La Trompette de Jericho

Les fleurs sont nos petits plaisirs du quotidien. Nous aimons voir des couleurs chaque matin lorsque l’on sort dans notre jardin. Et on apprécie spécialement les plantes à fleurs. Vivaces, frêles ou de constitutions différentes, chaque fleur a ses propres atouts tout comme elles ont leurs propres défauts.

Mais dans tous les cas, nous apprécions en prendre soin. Les fleurs sont des décors importants pour notre verdure. Et autant sonner la Trompette de Jericho. Une belle façon de dire que cette fleur fait des vagues par sa beauté. La Trompette de Jericho est une plante grimpante et vigoureuse. Elle se distingue par ses fleurs en forme de cloches.

Connaitre la Trompette de Jericho

jericho

Quand on fait des recherches, nous n’arrivons pas souvent à trouver le nom de Trompette de Jericho. En effet cette fleur est plutôt connue sous le nom de Bignone ou Campsis. Des noms qui sont encore moins communs que d’habitude. Mais même avec un nom qui est aussi peu célèbre, la Trompette de Jericho demeure une belle fleur dans l’ensemble. Elle est volubile et loin d’être capricieuse, la Trompette de Jericho est une fleur grimpante et vigoureuse qui constitue un beau décor autant pour les murs que pour les clôtures.

En été, elle offre un joli feuillage qui demeure demi-persistant à la faveur d’un hiver doux. Et entre juin à octobre, cette plante offre tout simplement le plus beau des spectacles. Pour ce qui en est de la taille de cette plante, elle est assez imposante puisqu’elle est très généreuse. Elle peut atteindre les 10 m de hauteur une fois qu’elle ait atteint l’âge adulte. Les fleurs sont de couleurs voyantes puisqu’elles sont rouge orangées. Mais selon les circonstances, elles peuvent être soit de couleur orange ou rouge vif tout simplement.

Comme on l’a dit, cette plante est très vigoureuse. Elle s’accroche à n’importe quel support à l’aide de ses tiges pleines d’ardeur. Et même si on l’apprécie prendre du terrain sur les murs et les clôtures, sachez que cette plante grimpe aussi sur les autres arbres. Elle est donc très conseillée pour habiller n’importe quel support.

Un peu de botanique sur le sujet

pmpm

Elle appartient à la famille des Bignoniaceae. Provenant des forêts des régions chaudes comme la Chine ou l’Amérique du Nord, cette plante à la fois sauvage et douce est d’une originalité très appréciée. Autrefois on la classait dans le genre des Bignonia mais aujourd’hui elle se trouve dans le genre des Campsis qui comprend 725 espèces. Mais avec autant d’espèces dans le lot, on peut diversifier les fleurs que l’on peut avoir dans nos jardins. Toutefois, l’espèce la plus répandue retrouvée dans nos jardins est la Campsis grandiflora.

Et comme son nom l’indique, cette fleur est grande et imposante avec des fleurs en forme de larges trompettes évasées d’un orange-rouge vif. Elles offrent cependant peu de crampons d’accroche. Il y a aussi les autres espèces qui s’accrochent plus facilement et certaines d’entre elles offrent même de douces senteurs embaumant le reste du jardin tout l’été. À la recherche de fleurs encore plus belles, on trouve aussi d’autres variétés et des hybrides qui demeurent parfois encore très rustiques.

Avec des propriétés impressionnantes, la Trompette de Jericho grandit rapidement. En effet, elle peut obtenir 1 m par an. C’est alors en toute logique que l’on arrive à 10 m en quelques années seulement. Le plus appréciable avec cette fleur c’est que le buisson peut partir dans tous les sens. Ce qui fait la différence avec d’autres plantes c’est que les racines ne sont pas enterrées car elles sont aériennes. La plante est dotée de rameaux sarmenteux et l’accrochage peut se faire facilement ou difficilement selon la plante. Bien que les fleurs constituent la beauté principale de la plante, son feuillage est d’autant plus beau. En effet, le feuillage caduc apporte de la luxuriance à la plante tout en mettant en valeur les fleurs de cette dernière.

