Poutre IPN: à quoi sert-elle?

La poutre est un élément de construction qu’on place, en général, horizontalement où elle a pour rôle de supporter le poids de la construction au-dessus du vide et d’éviter que celle-ci fléchit. Elle transmet cette charge sur le côté, aux murs, aux colonnes ou aux piliers qui lui servent d’appui.

Mais la poutre ne sert pas tout simplement de renfort de construction, on peut aussi l’utiliser dans un but esthétique. D’ailleurs, elle a servi, depuis longtemps, d’élément d’architecture dans les édifices où l’apparat est très important. Elle est alors travaillée pour donner un aspect soigné à une bâtisse.

Il existe plusieurs types de poutre : la poutre UPN, la poutre HEA, la poutre IPE et la poutre IPN. Dans cet article, on va parler particulièrement de ce dernier type de poutre : à quoi sert-elle ? Quels sont les matériaux au choix ? Quel est le prix d’une poutre IPN ? Etc.

L’utilité d’une poutre IPN

craft-3642532_1280

Chaque type de poutre a sa destination. Par exemple, la poutre UPN peut servir de maintien pour des marches d’escaliers et des linteaux en façades. La poutre IPE peut être utilisée comme linteau de soutènement. Quant à la poutre IPN ou poutre en I à Profil Normal, il s’agit d’une poutre pour les dalles.

C’est également une bonne charpente métallique. Elle peut remplacer un mur porteur. Elle est même plus avantageuse que ce dernier. En effet, comparée à ce mur, elle est capable de soutenir plus de charges. En plus, elle ne craint pas les attaques d’insectes qui peuvent toucher les piliers en bois. Enfin, elle a une très longue durée de vie.

Quel type de poutre IPN choisir ?

construction-48802_1280

La réponse à cette question dépendra du poids de la charge à supporter, les travaux à effectuer et les diverses caractéristiques de l’ouvrage qui a besoin de support. En prenant en compte ces différents critères, on peut identifier facilement le profil de la poutre IPN qui a la meilleure capacité de support pour la tâche.

La poutre IPN peut se différencier par la hauteur de sa section qui peut varier de 80 mm à 600 mm. On peut généralement trouver sur le marché des poutres IPN 200, IPN 100 et IPN 80. Ces chiffres qui indiquent donc la hauteur de la section de la poutre.

A part ce critère de distinction, il y a aussi le matériau de conception de la poutre IPN. Ainsi, il y a :

  • La poutre IPN en acier

C’est la plus utilisée des poutres IPN. Très résistante, elle est très appréciée pour sa meilleure longévité. Elle est surtout installée à l’intérieur d’un bâtiment. Sa capacité de supporter plus de poids dépend de son épaisseur.

La poutre IPN en acier rouille facilement. C’est pourquoi, elle est souvent peinte ou habillée.

En ce qui concerne son prix, le calcul de celui-ci se fait au mètre linéaire et varie en fonction de la longueur de la barre achetée. Le mètre linéaire diminue au fur et à mesure que la section de la poutre IPN est élevée.

Le coût d’une poutre IPN 80 en acier est en moyenne 20 . Quant à la poutre IPN 200, le mètre linéaire est à environ 80 .

  • La poutre IPN galvanisée

Ses propriétés de charges sont les mêmes que celles des poutres IPN en acier. La différence entre les deux c’est que l’IPN en acier galvanisé fait l’objet d’un traitement de galvanisation afin de résister au dommage que peut occasionner la rouille, la corrosion produite par les travaux de scellement du mur et la désolidarisation du béton. Grâce à sa caractéristique, il peut très bien remplacer une poutre en acier dans une pièce sensible à la corrosion.

Mais ce traitement engage aussi un coût supplémentaire. Ainsi, pour obtenir un IPN galvanisé, il faut compter entre 100 et 1000 € pour chaque mètre linéaire. Ce prix dépend des aspects de la poutre.

  • La poutre IPN en aluminium

C’est la poutre IPN la plus facile à mettre en place. Elle est moins lourde par rapport à la poutre IPN en acier. Cependant, elle supporte également moins de charges que cette dernière.

