auxquelles la plante est exposée.

En effet, la plupart des plantes succulentes sont des plantes du soleil par excellence.  Ainsi, il faudra les mettre au bon endroit tel qu’au bord d’une fenêtre entre le mois de mai et septembre, on peut même installer la plante dehors. Pour optimiser la croissance de la plante, il ne faut pas hésiter de lui faire un apport en fertilisant spécial une fois par mois durant les périodes chaudes.

Le mois d’octobre jusqu’au mois de mars est une période de repos pour nos amis les plantes grasses. Celles en pot seront alors à mettre dans un endroit sec et frais, dont la température moyenne est comprise entre 5 et 10°C. Cette période de repos est très importante afin d’assurer la floraison de la plante pour l’année suivante.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s