Et avec une plante aussi imposante, normal si le feuillage en est autant. Car il faut dire que les feuilles de la Trompette de Jericho sont assez imposantes. En effet, elles peuvent mesurer jusqu’à 25 cm découpées en folioles dentées ou crénelés. Fait impressionnant avec la Trompette de Jericho c’est que les fleurs sont tellement imposantes que les feuilles sont partiellement masquées. Ce qui fait qu’en belle saison, cette plante est une vraie décoration spectaculaire. Et quand le climat est assez doux, la floraison est tout simplement optimale.

La végétation buissonnante se pare d’une profusion de larges trompettes s’évasant en 5 lobes. Longues, ces fleurs se déploient en bouquets denses ou en grandes panicules. Et on peut compter jusqu’à 20 fleurs à l’extrémité des ramifications secondaires. La couleur des fleurs tourne autour de l’orange et du rouge. La variation de la teinte est notable mais elle garde toujours ces couleurs principales. Mais dans tous les cas, elles gardent une beauté impressionnante. Comme toutes les fleurs, celle de la Trompette de Jericho dégage des senteurs très bonnes et elle évoque le café ou encore le chocolat.

Entretien

zeze

Comme il a été dit, la Trompette de Jericho ne nécessite que peu de soin vu sa grande capacité à résister aux intempéries. Pourtant, voici quelques conseils qui apporteront du bien à la plante. Il faut apporter du compost décomposé au printemps. Il est également conseillé de bien pailler la plante durant les belles saisons. Bien qu’assez robuste, la Trompette de Jericho reste fragile face au froid de l’hiver mais elle supporte assez bien quand l’hiver est un peu doux.

C’est pour cette raison qu’il faut la protéger avec des feuilles mortes. Le besoin d’eau de la Trompette de Jericho ne se fait ressentir principalement que durant la première plantation et quand la première pousse pointe son nez. Pour le reste, elle ne nécessite pas d’être arrosée régulièrement sauf en cas de fortes chaleurs car elle risque de manquer d’eau.

En général, ce type de plante ne demande que peu d’entretien. Il faut juste s’assurer à ce qu’elle soit protégée contre les vents et les fortes gelées. Et elle craint le froid les premières années de culture alors il faut bien faire attention. Durant les premiers étés, il faut veiller à ce qu’on l’arrose bien. Il faut maintenir son pied au frais avec des vivaces couvre-sol surtout durant les périodes de sécheresse et ce durant les trois premières années de plantation.

Mais une fois établie, nulle raison de s’inquiéter car la plante supporte bien les périodes de sécheresse. Avant l’hiver, par contre, il faut renouveler le paillis tout en s’assurant de bien protéger les souches durant les premières années. En printemps, même si cette fleur apprécié cette saison, il ne faut pas pour autant dormir sur ses lauriers. Il faut apporter une bonne couche de compost au pied favorisant ainsi une bonne floraison et de la fraîcheur au sol.

Taille de la Trompette de Jericho, quand la planter et comment ?

gardening-690940_1280

La taille n’est pas toujours une option obligatoire. Mais à un certain moment elle est vraiment obligatoire. En effet, avec un bon entretien, la Trompette de Jericho s’épanouit rapidement et elle prend de ce fait trop d’espace. Dans ce cas là alors il faut contenir la croissance. De plus la taille aide aussi à stimuler la floraison. C’est vers la fin de l’hiver qu’il faut tailler la plante, entre février et mars. Il faut juste supprimer les rameaux défleuris. On insistera aussi sur les pointes abîmées par l’hiver, les branches entrecroisées, les grêles mortes et les feuilles mortes également. Il faut également rabattre les pousses de l’année précédente à 3 yeux de la tige principale. Veillez à laisser quelques bourgeons sur chaque rameau et si besoin, on peut rabattre en toute sévérité sans problème. Le but étant d’avoir une plante en très bonne santé.