Les poutres IPN en aluminium sont très rares et difficiles à trouver. Elles coûtent chères et leurs prix d’achat sont différents d’un fournisseur à un autre.

  • Les poutres IPN en fer

Elles procurent les mêmes avantages que la poutre IPN faite avec de l’acier. Mais ce qu’elles ont de plus que cette dernière, c’est qu’elles ne sont pas onéreuses. On peut très bien en commander chez un artisan ferrailleur.

Le mètre linéaire de cette poutre très accessible est de 15 € le mètre linéaire pour une hauteur de section de 80 mm. Celle avec une hauteur de section de 200 mm a un coût d’environ 55 € hors taxes. Il est à souligner que ces prix sont seulement à titre indicatif. Ils peuvent diminuer, comme ils peuvent monter selon la fluctuation du prix du fer.

  • Les poutres IPN en inox, en verre et en bois

Elles n’ont pas les mêmes capacités de charges que les poutres IPN métalliques. Elles ne sont pas capables de maintenir des charges trop lourdes. C’est pourquoi on les utilise notamment comme soutien d’une véranda ou tout simplement pour la décoration. Tout comme la poutre IPN aluminium, on n’en trouve pas beaucoup aussi sur le marché.

Ces trois types de poutre ont également chacun leurs propres caractéristiques. La poutre IPN en verre présente par exemple le plus grand avantage de laisser la lumière passer. Ce qui fait d’elle l’élément de décor idéal dans un endroit qui nécessite un maximum de luminosité.

La poutre IPN en bois, ainsi que celle en inox peut s’intégrer en toute facilité dans les constructions. Ce sont donc des meilleurs alliés dans les travaux de rénovation. Les constructeurs se servent aussi de la poutre IPN en bois pour soutenir les toitures, les planchers, ou encore pour former des ouvertures dans les murs.

Pour ce qui est du prix de ces différents matériaux, c’est la poutre faite avec du bois qui est la plus accessible. D’autant plus qu’il n’est pas du tout difficile de s’en procurer sur le marché. Son coût varie en fonction de son essence, ainsi que du traitement d’isolation et de protection appliquée.

Mais en moyenne, le mètre linéaire coûte environ 6 à 18 € hors taxes. L’IPN 200 en bois spécial planchers et toitures coûte à peu près 7 à 13 € le mètre linéaire. Quant à celles pour les murs, le coût du mètre linéaire est de 6 à 13 €.

Des poutres IPN 300 pour les murs sont aussi disponibles dans le commerce. Chaque mètre linéaire de ces pièces a un prix entre 7 et 15 €. Enfin, il faut compter entre 9 et 18 € pour avoir une poutre IPN 400 en bois pour les planchers et les toitures.

Les prix des poutres IPN en verre et en inox sont assez élevés en raison de leur rareté. De plus, ils sont très variables.

Quoi qu’il en soit, il est vivement conseillé d’opter pour une poutre IPN déjà découpée selon les dimensions exactes voulues et en fonction des travaux souhaités. Cela évitera, en effet, le découpage de ce matériau une fois arrivée à la maison, et aussi et surtout, d’avoir des poutres qui ne seront peut-être plus utiles une fois que les travaux seront achevés.

Comment mettre en place une poutre IPN ?

construction-652292_1280

Il est déconseillé de confier la pose d’une poutre IPN à un simple bricoleur. La solidité de la construction reposera, en effet, sur la réussite de cette installation. Alors, pour plus de sécurité, mieux vaut appeler un professionnel en la matière pour s’en charger. Certains artisans proposent également ce genre de service. Et en plus de cette prestation, ils pourront vous orienter lors de l’achat de l’outillage et des materiaux selon les travaux à faire.

Il est également possible de faire appel à un charpentier ou bien un maçon. Cependant, dans ce cas, il est très important de s’assurer que celui-ci dispose de toutes les capacités requises, ainsi que des expériences dans la réalisation de cette lourde tâche.

Voici généralement les principales étapes nécessaires pour la pose d’un IPN.

