D’où vient l’appellation ombellifère ?

En matière de jardinage et de création de jardin potager, il y a quelques termes techniques que vous ferez mieux de cerner. Il en va notamment de votre réussite en la matière. Un de ceux qui posent notamment problèmes à certains amateurs est entre autres l’appellation « ombellifère ».

Connaître du bout des doigts cette classification de plante pourrait pourtant être nécessaire pour l’entretien et la plantation de vos graines. Voici donc quelques bons à savoir sur ce sujet.

Définition du terme Ombellifère

dill-8104_1280

Dire que « ombellifère » est un terme technique ne suffit pas. Revoir les bases et les définitions techniques et françaises de ce dernier semble aussi être de mise afin de le cerner davantage.

  • Définition générale

Dit simplement, ombellifère se définit comme étant une catégorie de plantes naturelles dicotylédones polypétales inférovariées. Dans le lot, on peut compter entre autres l’anis, la carotte, le céleri et bien d’autres encore. Ce sont simplement des plantes qui portent des ombelles.

C’est un adjectif qualificatif dans la langue française. Selon Wikipédia, c’est la catégorie de plante se trouvant dans la famille des « apiaceae ». Les sondages ont prouvé que l’on peut trouver pas moins de 3 500 espèces de 463 genres différents dans cette catégorie.

Les plantes ombellifères ont des caractéristiques différentes des autres. Ce peut être notamment dans leur style, leur forme ou encore dans leur appareil végétatif et reproducteur. Ils sont donc assez faciles à reconnaître.

  • Définition technique des plantes ombellifères

La classification des plantes ombellifères a été donnée en 1981. En latin, « ombellifère » signifie « Daucus Carota ». Comme susmentionnée, elle fait partie de la famille des  « apiaceae » du règne des plantae et du sous-règne des tracheobionta. Elle se trouve dans la division des magnololiophyta, classe des magnoliopsida et sous-classe des rosidae.

Depuis 2009, les scientifiques ont classés les ombellifères dans la catégorie APG III, ordre des Apiales.

L’Origine des plantes ombellifères

giersch-8121_1280

Les plantes ombellifères se rencontrent surtout dans les régions tempérées de l’hémisphère nord. Ce sont généralement des plantes vivaces, arbres et/ou arbustes, qui fleurissent annuellement ou bi-annuellement selon le cas.

En France, on en rencontre de toutes sortes. Ce peut être notamment l’anis vert, l’aneth, la berce, le fenouil, etc. Malgré tout, selon les scientifiques, on retrouve surtout les plantes ombellifères dans l’Ancien Monde.

Les caractéristiques des plantes ombellifères

parsley-3953945_1280

Comme susmentionnées, les plantes de ce genre se diffèrent en bien des points des autres espèces végétales. Il y a quelques caractéristiques qui peuvent vous aider à les identifier d’un premier coup d’œil. Focus.

  • Les feuilles

Pour commencer, les feuilles des plantes ombellifères sont découpées. Vous pouvez le constater notamment sur les carottes. Elles peuvent être abondantes ou non en fonction de la plante.

Elles ne présentent pas de stipules ni de pétiole. Elles ne s’unissent généralement qu’à la base de la tige et contiennent des pennées. Dans certains cas, très rares, vous pouvez voir des plantes ombellifères avec des feuilles complètes.

  • Les fleurs

Les fleurs de ce genre de plante sont toujours de petites tailles. Elles sont la plupart du temps de couleurs blanches. Elles sont faites de couronnes et de bractées ou d’involucre, voire parfois les deux.

Grâce à la beauté de leur fleur justement, certaines plantes ombellifères sont utilisées comme des plantes d’ornement de jardin.

  • Les racines

Les plantes ombellifères peuvent présenter différentes formes de racines. Ce peut être pivotant, rhizome ou tubercule. Elles se développent en abondance sous la terre et assurent la stabilité et le bon développement de la plante.

  • Les tiges

En ce qui concerne les tiges, ces dernières présentent le plus souvent une tige noueuse et cannelée. Bien évidemment, elles se développent de manière horizontale avec des sillons dans le même sens.

