Placo hydrofuge : conseils et utilisation

Très réputé dans le domaine de la rénovation d’intérieur, le placo-hydrofuge s’invite actuellement dans la plupart des maisons françaises. Il faut dire qu’il présente énormément d’avantages. Outre d’être pratique et modique, il assure le confort des lieux.

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de faire appel à un professionnel pour en faire l’installation. Ce genre de travaux est à la portée de tout le monde. Voici notamment quelques conseils et essentiels à savoir sur l’utilisation de ce genre de matériel.

Placo hydrofuge : c’est quoi?

road-sign-63983_1280(21)

Avant de commencer à parler des différents avantages et des conseils d’utilisation du placo hydrofuge, il importe de savoir ce que c’est. En effet, si pour les professionnels, ce genre de matériel n’a plus aucun secret, ce n’est pas le cas pour certains amateurs du bricolage.

  • Une solution esthétique pour l’aménagement des pièces humides

Le placo hydrofuge est avant tout une solution esthétique pour l’aménagement de vos pièces humides. Il est le plus souvent utilisé dans les salles de bains. Mais dans certains cas, il s’invite également dans les cuisines. Il possède en effet une certaine capacité à résister à l’humidité.

Disponible sur les plateformes dédiées et en rayons des magasins de bricolages de toutes sortes, le placo hydrofuge séduit par sa facilité de pose et son design exceptionnel qui cadre parfaitement avec n’importe quelle installation.

  • Bien choisir son placo hydrofuge : les normes applicables

Pour rappel, la plaque hydrofuge n’est pas le seul revêtement de mur disponible sur le marché. Il faut savoir que ce genre de matériau diffère des autres sous différents points, et notamment par les normes de fabrications en vigueur. En effet, un placo hydrofuge doit être certifié BA13 ou BA15 en fonction de l’épaisseur des structures. Pour information, pour des raisons de modicités et pour son côté pratique, le placo hydrofuge BA13 est le plus usitée.

Comme son nom l’indique, la plaque hydrofuge doit également posséder une certaine capacité à absorber l’humidité dans la pièce. Les entreprises qui en proposent respectent pour ce faire la norme NF EN 520. Les plaques haut de gamme de ce genre sont présentées sur les plateformes dédiées avec une simple mention H1 ou H2 ou encore H3 pour les articles les plus chers et les plus qualitatifs.

  • Comment se présente le placo hydrofuge ?

Physiquement, le placo hydrofuge prend des hersages de carton rigide et épais. Il est fait de chemise et de silicone. Ce qui explique sa robustesse et ses étonnantes capacités. Il est léger, donc facile à poser et à manipuler. Il se présente sous des couleurs roses, bleues ou la plupart du temps blanches. Ce qui vous simplifie d’ailleurs les travaux de finition comme la peinture afin que celui-ci s’intègre parfaitement aux murs. Pour information, les couleurs des plaques définissent leurs capacités : le rose pour l’hydrofuge, le bleu pour l’ignifuge et le blanc pour la plaque standard. En tous les cas, ces accessoires sont plus performants et plus esthétiques que les plaques classiques pour l’aménagement des pièces humides de la maison.

La plaque hydrofuge est lisse. Vous n’aurez donc plus de travaux de surfaçage à faire de finir son installation. Et de par ce côté lisse d’ailleurs, elle s’adapte aussi bien à des travaux de peinture qu’à la mise en place de papier peint, etc.

  • Le rôle d’un placo hydrofuge

Le placo hydrofuge joue plusieurs rôles. Il sert entre autres de cache-misère afin de protéger vos branchements et vos tuyauteries des regards indiscrets.  Il peut se fixer sur des supports pour ce faire.

En outre, il optimise le confort de votre salle de bain ou de votre cuisine. Il absorbe l’humidité dans la pièce, ce qui peut impacter sur le chauffage et l’isolation de la maison.

Dans certains cas, il peut servir de doublage sur une ossature afin d’optimiser le confort et l’intimité d’une pièce. Bien que fait idéalement pour les salles humides, ce genre de plaque peut également être nécessaire dans les pièces froides comme le garage.