  • Le choix d’un BET et d’un architecte

Il est toujours à rappeler que la solidité d’une fondation dépendra de l’installation de la poutre IPN qui en est le support. Si vous envisagez de mettre en place cette pièce mécanique, que les travaux portent sur des murs de refend ou de façade, il est toujours indispensable de demander des conseils à un architecte sur la faisabilité de ce projet. Il établira un rapport précis sur les diverses répercussions que celui-ci aura sur la structure de la maison.

Parallèlement, il faut aussi faire appel à un Bureau d’Etudes Techniques ou BET. Il vous dira la meilleure méthode à appliquer au moment de l’ouverture du mur porteur. Il saura aussi le type de poutre IPN idéal, grâce à des calculs de structure et de charge.

  • La mise en place de la poutre IPN

Pour assurer une meilleure stabilité, il faut que le linteau dépasse 20 cm au minimum de chaque côté. En effet, cela lui permettra de bien s’insérer dans les murs. Et pour le sceller, vous pouvez utiliser du mortier ou un scellement chimique. Enfin, si vous voulez offrir à votre intérieur une petite touche industrielle, vous pouvez laisser votre IPN en l’état ou le coffrer.

  • Le perçage du mur porteur

C’est l’étape la plus délicate lors de la pose d’un IPN. Pour ne pas endommager ce dernier, il est recommandé de se servir d’une disqueuse au lieu d’une masse. Cela a, en plus, l’avantage de procurer une finition plus nette. On ouvre toujours le mur par le haut, en commençant juste au-dessus de la poutre. Après, il suffit de descendre petit à petit en veillant au bon positionnement de l’IPN.

  • Les étais

Ces piliers métalliques vont provisoirement servir de maintien du linteau ou du mur porteur durant tout le chantier. Afin de ne pas endommager le revêtement du sol, il va falloir installer des cales en bois ou en caoutchouc sous les étais.

Telles sont les étapes lors de la pose d’une poutre IPN. Il est à souligner qu’on ne peut pas engager ces travaux comme on le veut. Ils nécessitent parfois une autorisation préalable.

Les autorisations pour l’installation d’un IPN

blueprints-894779_1280(1)

Trois cas de figures sont possibles.

  • Le projet porte sur une maison

Dans ce cas, les travaux doivent être déclarés à la mairie, auprès des services de l’urbanisme si les modifications apportées à la maison sont visibles venant de l’extérieur (création d’une porte, d’une fenêtre, …).

  • L’installation d’une poutre IPN dans un appartement

S’il s’agit d’un immeuble en copropriété, l’ouverture d’un mur porteur ne sera possible que par une décision collective des copropriétaires. Il va falloir préparer un dossier comportant :

  • Les plans établis par un architecte
  • Le rapport d’un bureau d’étude technique
  • Le devis venant du professionnel ou de l’entreprise qui effectuera tous les travaux, avec son assurance décennale.

Donc, si vous êtes copropriétaire dans un immeuble et que vous désirez poser un mur porteur dans votre lot privatif, vous devez, obligatoirement attendre la prochaine Assemblée Générale Ordinaire et inclure votre projet à l’ordre du jour. Si la date de cette AGO est encore loin et que vous êtes pressé, il est possible de convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire.

A titre d’information, tous les frais supplémentaires engendrés par cette opération seront totalement à votre charge. Si vous voulez d’autres informations y afférentes, parlez-en à votre syndic.

  • Poser une poutre IPN sur un mur porteur mitoyen

Si vous désirez abattre un mur mitoyen entre deux appartements, il vaut mieux prendre les précautions nécessaires. Appelez un huissier pour vous fournir un état des lieux qui précisera les problèmes qui ont déjà été là avant le commencement des travaux. En effet, si jamais vous avez un voisin malhonnête, il pourra faire une demande abusive de réparation des dommages qui ont été causés auparavant.

En conclusion, mettre une poutre IPN est une opération très technique et complexe. Prenez bien le temps de choisir l’entreprise ou la personne à qui vous la confierez.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s