Comment découper du marbre ?

Durant des siècles, le marbre est resté une matière très appréciée. Roche métamorphique par excellence, le marbre est adopté pour ceux qui recherchent à la fois le luxe et la simplicité. Mais cette roche a besoin qu’on la travaille pour que l’on obtienne des formes, des dessins ou un produit fini acceptable.

Peu importe la couleur, il faut du travail pour avoir des résultats. Ces derniers sont retrouvés dans les constructions, architectures et structures diverses. Ce qui est le plus important est la découpe. Un passage obligatoire pour obtenir des résultats vraiment époustouflants. Le tout est de savoir comment savoir le découper.

Quelques informations utiles sur le marbre

black-2362266_1280

Nous savons tous que le marbre est une roche. Mais d’autres informations sont à considérer avant de passer par un découpage. En général, le marbre est une roche dérivée du calcaire. Cette roche est constituée principalement de cristaux de calcite. On désigne aussi à travers le terme « marbre », n’importe quelle pierre qui est difficile à tailler et capable de prendre un beau poli. Mais on peut aussi parler des vrais marbres qui sont d’une valeur plus importante.

Habituellement, nous connaissons le marbre avec la couleur blanche. Or, on peut rencontrer d’autres couleurs et on trouve également des veines que l’on appelle marbrures. Bien qu’on ne connaisse que l’appellation marbre, on peut en rencontrer divers types comme la griotte ou le cipolin. Mais dans l’ensemble, on appelle marbre une pierre calcaire compacte.

Cette pierre n’est pas poreuse et imperméable et c’est ce qui fait sa spécificité en matière de marbrerie. Notons que le marbre est une pierre très ferme et solide, donc il sera difficile de la tailler. Le marbre s’obtient par extraction dans les pics et coins. On procédait généralement au découpage par le biais d’un fil hélicoïdal qui entraîne la pierre dans sa course de l’eau qui le refroidit et du sable qui sert d’abrasif.

  • Connaître en profondeur la matière

Tous les marbres ne se ressemblent pas. Si la plupart du temps le marbre est connu comme étant une matière très solide et difficile à travailler, ce n’est pas toujours le cas allant d’un marbre à un autre. Toutefois, les pierres qualifiées de vrais marbres sont d’une solidité impressionnante. On peut par exemple les différencier à travers la porosité. En effet, par marbre on peut également désigner d’autres pierres. Plus la pierre est donc poreuse, plus elle est facile à travailler.

Dans tous les cas, toutes les pierres naturelles ne peuvent pas être traitées avec un massicot à carrelage car elles peuvent se casser facilement. Difficile alors d’obtenir une forme bien définie. La procédure est alors un peu compliquée mais pour autant on ne va pas dire que c’est impossible. Il faut donc définir la nature de la pierre comme autant son type. Chaque pierre naturelle réagit de façon différente à un outil de coupe.

Les découpages

jet eau

  • Le découpage au jet d’eau

Le marbre est une pierre difficile à découper. Il est parfois indispensable de procéder par des moyens radicaux comme le découpage au jet d’eau. Le processus utilise un jet d’eau hyperbare pour la découpe de la matière avec une précision incroyable. Il faut préciser, en général l’eau n’est pas toujours suffisant pour avoir une belle découpe ou encore pour traverser entièrement la matière étant donné que le marbre est une pierre qui est assez dure. On peut alors ajouter des additifs. Cependant, ces derniers varient en fonction du marbre en question étant donné qu’il en existe plusieurs.

Pour les marbres en général, on ajoute à l’eau de l’abrasif, une granulométrie de 80 mesh dans le standard permettant ainsi une découpe plus précise et efficace. Dans ce cas, l’eau passe par la buse. On y adjoint après du sable, de l’eau et le sable passe par le canon de focalisation assurant la cylindricité du mélange.

Pour ce qui est du diamètre du jet d’eau, il est de 1 mm. On pose la matière sur un support à base de lames et habituellement ces lames sont découpées lors de la découpe par jet d’eau. C’est la pression du jet, très forte, qui permet la découpe rapide de la matière. La vitesse peut varier en fonction de la matière et la coupe peut être immergée pour limiter la production de bruit pouvant être parfois très assourdissant.

  • Une découpe avec de la scie à eau

Ce moyen n’est pas tout à fait le même qu’un jet. Par contre on utilise de l’eau dans les deux cas. Pour la scie à eau, le but est tout simplement d’éviter de la poussière. En effet, la découpe à la scie provoque trop de poussière et c’est pour cette raison que l’on utilise de l’eau. Pour cette coupe, on utilise un disque diamant qui est plus dur pour travailler les pierres naturelles. Dans le cas de la scie à eau, il faut utiliser un disque diamant spécial s’adaptant à l’eau.

L’utilisation de la scie à eau offre des avantages notables. On obtient de ce fait des bords plus propres et plus droits. La finition est donc très appréciable. A côté, on limite également la production de poussière ce qui vous évite de passer par un gros nettoyage et vous protège contre la poussière. Pour autant cela ne veut pas dire qu’il faut négliger la protection par rapport à votre sécurité.

  • La meuleuse d’angle

Le découpage avec une meuleuse d’angle est aussi une option envisageable surtout pour le marbre qui demeure une pierre naturelle très appréciée. Mais en utilisant cet outil, il faut s’attendre à de la poussière car elle en produit beaucoup. C’est pour cette raison qu’il est indispensable d’être bien se protéger. Il est donc conseillé de porter un masque pour protéger les voies respiratoires. Une combinaison, des gants pour les mains et des bottes avec coquilles d’acier sont également utiles.  Les yeux et les oreilles doivent être également protégés des éventuels débris qui peuvent les atteindre.