La tige est faite de faisceaux de collenchymes sous-épidermiques. Ces derniers formeront ce que l’on appelle la « moelle de la plante ». C’est de là que vient la bonne odeur des plantes ombellifères et leur réputation de plante aromatique.

  • Les appareils reproducteurs

Les appareils reproducteurs des plantes ombellifères sont assez complexes. La fleur principale est entre autres bisexuée alors que celles périphériques sont mâles ou stériles. Ces derniers servent surtout à attirer les insectes reproducteurs.

La fleur est composée d’un calice de 5 sépales et d’une corolle de 5 pétales libres et caducs. Ces derniers se trouvent à l’intérieur même de la fleur et sont également accompagnés de 5 étamines.

L’ovaire des plantes de la famille des ombellifères est constitué de 2 carpelles avec chacune 1 ovule inverse ou anatrope et 2 styles libres. Ce sont ces derniers qui donneront les fruits de la plante et les graines. C’est d’ailleurs à l’intérieur de ces graines que seront produites les essences de ces plantes et les huiles essentielles.

L’Utilisation des plantes ombellifères

umbelliferae-1341786_1280

Les plantes ombellifères s’utilisent de bien des manières de nos jours. Ce sont bien plus que de simples ornements de jardin. Les scientifiques et les professionnels de la cuisine sont notamment les premiers à se les arracher.

  • Dans le domaine de la cuisine

On a d’ores et déjà cité quelques-unes des plantes ombellifères. On a pu voir que la carotte, le fenouil et bien d’autres encore en faisaient partie. À ce titre, il est évident que ce genre de plante est surtout utilisé dans le domaine de la cuisine. En guise de condiment ou d’épice, comme ingrédient à part entière pour la préparation des différents mets : a chacun soin choix. Les plantes ombellifères apportent de la couleur, de la saveur et de la senteur aux plats.

Ces derniers se consomment aussi bien crus que cuits. Tout dépend aussi de la recette que vous souhaitez utiliser. Certains se consomment par la tige, d’autres par les feuilles ou les fleurs. Certains encore ne s’utilisent que comme des huiles essentielles afin de donner plus de structure aux plats.

En outre de donner de la saveur à vos préparations, ces plantes ont, selon les recherches des vertus thérapeutiques.

  • Comme plante médicinale

Les plantes ombellifères peuvent vous aider à retrouver votre équilibre physique et mental. Les scientifiques ont fait quelques recherches sur leur bienfait. Si bien que depuis quelques années, ils sont également utilisés dans le traitement de certains maux du quotidien. Tel est le cas par exemple des traitements du stress, des problèmes de sommeil, des problèmes digestifs, etc.

Comme plante médicinale, on peut citer par exemple le fenouil, l’aneth, l’angélique, le benjoin, etc. Ces derniers sont disponibles en gélules ou en poudre, voire en feuilles séchées sur les plateformes dédiées.

Attention toutefois à respecter les dosages imposés par les professionnels. Naturel ou non, un traitement peut toujours vous exposer à des risques de surdosage.

  • Des accessoires de décoration d’extérieur

Ce sont des plantes vertes vivaces. À ce titre, les ombellifères peuvent également servir d’accessoires de décoration d’extérieur. Tel est le cas par exemple de l’Astrantia major ou la Grande astrance.  Avec leur couleur blanche et leur volume, ces dernières apportent de la gaieté et de la structure dans votre jardin. Arriver à maturité, elles peuvent atteindre les dizaines de centimètre. Elles sont relativement faciles à planter et à entretenir.

  • Des plantes aromatiques

Comme susmentionnées, les plantes ombellifères peuvent aussi produire des graines et des huiles essentielles. Ce sont des plantes aromatiques à part entière. Elles peuvent non seulement embellir votre jardin, mais elles y apportent également une senteur dépaysante.

Certains laboratoires ont développé des désodorisants à base des huiles essentielles de ce genre de plantes. Mais attention, les médecins préconisent tout de même une exposition contrôlée à ce genre de produit. Il faut donc respecter les indications données par les grandes marques.