  • Plantation

La Trompette de Jericho est une plante assez robuste dans son ensemble. Elle peut très bien supporter le froid mais seulement à une certaine température. On note une température qui peut aller jusqu’à -10 degré mais elle peut descendre encore plus bas pour certaines espèces. Et cela peut aussi varier selon les conditions de la culture mais en générale, la plante supporte un hiver doux. Pour autant il faut lui éviter les fortes gelées ainsi que les vents trop glaciales.

On insistera donc sur le fait de planter cette fleur dans des régions où la chaleur est presque toujours au rendez-vous et où les hivers sont plus cléments. Pour autant cela ne veut pas dire que les régions froides ne peuvent pas profiter de la présence de ces fleurs. Il faut tout simplement prendre des précautions. De ce fait il faut planter la fleur dans des endroits abrités et à l’abri des grands froids pour que les fleurs et les feuilles ne se dessèchent pas trop rapidement. Car les vents froids et une forte exposition aux gels provoquent la chute prématurée des boutons floraux.Dans les régions chaudes, cette fleur aime bien les expositions au soleil car les rayons de ce dernier aide les fleurs à fleurir plus rapidement. Dans le sud du pays, on peut bien la mettre en mi-ombre.

Même avec une floraison exceptionnelle, il faut dire que cette fleur est peu exigeante en matière de sol. Elle tolère tous les types de sol donc s’accommodant à toutes les terres des jardins. Il faut cependant veiller à ce que la terre ne soit pas trop humide car elle craint les lieux gorgés d’eau. Une terre fertile et profonde l’aide à mieux s’épanouir et sa croissance sera décuplée. Avec le temps, même si au départ elle aime bien les terres fraîches, elle pourra supporter les terres totalement sèches et pauvres.

Avec les espèces dont l’on dispose par rapport à cette fleur, on peut vraiment se faire plaisir dans le jardin. Avec la Trompette de Jericho, on peut décorer n’importe quel mur ou support et même peu importe la surface de votre jardin. Un bon aménagement suffit toujours à avoir de beaux résultats. Lorsque cette fleur n’est pas guidée sur un support, on peut former avec une belle masse buissonnante au dessus d’un muret ou sur un talus où elle formera un couvre-sol original. La période idéale pour planter cette fleur se situe entre mars à mai, en pleine saison printanière. On peut éventuellement la planter en automne avec son climat qui est assez doux.

  • Alors comment planter une Trompette de Jericho ?

Pour ceux qui aiment les fleurs et qui veulent en planter, nous vous donnons ici les étapes à suivre pour planter une Trompette de Jericho. Quand il est question de mur ou de clôture, il faut installer un plant tous les 4 m. S’il y a d’autres végétaux à côté il faut respecter une distance de 2 m. Cette plante est grimpante donc il lui faut un tuteur ou un treillage pour guider ses premiers pas. Si la terre de votre jardin est trop lourde, faites un apport de gravillons au fond de la fosse.

Pour ce qui est de la tâche en question il faut suivre les étapes suivantes : creuser un trou profond, réaliser un petit monticule au fond du trou avec la terre extraite, faire un lit de gravier pour que le drainage soit parfait, placer la plante au centre même du trou avec le collet situé au niveau du sol, ramener la terre extraite pour pouvoir enserrer les racines, bien tasser avec le pied puis paillez le pied et c’est enfin que vous allez passer par un arrosage régulier jusqu’à la reprise.

On peut aussi cultiver la plante en pot tout en l’aidant avec une conduite à partir d’un arbre comme à la façon d’une glycine. Pour une culture en pot, il faut une terre constituée de mélange de terreau de feuilles, de sable grossier et de terre de jardin. Il faut rempoter tous les trois ans en s’assurant de bien fertiliser.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s