Pour le marbre, il est conseillé d’utiliser un disque diamant qui donne des résultats très probants. Le disque diamant s’use rapidement au fur et à mesure que la découpe se fait. Il est alors recommandé de ne pas faire une découpe totale et utiliser seulement le marteau après. Il faut que cela se fasse sur le point de rupture.

Les processus de découpe dans sa généralité

Granit

Ce que nous avons proposé plus haut sont des moyens de découpe applicables par n’importe quel particulier à partir du moment où il dispose de tous les moyens nécessaires pour les réaliser. Mais la découpe est un processus largement plus compliqué et il est indispensable de comprendre comment elle fonctionne réellement.

  • Le sciage primaire :

Tout d’abord, les marbres tels que nous les voyons ne sont pas toujours présentés comme tels. En effet, nous travaillons toujours directement sur des carrières. Elles sont plus petites et faciles à traiter. Mais parfois on fait face à des blocs bruts. Il faut alors utiliser des machines spéciales et ces dernières évoluent au fil du temps pour donner des résultats de travaux encore plus satisfaisants. Les tranches obtenues varient de ce fait en fonction de la nature de la pierre.

  • Les disques diamantés :

Dans le cas du marbre et une grande partie des pierres naturelles, on utilise un disque diamant. Ces disques sont généralement utilisés sur des débiteuses et des machines à grand disque. Selon la hauteur du bloc recherché, le diamètre du disque varie. Pour une découpe parfaite, les disques diamants sont composés d’une tôle circulaire en acier dont le pourtour, la jante, présente des encoches régulières.

Pour ce qui est de la tôle, elle est de deux types : standard et silencieuse. La tôle standard est celle qui a subi des traitements thermiques pour assurer la stabilité et résistance à l’usure. Quant à la seconde, elle est constituée de deux feuilles d’acier séparées par une feuille de cuivre. Cette composition améliore grandement le niveau sonore d’où son nom de tôle silencieuse.

  • Machine à grand sciage de disque diamanté :

La taille des marbres n’est pas toujours la même. On recherche parfois des résultats différents en fonction de ce que l’on recherche réellement. C’est ainsi parfois que pour la découpe on passe par une machine à grand sciage de disque diamanté. Elle sert à scier des tranches épaisses tout en faisant des découpes avec souplesse. Evidemment, cette machine est imposante et la plupart des machines sur le marché sont généralement installées sur pont, c’est-à-dire qu’elle possède deux murets latéraux qui supportent l’ensemble de la structure.

Cela aide beaucoup par rapport à la masse à mouvoir mais on peut éventuellement rencontrer d’autres modèles sur le marché pour la découpe du marbre. On rencontre de ce fait la machine à semi-portique et fixe. Pour le fonctionnement, le disque est guidé par des rails latéraux. Pour la découpe, il faut positionner le disque au niveau du sciage et pour plus précision, équipez la machine d’un indicateur de découpe au laser. Le laser laisse une trace rouge que l’on suit si l’on veut avoir une grande précision sur les résultats.

C’est ensuite que l’on met en marche la rampe d’arrosage et la rotation du disque commence. Il avance à une vitesse guidée et opère petit à petit le sciage. La vitesse est tout à fait réglable en fonction de la dureté du matériau. Une fois que la découpe est entièrement finie, la machine n’est pas tout de suite arrêtée car il faut qu’elle revienne à son point de départ.

  • La taille-bloc à disque diamanté :

Ici on parlera surtout de machines plus imposantes pour des blocs imposants. Dans ce genre de cas, la découpe se fait plus importante en fonction du résultat recherché. Le taille-bloc est une machine qui, à la différence des autres machines, est équipée au moins de deux disques. Un pour une découpe vertical et un autre pour une découpe horizontale. Cette machine a donc pour but le sciage de bandes de pierres tirées sur la longueur totale du bloc. Pour ce type de machine, l’intervention d’un professionnel en la matière est nécessaire.

  • Les châssis à fil diamanté :

On n’utilise pas toujours des disques et des jets d’eau pour la découpe du marbre. On passe également par un fil diamanté. Cette méthode a été mise en place par la société Diamant Boart. L’utilisation du fil diamanté est nécessaire pour l’extraction du marbre dans les années 70. Avec des performances très appréciables, le câble a ensuite été utilisé pour la découpe surtout pour le marbre.

On passe par ce moyen également pour équarrir les blocs et scier des tranches épaisses. Les câbles diamantés sont composées de perles diamantées enfilées sur un câble porteur. On peut de ce fait rencontrer des perles électrolytiques ou encore à concrétion. Les perles sont espacées par des ressorts pour amortir les chocs subis lors de la découpe surtout s’il s’agit d’un marbre très difficile à travailler.

  • La guillotine à chaîne :

C’est une scie à chaîne à dents au carbure de tungstène montée sur un portique. La chaîne effectue de ce fait une rotation autour d’un guide descendant de façon progressive en effectuant la coupe. Les sciages se font à sec car ces machines n’ont généralement pas besoin d’eau pour ce qui est de son fonctionnement.

  • Une découpe à travers les machines

Le marbre est une matière très solide et avec une qualité assez importante, elle revient onéreuse sur le marché. Une raison pour laquelle il est conseillé de ne pas faire une découpe de n’importe quelle façon.

Et c’est pour cela que l’on passe par les machines à découpe. Elles donnent des résultats satisfaisants. Pour ce qui est de la manière de découper en question, cela diffère en fonction des machines et du résultat recherché. Le principal étant de garder une forme définie tout en évitant d’abîmer la matière tant que c’est encore possible.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s