  • Le prix d’une plaque hydrofuge

Sur les plateformes de vente en ligne, le prix d’un placo hydrofuge peut varier selon la dimension, l’épaisseur et les différentes caractéristiques de l’accessoire. En moyenne, vous allez devoir débourser entre 5 et 7 € le m2 pour une plaque classique BA13 hydrofuge.

Le devis de la rénovation de vos pièces intérieures variera en fonction que vous alliez faire appel à un expert pour la pose ou non. Si tel est le cas, sachez qu’en moyenne, les artisans vous demanderont entre 15 à 25 € le m2 de pose. Tout dépend de l’importance des travaux à faire et leur difficulté.

Comment utiliser la plaque hydrofuge ?

tool-172502_1280

Il y a différentes manières d’utiliser un placo hydrofuge. C’est en effet un accessoire qui s’adapte à plusieurs travaux de rénovation. Ce qui explique d’ailleurs sa renommée actuelle.

  • Une cloison verticale

La plupart du temps, la plaque hydrofuge est nécessaire dans l’aménagement d’une cloison verticale. Ce peut être dans la salle de bain, les pièces humides ou, comme susmentionnées, dans le garage. Ce matériau peut vous servir afin de créer un nouvel espace dans votre maison.

  • Comme finition de l’aménagement d’une salle de bain

Mais dans la plupart des cas, c’est surtout un must dans la finition des travaux d’aménagement dans une salle de bain. Il sert d’habillage des murs afin de cacher les systèmes de canalisation, les branchements électriques de toutes sortes et les équipements qui peuvent gâcher la vue lors de la décoration de la pièce.

  • Une gaine technique pour une meilleure isolation

Comme son nom l’indique, le placo hydrofuge est bien plus qu’une simple cloison. Il joue un rôle important dans l’isolation intérieure. Généralement, pour ce faire, les professionnels préconisent une pose en verticale.

  • Une rénovation esthétique de votre espace intérieur

Bien qu’utile dans la construction immobilière, le placo hydrofuge est aussi un allié important dans la rénovation d’intérieur. Il est esthétique, pratique et modique. Il peut vous aider à apporter un peu de nouveauté dans la décoration de votre salle de bain.

Choisir son placo hydrofuge : la première étape d’un chantier bien fait

gogogo

La première étape pour la mise en place d’un placo hydrofuge est d’en choisir la taille. La dimension de votre accessoire peut non seulement impacter sur le devis de vos travaux, mais aussi sur la réussite de ces derniers.

  • Tout dépend de la pièce à aménager

Bien évidemment, il est assez compliqué de calculer d’emblée la taille et le nombre de plaques hydrofuges dont vous aurez besoin. Il faut prendre en compte les dimensions de la pièce à aménager pour ce faire. Vous n’aurez pas besoin de l’intervention d’un expert lors de cette démarche. Il vous suffit de prendre un mètre et de faire preuve de minutie dans la prise de mesure.

  • Les normes pour l’aménagement d’une salle de bain

Il y a cependant une moyenne pour la taille d’un placo hydrofuge pour l’aménagement d’une salle de bain. Généralement, les particuliers et les professionnels penchent pour une plaque de 250 cm de hauteur et 120 cm de largeur. Pour ce qui est de l’épaisseur, tout dépend de la performante isolante et d’absorption que vous souhaitez avoir. Vous aurez le choix entre un placo hydrofuge BA10 de 9.5 mm, BA13 de 12.5 mm, BA15 de 15 mm ou de BA18 de 18 mm.

  • Quelle taille pour votre placo hydrofuge ?

Sur les plateformes dédiées, le placo hydrofuge se décline en plusieurs sortes. Celle de 250 cm*120 cm n’est pas la seule alternative. Si vous n’avez pas le budget pour ce genre d’accessoire, vous pouvez toujours opter pour la plaque de 90 à 120 cm de largeur et de 120 à 360 cm de hauteur.

Mettre en place le placo hydrofuge : les bons à savoir

mindmap-2123973_1280(11)

Vous avez trouvé le placo hydrofuge idéale pour vos travaux ? Grand bien vous fasse ! Il ne reste plus alors qu’à procéder à la pose de votre revêtement de mur. Voici quelques bases à connaitre pour ce faire.

