Tout sur l’installation d’une chaudière

Par temps hivernal ou dans un souci d’optimiser la chaleur de la maison, vous êtes dans l’obligation d’installer une nouvelle chaudière dans la maison. Mais la pose de ce nouvel appareil n’est pas toujours évidente. Or, pour votre confort, il faut suivre des règles et respecter quelques normes. Même si vous devez faire appel à un installateur professionnel, il est toujours conseiller de connaitre les étapes à suivre pour une installation. 

La chaudière à gaz

L’installation d’une chaudière à gaz donne souvent du fil à retordre pour les novices. Pour son installation, il est obligatoire de suivre les étapes suivantes :

  • Raccordement hydraulique : cette première étape est essentielle. Le professionnel installe le circuit de chauffage ainsi que les accessoires indispensables pour le fonctionnement de l’appareil.
  • Raccordement hydraulique : étant donné que la chaudière fonctionne via liaison électrique, le professionnel va raccorder la machine à votre ligne électrique. 
  • Source : selon la source d’alimentation, la chaudière va être raccordée de manière à être approvisionnée pour produire de la chaleur en contenu. Ici, la machine va être raccordée au gaz. 
  • Raccordement au sanitaire : si la chaudière va aussi servir pour chauffer l’eau, elle sera raccordée à un circuit d’eau sanitaire de la maison. Ce raccordement produit aussi bien de l’eau froide que de l’eau chaude. 
  • Les vidanges : étant donné que c’est un appareil, il peut accumuler les saletés au fil des semaines. Le professionnel passera ainsi au raccordement des vidanges. Celui-ci permettra le circuit de chauffage d’être nettoyé.
  • Les fumées : avec le processus de combustion, votre appareil va obligatoirement dégagé de la fumée. Pour ne pas polluer l’air de la maison, les fumées seront évacuées à travers un conduit d’évacuation. Le professionnel va ainsi procéder à cette installation. Il utilise soit une ventouse soit un conduit de cheminée. 
  • Ajustement le niveau d’eau : une étape à effectuer en fonction du niveau de pression
  • Mise en service : l’installation est terminée par une mise en service de l’appareil

Souvent, ces étapes d’installation sont valables pour toutes les chaudières. Des changements sont à prévoir seulement en fonction des dimensions de l’appareil et de son fonctionnement. Après la mise en service de la chaudière, le professionnel sera dans l’obligation de vous remettre un certificat de conformité. Ce papier est une assurance prouvant que l’installation correspond aux normes de sécurités. Ce certificat de conformité est valable pour tous les types de gaz. S’ensuit également un entretien obligatoire annuel.

La chaudière à bois

L’installation d’une chaudière à bois est un peu différente. Il faut posséder obligatoirement un chauffage central auquel sera reliée la chaudière. Le circuit du chauffage central doit pouvoir rejoindre les émetteurs pour la diffusion de la chaleur. Vous aurez le choix entre la chaudière à combustion montante, celle à combustion inversée et la chaudière turbo. Dans les trois cas, l’installation reste toujours simple : il faut tout simplement un chauffage central et des émetteurs. Cette installation est valable aussi bien pour les chaudières anciennes que nouvelles.

Le circuit de chauffage central est composé d’un générateur de chaleur et d’un émetteur de chaleur. Pour la circulation de l’eau dans ce circuit, on installera un système de tubes pour une circulation dans une boucle fermée. 

A la différence des autres chaudières, la chaudière à bois demande de la place étant donné son envergure. Il faut également compter le stockage en fonction de la forme du combustible. Si vous utiliser des bûches, il faudra prévoir un espace de stockage important. Si ce sont des granulés, il faudra installer un silo accolé ou à proximité de la chaudière pour une alimentation automatique. Etant donné une production importante, la chaudière à bois est à installer dans un endroit aéré. Une raison pour laquelle les chaudières à bois sont faites pour les logements spacieux. 

La chaudière gaz à condensation

L’installation de cet appareil est similaire à celle d’une chaudière classique. La chaudière gaz à condensation sera installée avec un ballon d’eau chaude. Le plombier-chauffagiste raccordera l’appareil au réseau de gaz ou à une citerne pour l’alimentation. Le raccordement doit être ainsi continuel car l’appareil restera en tout temps alimenté. Pour la chaudière gaz condensation toutefois, il faut obligatoirement posséder un circuit de chauffage central. 

Où installer la chaudière ?

Installer une chaudière certes mais pas dans n’importe quelle pièce de la maison. Pour une installation sans difficultés, dans les normes et sans nuire à la santé, préférez : la cave, la cuisine, la buanderie ou encore le grenier. Ces pièces sont conseillées pour toutes les chaudières. Par contre, pour la chaudière à ventouse, étant plus pratique et étanche, l’installation peut être effectuée dans n’importe quelle pièce. Pour ceux qui ne possèdent pas de ventouse, l’évacuation des fumées peut se faire aussi via les cheminées. La chaudière sera ainsi installée de façon à ce que les fumées soient évacuées via le conduit de la cheminée. 

  • Emplacement de la chaudière

Pendant l’installation, il faut également faire attention à l’emplacement de la chaudière. Divers points sont à noter pour un bon emplacement. La chaudière doit être installée dans une pièce aérée et disposant d’une surface adaptée selon les dimensions de l’appareil. Il ne faut jamais installer la chaudière à proximité d’un appareil susceptible de modifier l’arrivée d’air. L’installation doit respecter les normes imposées en vigueur. Une raison pour laquelle d’ailleurs l’installation doit être effectuée par un professionnel. Trouvez votre spécialiste ici pour une installation dans les normes. 

Notez qu’en faisant appel à un expert, l’installation vous reviendra entre 500 et 2 000 euros en fonction du type de chaudière. Toutefois, cette installation ne compte pas encore la pose, le coup de la main d’œuvre et les éventuelles interventions si on doit passer par le remplacement d’une ancienne chaudière. Au niveau budgétaire, vous pouvez vous rattraper avec les aides financières si votre chaudière entre dans le cadre de la protection environnementale. Il existe ainsi les aides telles que le crédit d’impôt à la transition énergétique, l’éco-prêt zero, l’ANAH et la TVA à taux réduit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s