Quelles sont les différentes variétés de plantes ombellifères ?

great-masterwort-1539160_1280

Comme susmentionné dans la définition, on peut trouver près de 3 500 espèces de plus de 400 variétés différentes de plantes ombellifères. En voici notamment quelques-unes des plus répandues en France et dans le monde.

  • La carotte

De son nom scientifique « Daucus Carola », la carotte est l’une des plus célèbres des plantes ombellifères. C’est le must have des jardins potagers. Elle est connue pour sa saveur sucrée et ses apports énergétiques.

La carotte se consomme par la racine. Cette dernière est faite d’eau et de sucre. Elle est riche en vitamine et connue pour apporter un peu de couleur dans vos plats.

  • Le panais

Le Panais ou « pasticana Sativa » est aussi une plante ombellifère. Il ressemble à s’y méprendre à la carotte si ce n’est sa couleur un peu jaunâtre. Il se mange également par la racine et propose différentes vertus aux consommateurs.

Le panais est riche en manganèse, en magnésium et en phosphore. C’est également une source de fibre incontournable pour ceux qui ont des problèmes de digestion et de constipation. Il se consomme généralement cuit. Plusieurs recettes sont disponibles sur le net pour vous permettre de mettre en valeur la réelle saveur de cette plante. Selon les envies de chacun, on peut le faire bouillir, le cuire à la vapeur, le sauter ou le griller, etc.

  • Le persil

 Connu comme étant à la fois une plante alimentaire et aromatique, le persil est aussi assez répandu sur le marché des plantes ombellifères. Son nom scientifique est le « petroselinum sativum ». Cette plante se consomme par les feuilles. Sécher ou découper frais, elle est utile dans la cuisine et comme traitement homéopathique.

Cette plante se présente sous forme de feuilles vertes soutenues par des racines abondantes et un bulbe blanc.

  • Le céleri

Aussi connu par les scientifiques sous le nom de « Apium graveolens », le céleri possède des racines tuberculeuses et des feuilles vertes abondantes. Vous êtes sans savoir qu’il se consomme par les feuilles. Ce peut être cuit ou non en fonction des goûts et des besoins de chacun.

Avec sa couleur verte, le céleri apporte non seulement de la gaieté et de la couleur à vos plats. Il possède également quelques bienfaits thérapeutiques incontestables.

  • Le fenouil

Le fenouil porte aussi lez nom de « Anethum foeniculurm ». Cette plante se rencontre surtout dans la région Méditerranée. Il se présente comme un genre de condiment avec un bulbe blanc et des tiges et des feuilles vertes. Il est utilisé dans la cuisine comme dans les traitements homéopathiques en tout genre.

Par ailleurs, le fenouil produit des huiles essentielles d’une couleur jaune qui est très appréciée dans le domaine de la parfumerie et l’aromathérapie.

Dans le jardin potager, son côté vivace est aussi un véritable atout. Arrivé à maturité, le fenouil peut atteindre plusieurs centimètres de hauteur. Sans compter qu’il agit comme un répulsif contre certains insectes.

  • La ciguë

De son nom scientifique « conium maculatum », la ciguë est une plante avec des fleurs blanches avec des tiges tachetées de violet. Dans certains cas, elle reprend à peu près les styles du persil.  Il s’agit de l’une des plantes ombellifères les plus toxiques du monde.

Elle pousse assez facilement sur les terrains humides.  Le long des routes de France, il en existe en quantité. Ce sont uniquement des plantes ornementales.

  • L’angélique

Enfin, il y a l’angélique ou l’« Archangelica officinalis ». C’est le must des plantes ombellifères aromatiques. Mais sachez que l’angélique est également une excellente plante médicinale. On l’utilise notamment pour le traitement de la bronchite, des problèmes de circulation, etc.

Physiquement, l’angélique peut se présenter de différentes manières. Ses fleurs peuvent notamment être de couleur jaune ou blanche selon l’espace. En tous les cas, elles sont très vivaces et très abondantes, ce qui lui permet aussi de figurer dans la liste des plantes ornementales. C’est d’autant plus vrai qu’après quelques années à partir de sa plantation, la plante peut atteindre les 2 mètres de hauteur.

À titre d’information, l’angélique est surtout présente en Espagne. En France, cette plante se fait de plus en plus rare.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s