L’ophiopogon: plantation et culture

L’ophiopogon, aussi appelé « Barbe de serpent », « Muguet du Japon » ou « Herbe-aux-turquoises », est une plante de la famille des Asparagacés. Il est originaire d’Asie. Il a la forme de touffe évasée et dense. Son hauteur varie de 0,10 à 0,35 m. Ses feuilles fines, coriaces et rubanées sont vertes, noires ou panachées, selon sa variété.

Ses fleurs de couleur blanc ou rosé, en forme de clochettes, jaillissent, en début d’été, au centre des touffes, suivies de baies brillantes, rondes et teintées de bleu, différent selon l’espèce.

L’ophiopogon est très apprécié pour son feuillage décoratif tout au long de l’année. De plus, il est très facile à cultiver. On peut même dire que c’est la bonne plante pour les débutants. Vous désirez cultiver de l’ophiopogon dans votre jardin et vos massifs ? Découvrez dans cet article la technique, ainsi que toutes les astuces utiles pour réussir la culture et la plantation de cette jolie plante.

Les différentes espèces d’ophiopogon

oooo

Avant de passer à la culture de l’ophiopogon, il va falloir tout d’abord savoir : quelle espèce d’ophiopogon souhaitez-vous planter ? En effet, cette plante comprend à peu près 50 espèces. En voici quelques-unes.

  • L’ophiopogon intermedius

Cette espèce d’ophiopogon possède des feuilles étroites de couleur vert foncé et à nervure centrale très marquée. Il est haut de 0,10 à 0,15 m. Il est idéal en pots, en petits massifs, en rocaille ou en auges. Il produit en juin-juillet des jolies fleurs en clochettes pendantes blanches, suivies de rondes baies brillantes de couleur bleu vif.

À la Réunion, l’ophiopogon intermedius est utilisé pour remplacer le muguet traditionnel.

  • L’ophiopogon japonicus

Se présentant sous la forme d’une touffe longue et dense, l’ophiopogon japonicus est un meilleur couvre-sol de mi-ombre. Sa hauteur est de 0,20 m. Ses feuilles de couleur vert sombre brillant sont fines et longues.

Il fleurit au début de la saison estivale avec des petites fleurs pâles ou blanches pendantes. En fin d’été, il produit des baies bleues ayant la taille d’un petit pois.

Parmi les variétés d’ophiopogon japonicus, on peut citer l’ophiopogon japonicus Minor. Celui-ci a une hauteur variant entre 0,07 et 0,10 m. Il s’étend plus rapidement, tout en ayant une grande longévité. Enfin, ses fleurs crème sont suivies de jolis fruits de couleur bleu turquoise.

Il y a également l’ophiopogon japonicus Silver Mist. C’est une variété naine avec une hauteur entre 0,20 et 0,30 m. Le Muguet du Japon Silver Mist est très facile à reconnaître avec ses feuilles vertes étroites et à bande centrale crème.

  • L’ophiopogon noir

On reconnait un ophiopogon noir par sa touffe lâche, sa hauteur de 0,20 m, ainsi que ses feuilles noires étroites et linéaires. Ses petites fleurs en forme de clochettes et de couleur blanc rosé se forment en juillet, suivies après de baies noires bleutées ovoïdes.

Très rustique, l’ophiopogon noir est un couvre-sol à développement lente. C’est l’espèce idéale pour une bordure de massif ou en rocaille.

  • L’ophiopogon jaburan

Ayant une hauteur entre 0,30 et 0,40 m, l’ophiopogon jaburan a des fleurs plus grosses comparées à celles des autres espèces d’ophiopogon. Ces fleurs blanches en grappes de clochettes sortent en septembre, puis, jaillissent les fruits bleus de la plante. Le feuillage de cette espèce d’ophiopogon ressemble beaucoup à celui de l’ophiopogon japonicus, sauf que ce de l’ophiopogon jaburan est plus arqué, plus large et plus long. Il peut atteindre 60 cm.

Peu rustique, on utilise souvent l’ophiopogon jaburan en pot ou bien en aquariophilie.

  • L’ophiopogon bodinieri

C’est une espèce à feuillage linéaire souple et luisant, de couleur vert foncé. Ses fleurs blanches rosées jaillissent en juin, suivies de la formation des baies de couleur bleu jade.

Il peut être un bon couvre-sol, comme il peut être utilisé en rocaille, en bordure ou dallage.

