Comment choisir son oreiller pour bien dormir ?

Quoi qu’il en coûte, un sommeil de qualité et récupérateur est bon pour la santé. Personne ne devrait négliger son repos au détriment de son bien-être. Evidemment, une bonne literie adapté à ses besoins favorise un bon sommeil. Et les oreilles ne dérogent pas à la règle ! Il en existe de toutes les tailles, de toutes les formes, de toutes les couleurs et dans toutes les matières possibles. En clair, il en existe des dizaines différents. 

Améliorer son sommeil

Néanmoins, le problème que l’on retrouve souvent, parmi toute l’offre existante, c’est d’avoir chez soi des oreillers qui sont mal adaptés à nos besoins. Un oreiller mal choisi aura un impact direct sur notre qualité de sommeil ce qui, à terme, risque d’avoir de graves conséquences sur notre vitalité. Son objectif principal est le maintien de la tête pour assurer un alignement parfait de la nuque au bassin.

Préserver sa santé

Un mauvais oreiller peut générer une accumulation de tensions et des raideurs musculaires au niveau du cou. Peu à peu, vous vous sentirez toujours plus fatigué. Si la colonne vertébrale n’est pas bien alignée depuis la base, c’est-à-dire la tête, vous risquez de développer des complications au niveau de votre dos. Alors, étant donné que l’on passe un tiers de notre existence à dormir, autant choisir le bon oreiller et jeter votre ancien à la poubelle ! 

Une multitudes de critères à étudier 

Fermeté, épaisseur, matière, type de garnissage, technologie composante, forme et taille, nous allons passer en revue les multiples caractéristiques de l’oreiller pour vous aider trouver celui qui vous correspond. La première chose à prendre en considération est votre propre corpulence. En effet, la morphologie des épaules et du cou va conditionner la taille et l’épaisseur de votre futur oreiller.  

Bien étudier sa morphologie

Les personnes qui ont les épaules plutôt larges ont une carrure L ou XL. Pour le S et le M, on considère que ce sont des épaules fines. Les personnes corpulentes doivent nécessairement se tourner vers des oreillers assez larges, épais et plutôt fermes. En effet, plus vous avez de larges épaules, plus haut doit être l’oreiller. La fermeté de celui-ci offrira un bon soutien au poids lourd du haut du corps. S’il est trop souple, la colonne vertébrale ne sera pas correctement alignée alors c’est précisément l’effet que l’on recherche. 

Possibilité de tester 30 jours 

A contrario, pour les personnes plus fines, il faut s’orienter vers des oreillers plus fins et plus moelleux pour garder l’alignement de la nuque et de la colonne vertébrale. Le tout est de bien observer que cette dernière forme une parfaite ligne droite. Le mieux est d’essayer en magasin accompagnée d’une autre personne. Si vous n’êtes pas sûr de vous, de nombreux revendeurs du secteur de la literie proposent des essais pendant 30 jours pour tester chez soi la fermeté de l’oreiller. Si cela ne vous convient pas, il ne reste plus qu’à le renvoyer et d’en choisir un autre ! 

Quelle technologie choisir ?

Dès lors que vous avez identifié l’oreiller qui correspond bien à votre morphologie, vous pouvez alors prendre en considération d’autres critères comme le nombre d’heures de sommeil par nuit, votre position de couchage, votre préférence de souplesse, la présence d’allergie, une tendance à transpirer abondamment… La plupart de ces caractéristiques trouvent réponse dans la technologie que vous opterez pour votre matelas. Il en existe quatre différentes et nous allons les passer en revue ensemble.

  • Les oreillers à mémoire de forme: Tout comme les matelas possédant la même technologie, sont constitués de mousse viscoélastique. Ils ont la capacité de garder en mémoire l’empreinte des points du compression du corps du dormeur en réagissant à la chaleur. Ces points de contact sont mieux répartis grâce à cette technologie, soulageant ainsi les éventuelles douleurs cervicales. Si vous optez pour cet oreiller, n’oubliez cependant pas les conseils évoqués ci-dessus au sujet de la morphologie ! 
  • L’oreiller ergonomique: Aussi appelé oreiller cervical, il vous permet de conserver la meilleure posture durant votre sommeil grâce au respect de votre physionomie. Sa forme un peu particulière, comme une vague, offre à votre nuque et à votre tête un soutien parfait, presque paramédical. L’oreiller cervical peut aussi être constitué de mousse viscoélastique à mémoire de forme, ce qui constitue alors le meilleur support que vous pourriez trouver sur le marché. En soulageant vos douleurs au niveau du cou, vous passerez de biens meilleures nuits à long terme. L’un de ses inconvénients réside dans le fait qu’il ne permet pas de gros mouvements de la tête. Une fois que vous êtes confortablement installé dedans, plus question de bouger ! Même s’il est onéreux, cet oreiller constitue le meilleur investissement pour soulager des douleurs cervicales.
  • L’oreiller naturel: Il peut être, lui, composé de différentes matières avec des caractéristiques propres, même si, de manière générale, elles offrent un excellent confort au dormeur. Qu’il soit en duvet, en plume d’oie ou de canard, en latex naturel ou même en laine, la sensation moelleuse et enveloppante sera au rendez-vous, tout comme la bonne ventilation de l’oreiller. En plus, ces matières ont tendance à mieux réguler la température. Ceux-ci sont toutefois réservés aux personnes n’ayant pas de problèmes de santé particuliers (allergies, douleurs cervicales).
  • L’oreiller synthétique: Il est souvent conçu avec des matériaux que les microfibres ou les fibres polyester. Il est souvent moins cher que les autres mais demeure efficace dans sa fonction primaire. Il est aussi le plus simple à entretenir et à nettoyer. De plus, les fibres synthétiques conviennent parfaitement aux personnes souffrant d’allergies aux acariens ou à certaines matières naturelles. 

En dernier lieu, il faut rappeler que seuls les oreillers rectangulaires sont consacrés au soutien des dormeurs. Les oreillers carrés ne sont à utiliser que pour la détente et l’ornementation. Et n’oubliez pas : si votre oreiller ne reprend plus sa forme initiale après l’avoir plié en deux, il vaut peut-être mieux songer à le remplacer définitivement ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s