Qu’est-ce que le crépi de façade gratté ?

La construction de votre nouvelle maison est terminée, ou vous voulez simplement remettre à neuf le parement de votre habitat afin de lui donner une deuxième jeunesse ? Dans les deux cas, vous devez choisir le type de finition pour le crépi ou l’enduit de votre maison.

Cette étape est très importante car l’aspect esthétique et la protection de votre construction en dépendent. Il ne faut également pas oublier que la couleur du crépi peut être utilisée pour réfléchir ou non la lumière.

Avant d’entrer dans les détails, on va voir quelques définitions.

Qu’est-ce qu’un enduit ?

plaster-3308850_1280

La pose d’un enduit se fait dans le but de protéger et décorer une façade. Il peut être appliqué seul ou recouvert de peinture.

Contrairement au crépi, l’enduit permet d’uniformiser l’aspect de la façade et de réparer ainsi les défauts du support.

Leur composition et leur mode d’application permettent de classer les nombreux enduits qui existent.

En général, on peut distinguer :

  • L’enduit classique : C’est sur le chantier que ce type d’enduit est préparé. Il peut donc être appliqué à la main ou à la machine. L’enduit classique est à base de liants hydrauliques. Il peut être d’intérieur ou d’extérieur.
  • Les enduits intérieurs: ils sont pour la plupart des cas, des enduits de garnissant à base de plâtre. Ils sont utilisés pour reboucher les grosses fissures. Cependant, des enduits plus liquides, donc plus fins, existent également. Leur utilisation permet d’obtenir des parois aux meilleures finitions. Ce sont les enduits de lissage.
  • Les enduits extérieurs: Ils s’appliquent généralement par couches successives de trois. Ils sont de trois types, dont le gobetis, le corps d’enduit et la finition.
    • Le gobetis : C’est la couche la plus interne. Il est habituellement rugueux. Ce qui permet d’assurer un bon accrochage. Le dosage en ciment de cette couche est maximal.
    • Le corps d’enduit, appelé aussi dégrossi ou renformis : Cette couche permet de procéder au rattrapage des défauts de planéité. Elle assure également l’imperméabilisation de l’enduit. Pour favoriser l’accroche de la couche de finition, le corps d’enduit est intentionnellement laissé rugueux. Généralement, l’épaisseur de cette couche intermédiaire est de 8 à 12 centimètres et se pose une semaine avant l’application de la couche de finition. Toutefois, si elle est réalisée avec de la chaux aérienne, ce délai peut durer plusieurs semaines.
    • La finition : c’est la dernière couche à appliquer. C’est une couche de parement. La finition est l’épaisseur la moins dosée en ciment, avec une fine épaisseur qui ne dépasse pas 7 millimètres.
  • L’enduit monocouche : Cet autre type d’enduit, comme son nom l’indique, s’applique en une seule passe à la machine. La préparation et le dosage sont réalisés en usine. Les enduits monocouches sont livrés tout prêt en sac.

C’est dans les constructions neuves que l’enduit monocouche est le plus utilisé. Dans le commerce, ce genre d’enduit présente une large gamme de couleurs.

A cause de leur faible épaisseur, les joints de la maçonnerie sous-jacente peuvent apparaître lorsque l’humidité atmosphérique est élevée.

Avant l’enduit, la pose d’un sous enduit composé de fibre de verre ou d’un treillis galvanisé est vivement conseillée. Cela permet une réparation et un renforcement plus durable de la façade.

Avec l’enduit, il est possible d’avoir des finitions variées.

Le crépi c’est quoi ?

Crepes

Le crépi constitue la couche de finition qui est posée sur la façade. Ce n’est ni un enduit, ni un mortier de façade. C’est par un usage à tort que le terme est utilisé pour désigner tous les enduits de façades intérieurs et extérieurs.

C’est par-dessus un enduit de protection lisse que le crépi doit être appliqué. En plus d’être décoratif, le crépi protège le mur des intempéries et de la pollution. Il permet également d’isoler la maison phonétiquement et thermiquement. Généralement, c’est sur des façades en pierre, en brique ou en béton que le crépi se pose.

Pour garantir une accroche maximale et aussi limiter les irrégularités qui peuvent apparaître pendant son application, il est nécessaire de poser le crépi sur une surface la plus plane possible et en plusieurs couches.

Comme avec les enduits, il est également possible d’avoir différents types de finition avec le crépi. Le crépi possède un grand avantage de disposer d’un impressionnant choix de coloris.