  • Les différentes techniques de pose d’une plaque hydrofuge

Sachez entre autres que vous pouvez poser votre plaque hydrofuge de deux manières. Tout dépend du mur de base que vous souhaitez habiller.

  • La pose collée

La pose collée par exemple est rapide et facile. Elle s’adapte à une mise en place verticale, mais idéalement sur un support lisse et tendu. En outre, pour cette technique, vous aurez besoin d’une colle spéciale.

Agissez avec minutie pendant le collage. Vous devez notamment mettre assez de joints pour garantir la stabilité de la structure et la cohésion entre chaque plaque sur le mur. Il en va de l’esthétisme du rendu et de la durabilité de votre revêtement.

Afin d’enlever les excédents de colle, munissez-vous toujours d’un chiffon sec pendant la durée de la pose. Passez sur la cloison après chaque pose de placo hydrofuge avec ce dernier.

  • La pose par vissage

La pose par vissage quant à elle prend plus de temps. Mais elle présente un avantage incontestable. Vous aurez de la place entre le mur et la cloison pour cacher les éléments indésirables de l’aménagement de la pièce. Dit autrement, c’est plus esthétique et plus pratique.

Pour profiter de la pose par vissage, vous allez devoir créer des ossatures métalliques sur les murs ou des tasseaux. Ces derniers serviront de base pour les plaques hydrofuges que vous allez visser à l’aide d’un appareil électrique ou manuellement.

Pour ce genre de pose, vous aurez besoin de visse, de visseuse ou de tourne-visse, de mètre à ruban et d’un crayon pour la prise de mesure, et de joint pour les finitions.

  • Préparer le mur

En tous les cas, vous devez commencer les travaux par la préparation des murs. Il faudra vous assurer avoir une structure propre et sèche avant de procéder à la mise en place des plaques. C’est surtout nécessaire durant la pose collée. C’est un gage de la parfaite adhérence des joints.

Bien que les plaques hydrofuges soient lisses, vous devez aussi revoir les imperfections sur vos murs de bases. Cela évitera les bosses pendant la pose et garantira l’esthétisme des lieux.

  • Découper les plaques

 Il faudra procéder par étape pour la mise en place de vos placos hydrofuge. Commencez notamment par le sommet du mur et avancez vers le bas. Ce sera plus facile ainsi. À certains endroits, notamment dans les coins, vous allez devoir découper vos plaques. Prenez bien les mesures avant de ce faire. Cela vous évitera de perdre du temps et d’augmenter les dépenses. Plus vous aurez de chutes, plus vous aurez à investir dans vos travaux de rénovation.

Pour information, les plaques hydrofuges doivent atteindre les faux plafonds. Ils doivent couvrir également tout le mur. Chaque accessoire devra être collé les uns aux autres pour un rendu naturel.

  • Les travaux de finition à faire

La pose d’un placo hydrofuge ne s’arrête pas à la fixation des accessoires. Il faudra se lancer dans des divers travaux de finition. Entre autres, pour la pose vissée, vous devez cacher les trous de vissage avec des joints. Utilisez un tassot pour la pose et patientez le temps que le produit sèche avant de continuer. Pour la pose collée, vous devez également cacher les espaces entre chaque plaque avec des joints. Vous avez le droit de déborder tant que la surface reste lisse. Après l’application des joints, vous allez devoir repeindre ou coller des papiers peints.

Vous avez opté pour la peinture ? Les techniques pour ce faire ne changent pas. Vous devez commencer par le haut pour garantir un rendu lisse et esthétique. Cacher le sol avec une bâche pour ne pas avoir à rénover également votre revêtement de sol. Dans la mesure du possible, optez pour une peinture à l’huile haut de gamme que vous pourriez facilement appliquer avec un rouleau.

Si vous avez opté pour du papier peint, vous devez choisir les bons motifs et les bonnes couleurs en rapport notamment avec le style général de votre aménagement. Pour éviter les bulles d’air entre la cloison et le papier, le secret est le marouflage. Utilisez un chiffon pour ce faire.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s