Nettoyage de toiture : mode d’emploi

Que votre toiture soit en tuile ou en ardoise, il est primordial de la nettoyer correctement afin qu’elle puisse être fonctionnelle et esthétique.

En outre, un nettoyage doit être accompagné d’un entretien et d’un traitement particulier pour que le toit conserve son aspect ainsi que son utilité. Cependant, il est parfois difficile de savoir comment s’y prendre ou quel produit choisir. 

En plus, certains types de produits requièrent l’expertise d’un professionnel surtout si les saletés se sont incrustées en profondeur. Nous allons vous expliquer à travers cet article le procédé à suivre pour nettoyer correctement une toiture.

Mettre en œuvre le type de nettoyage correspondant à la toiture

Il existe deux types de nettoyage en fonction de l’appareil utilisé ainsi que le niveau de saleté. Notons que les saletés sont généralement issues du développement de mousses ou de lichens sur la toiture. Dans le cas où votre système de chauffage est au bois, il se peut que votre toit ait des tâches noires causées par la fumée et la suie.

Vous avez ainsi le choix entre un nettoyage mécanique et un nettoyage avec un équipement à haute pression. 

  • Le nettoyage mécanique:

Cette technique de nettoyage va se faire par l’intermédiaire d’une brosse et d’une solution savonneuse. Le savon noir est le plus indiqué pour se débarrasser des tâches et des saletés causées par l’accumulation des végétaux. 

Pour commencer, le revêtement du toit doit être réparé avant de procéder au nettoyage. Pour ce faire, il faut remplacer les tuiles ou les ardoises cassées. S’il y a des fragments qui se décollent, ils doivent être repositionnés. Par la même occasion, les fissures doivent être obturées. 

Par la suite, les autres éléments qui se trouvent sur le toit doivent être nettoyés. On parle ici  des gouttières, des lucarnes, des châssis ou encore des fenêtres de toit. Ce nettoyage consiste à se débarrasser des feuilles mortes ou d’autres débris. 

Après cela, il est temps de passer au nettoyage du toit proprement dit. Pour ce faire, vous allez utiliser une brosse trempée dans l’eau savonneuse pour frotter la surface du toit. En cas de tâches un peu plus tenaces, vous pouvez laisser le savon agir pendant 15 ou 20 mn avant de rincer avec de l’eau abondante. 

Notons qu’il faut privilégier les produits neutres plutôt que les produits chimiques comme la javel. En effet, le toit va devenir fragile suite à l’application de cette dernière. En plus, les tuiles vont devenir poreuses et vont laisser passer une petite quantité d’eau. Cela peut nuire à l’étanchéité du toit après quelques mois d’infiltration. 

De plus, l’eau de javel peut être dangereuse pour l’environnement étant donné qu’elle va être déversée dans la nature ou dans les canalisations. 

  • Le nettoyage avec un équipement à haute pression:

Il s’agit d’attaquer les mousses et les lichens avec un jet propulsé à une pression assez élevée. Il est vrai que le nettoyage avec un équipement à haute pression ou karcher permet d’éliminer promptement les saletés au niveau du toit, mais il peut aussi endommager le revêtement. 

Par conséquent, la surface du toit et l’appareil doivent être séparés d’une bonne distance pour éviter les dégâts. Mais encore, le jet doit se diriger du haut vers le bas afin que l’eau puisse s’écouler facilement. En effet, avec une mauvaise manipulation, le jet peut casser ou décoller le revêtement surtout s’il s’agit d’un toit en tuile. 

A part le risque d’abîmer les tuiles, le jet peut également rendre poreux le revêtement. Il en est de même pour un toit en ardoise. Seulement, le risque est un peu plus modéré. 

Pour que les mousses ne réapparaissent plus, le nettoyage doit être accompagné d’autres traitements, à savoir le traitement hydrofuge ou le traitement anti-mousse. Sachant que le traitement hydrofuge consiste à imperméabiliser la couverture. 

Notons que l’aspect du toit peut être terni après le passage du jet à haute pression. Pour y remédier, vous pouvez le recouvrir avec une peinture pour toiture. 

Choisir le type de produit et de traitement adéquat

Le nettoyage d’une toiture est complet que lorsqu’il est accompagné par deux types de traitements, à savoir le traitement anti-mousse et le traitement hydrofuge. 

  • Le traitement anti-mousse:

Non seulement le produit anti-mousse va éliminer immédiatement les champignons et les lichens, mais il va protéger le toit contre le retour de ces nuisibles. 

Toutefois, il existe plusieurs types de produits anti-mousse sur le marché. En plus, leur différence ne se trouve pas seulement sur leur prix, mais également sur le procédé de mis en œuvre. En fonction de la nature des végétaux qui investissent le toit, on peut trouver des produits de traitement fongicide, algicide et bactéricide.

En outre, ces produits peuvent être classés en deux catégories en fonction de leur persistance. Il y a tout d’abords les produits sans rémanence.  Notons que ces derniers sont curatifs. Par ailleurs, ils sont totalement solubles dans l’eau.  C’est pour cela qu’ils ne nécessitent pas de rinçage. Ils peuvent être rincés rapidement grâce à l’eau de pluie. 

En revanche, les produits rémanents peuvent être préventifs en plus d’être curatifs. Contrairement aux produits sans rémanence, ceux-là ne peuvent pas être éliminés par l’eau de pluie. On peut donc observer la formation d’une couche protectrice à la surface du toit. Elle a pour rôle d’empêcher la repousse des mousses. 

En ce qui concerne l’application, il est nécessaire d’utiliser des pulvérisateurs professionnels pour tout type de travaux afin que la quantité de produit sur toute la surface du toit soit homogène. 

  • Le traitement hydrofuge:

Ce type de traitement a pour but de protéger le toit contre l’humidité et l’effet de porosité. C’est ce qui va empêcher l’infiltration d’eau à l’intérieur de la maison. 

A propos des produits, on distingue le produit hydrofuge filmogène et le produit à effet perlant. Toute la surface de la toiture va être recouverte avec une pellicule hydrofuge si vous choisissez le produit filmogène. Celui-ci va durcir lorsqu’il sera sec. 

En ce qui concerne le produit à effet perlant, la protection du toit va se faire grâce aux additifs se trouvant dans la composition du produit. En effet, ils vont rester à la surface du toit après que l’eau s’évapore.

Quant à l’application de la solution hydrofuge, celle-ci peut se faire à l’aide d’une brosse ou d’un pulvérisateur. 

Le prix des produits et de la main d’œuvre pour nettoyer le toit

Pour savoir le prix d’un nettoyage de toiture, il faut considérer le type de produit ainsi que le procédé choisi pour l’application. La surface du toit à traiter entre également dans les variables qui vont faire évoluer le montant de l’estimation.

En faisant appel à un couvreur nettoyeur, le tarif de la main d’œuvre va osciller autour de 15 à 30 euros le m². Il est important de préciser que le traitement anti-mousse et le traitement hydrofuge peuvent être réalisés séparément. Chacun va coûter entre 15 et 20 euros environ le m². En combinant les deux, le coût peut aller jusqu’à 50 euros le m².

Si vous avez la compétence pour effectuer correctement le nettoyage de votre toiture, vous n’avez qu’à acheter les équipements ainsi que le produit. 

Ainsi, un nettoyeur haute pression coûte dans les 200 euros environ, tandis que le prix d’un pulvérisateur va de 50 à 150 euros. Puis, 10 litres de produit anti-mousse coûte 20 euros pendant que 5 litres de produit hydrofuge est au prix de 30 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s