  • L’ophiopogon caulescens ou ophiopogon à grande tige

L’ophiopogon à grande tige se distingue des autres espèces par ses très longues feuilles vertes qui peuvent atteindre 0,75 m. Celles-ci sont arquées et ont une texture épaisse.

Moyennement rustique, l’ophiopogon caulescens produit des grosses fleurs blanches de 40 cm ou plus. Quant à ses fruits, ils sont d’abord bleus pâles avant de devenir très foncés.

Quand et où planter l’ophiopogon ?

TITI

L’ophiopogon croît dans une terre fraîche, fertile, légèrement acide et bien drainée. Il peut aussi pousser dans une terre argileuse, à condition qu’il ne soit pas détrempé durant la saison hivernale. Par contre, il ne supporte pas les sols calcaires. Vous voulez que votre ophiopogon se développe plus vite ? Plantez-le dans un sol riche en humus.

Il est bien de noter que même si l’ophiopogon est une plante mi-ombre, il s’accommode à presque toutes les expositions. Il a juste besoin d’une terre fraiche, surtout s’il est cultivé au soleil.

En ce qui concerne la température, cette belle plante reste rustique jusqu’à environ -15 degrés Celsius. Ce qui ne vous empêche pas de la planter dans une zone où la température tombe facilement au-delà. Dans ce cas, il va falloir tout simplement la mettre dans un pot.

Si vous voulez cultiver de l’ophiopogon pour décorer votre intérieur, sachez qu’il préfère la lumière vive et les atmosphères fraîches. Il risque de ne pas donner des fleurs si vous le mettez dans une pièce moins lumineuse. Une température entre 13 et 18 degrés, ainsi qu’une fenêtre orientée à l’ouest ou à l’est lui convient parfaitement.

Enfin, il est conseillé de cultiver l’ophiopogon en automne ou bien au début de la saison printanière, entre le mois de mars et le mois d’avril.

Comment planter l’ophiopogon ?

wpwp

La barbe de serpent se plante en pleine terre ou en pot.

Si vous désirez la planter en pleine terre, commencez par préparer le sol en le nettoyant et en l’enrichissant ensuite de compost. Une fois que c’est fait, installez votre ophiopogon. Gardez un espace de 20 à 60 cm entre les pieds, selon la longueur des feuilles et la taille de l’espèce à l’âge adulte.

Si vous voulez, par contre, obtenir une belle plante en pot, il va falloir tout d’abord préparer un mélange terreux riche. Pour ce faire, mélangez 1/3 de compost et de sable grossier avec 2/3 de terreau. Ensuite, mettez le mélange dans le pot. Il ne vous reste plus après qu’à installer votre plante là-dedans.

L’entretien de l’ophiopogon

tptp

En plus de sa facilité de plantation, l’ophiopogon ne demande que peu d’entretien.

En pleine terre :

  • il suffit de désherber régulièrement entre les touffes lorsque votre plante n’est pas encore bien installée.
  • Si votre ophiopogon est exposé à la lumière du soleil, surtout pendant la période estivale, arrosez-le une fois par semaine.
  • En fin de végétation les mois de septembre et octobre, il va falloir nettoyer les feuilles sèches pour que votre plante garde son éclat.
  • En automne, mettez autour des pieds du terreau de feuilles. Si vous vivez dans une région froide, il va falloir faire de même en automne. Mais, en plus, vous devez poser un filet dessus. Mettez des pierres sur ce dernier pour qu’il ne s’envole pas.

En pot :

  • Durant la période de végétation, arrosez régulièrement votre ophiopogon. Veillez à ce que le dessus du pot soit complètement sec avant d’arroser votre plante à nouveau. Apportez également, chaque mois, de l’engrais équilibré.
  • Pendant la saison hivernale, réduisez au strict minimum les arrosages, juste pour que l’ophiopogon ne se dessèche pas.
  • En automne, installez-le en serre froide, sans descendre en dessous de -5 degrés Celsius pour ne pas abîmer le feuillage.
  • Nettoyez régulièrement les touffes.
  • Quand vos ophiopogons remplissent leur contenant, divisez-les.
  • Enfin, au printemps, lorsque les feuilles couvrent le pot, rempotez-les.

Il est bien de noter que l’ophiopogon n’a pas besoin d’être taillé. Son aspect naturel reste très esthétique.

Il est également inutile de couper les hampes florales qui se fanent, elles se décomposent sur place, sans aucune conséquence sur la plante.

Les maladies et les parasites et nuisibles ennemis de l’ophiopogon

nature-3427713_1280(1)

Le muguet de Japon n’a pas d’ennemis en pleine terre, à part les limaces qui s’attaquent aux jeunes feuilles. Pour lutter contre ces animaux, vous pouvez utiliser les méthodes classiques, comme par exemple l’installation des pièges pleines de bière. Cela va les attirer. Puis, elles vont se noyer. Vous pouvez aussi empêcher les limaces de franchir vos cultures en entourant ces dernières de gravier ou de sable grossier, d’un cordon de cendre, de prêle pulvérisé ou encore des coquilles d’œufs préalablement pilées.

Une autre solution 100% écologique et très efficace contre les limaces également : une macération huileuse d’ail. Si vous voulez concocter cette répulsive, broyez 100 g d’ail. Puis, mettez-le dans deux cuillères à soupe d’huile de lin et laissez macérer durant 12 h. Les 12 heures écoulées, il est temps alors de filtrer et ensuite ajouter un litre d’eau. Il ne vous restera plus qu’à pulvériser la solution sur le sol pour faire disparaître les limaces de votre jardin ou votre massif. Vous pouvez aussi utiliser ce remède pour lutter contre les araignées rouges.

En pot, les feuilles de l’ophiopogon jaunissent si on abuse trop sur son arrosage. C’est la raison pour laquelle on vous conseille de laisser le mélange terreux sécher avant de l’arroser à nouveau en période estivale.

Dans un environnement chaud et sec, les araignées rouges construisent sous les feuilles des toiles grisâtres. Si votre plante en est victime, nettoyez-la. Vous pouvez aussi la bassiner de façon régulière, juste pour prévenir l’attaque.

Enfin, il est bon de savoir que les feuilles des espèces d’ophiopogon à feuillage noir deviennent grises en cas d’excès d’eau ou de gel.

Comment multiplier son ophiopogon ?

otot

Cette plante se multiplie par division ou par semis.

S’il s’agit d’une espèce botanique, il faut la reproduire par semis. Par contre, si c’est une variété à feuillage noir ou panaché, il va falloir effectuer une division si vous voulez la multiplier.

  • La technique de la multiplication par semis

Il faut effectuer cette opération à l’automne, lorsque les graines deviennent matures, et sous châssis froid.

Commencez par récolter des graines sur vos ophiopogons. Une fois que celles-ci deviennent complètement noires, semez-les en terrine. Mettez ensuite la terrine sous un abri non chauffé. Repiquez après les plantules en godet lorsqu’elles ont à peu près quatre ou cinq feuilles. Et pour finir, mettez-les dans un endroit non chauffé, à l’abri du gel.

Il est à souligner que le semis peut se faire en pleine terre si vous vivez dans une région clémente.

  • La reproduction par division

La division consiste à diviser les touffes de l’ophiopogon. La meilleure saison pour faire cette opération est le printemps.

Pour une multiplication en pleine terre, arrachez tout d’abord les touffes de votre ophiopogon. Coupez-les à l’aide d’un outil tranchant. Sectionnez ensuite les rhizomes en segments comportant environ dix feuilles et avec le plus de racines possibles. Enfin, mettez les éclats dans un sol riche en compost bien mûr.

En pot, installez la touffe dans un godet de 9 cm. Puis, traitez-la tout de suite comme un ophiopogon adulte.

S’il s’agit d’une espèce stolonifère, il est possible de diviser les nouvelles touffes. Pour cela, il va falloir déterrer les rejets puis sectionner les stolons. Une fois que c’est fait, recultivez immédiatement.

Les bonnes plantes à associer avec l’ophiopogon

daphne-1337665_1280

Il existe de multiples façons de mettre en avant ces jolies touffes colorées. Voici deux idées très à la mode qui pourraient vous plaire.

  • La composition hivernale

Pour apporter de la couleur à votre jardin pendant les longues journées humides et froides de l’hiver, mettez ensemble, dans un pot, de l’ophiopogon, des roses de noël, une bruyère d’hiver, une Daphnée et une Heuchère.

  • Former des massifs colorés avec des plantes de différentes couleurs

Les ophiopogons peuvent très bien se marier avec de nombreuses couleurs. Ce qui donne un large choix de plantes à associer avec leurs jolies touffes. N’hésitez surtout pas à installer une plante à couleur opposée ou contradictoire à celle de votre ophopogion. Cela embellira votre massif. Il vous est aussi possible de jouer sur les volumes ou les formes des fleurs et du feuillage de ces plantes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s