Cependant, pour des enduits décoratifs ou des enduits protecteurs, on peut parler de crépi.

D’une manière générale donc, le terme crépi sert à désigner tous les enduits utilisés pour la finition des façades d’une habitation. On peut dire sans aucune hésitation que le crépi constitue la robe de mariée de votre maison.

Les différents types de finition de crépi

ZZZZZ

Pour tous les types de crépi de façade, le matériau de base utilisé est systématiquement le même. Par contre, ce sont la finition et le prix qui diffèrent, et ce, en fonction de la technique utilisée.

Pour trouver la solution convenable concernant l’isolation et l’imperméabilisation de votre maison, mais aussi pour le rendu final, on vous propose les différents types de finition de crépis possibles.

  • Le crépi rustique

Ce type de crépi tend à perdre sa popularité. La technique consiste à laisser le crépi extérieur prendre son plein relief, donnant ainsi un aspect de façade ancienne, difficile à nettoyer. La pollution et les saletés qui viennent s’incruster dans le relief défavorisent ce type de crépi.

C’est sur les anciens bâtiments qu’on retrouve habituellement ce crépi. C’est pour cela qu’il est appelé crépi ou finition rustique.

  • Le crépi projeté 

La mise en œuvre de cette technique est très simple et ne nécessite que peu de travail. Le principe consiste à projeter le crépi sur le mur avec une machine formée par une pompe et un malaxeur. Les différents éléments nécessaires pour réaliser le crépi sont versés dans le malaxeur avant d’être projetés sur la façade. Cette technique, considérée comme classique, est la plus utilisée. Le crépi projeté est le moins cher des différents types de crépi. Ceci vient surtout du peu de travail qu’il exige, ainsi que la simplicité de la technique.

  • Le crépi taloché

Le choix d’un crépi de finition talochée est avant tout dicté, non pas par des besoins esthétiques, mais plutôt par des besoins de durabilité pour vos façades. Ce type de crépi est le favori des artisans maçons traditionnels. Il est habituellement utilisé pour des fins de protection.

Sans être d’une laideur excessive, la finition talochée est, comparée aux autres types de finition, beaucoup moins salissante. De plus, elle constitue la meilleure défense contre l’humidité, tant extérieure qu’intérieure.

Pour garantir un rendu des plus réguliers possibles, la réalisation de ce type de crépi exige beaucoup d’expériences, ainsi qu’un temps de travail assez long.  En effet, pour resserrer la finition, il est nécessaire de lisser complètement le crépi encore frais. Mais, au cas où le temps écoulé entre la projection du mortier et le talochage est trop long, la façade risque de présenter des marques disgracieuses. En plus d’être long donc, la tâche est également exténuante.

Tout ceci  a une influence sur le prix de réalisation de l’opération. Parmi les différentes finitions possibles, le prix de la pose d’un crépi de finition talochée est le plus élevé.

  • La finition de crépi écrasé

Pour ceux qui recherchent la modernité pour le rendu final de leur maison, la finition écrasée est conseillée. De plus, elle permet de conserver les motifs apportés par le grain du crépi.

Plus sensible à la saleté et aux poussières, ce type de finition se fait avec une lisseuse aussitôt après sa projection. Ainsi, vous obtiendrez un effet moiré pour vos façades.

La finition de crépi écrasée est moins chère car son temps de réalisation est moindre par rapport aux autres types de finition.

Si votre choix s’oriente vers le rendu final souhaité et sur votre budget, vous êtes alors conseillé d’opter pour la finition écrasée.

  • Le crépi de façade gratté

La finition grattée est souvent utilisée à l’extérieur. Elle convient parfaitement à une maison contemporaine. Mais on peut aussi la retrouver sur des immeubles, ainsi que sur des clôtures. Elle est utilisée afin de réduire la rugosité du crépi.

D’habitude, cette finition se fait en deux étapes.

La première étape consiste à projeter le crépi directement sur les façades. L’application est réalisée à l’aide d’une taloche ou d’un pistolet.

L’application mécanique du crépi gratté se fait avec un pistolet « Airless », qui est un pistolet électrique à haute pression. Grâce à une buse perforée, le crépi est  projeté sur la surface à recouvrir, avec une pression comprise entre 50 et 200 bars.

Pour son utilisation, vous devez tenir le pistolet de façon à ce qu’il soit  perpendiculaire au support. Tenez-le à une distance comprise entre 0,7 et 1 mètre. Puis, en le déplaçant doucement, vous procédez à des passes croisées. À chaque passage, vous devez chevaucher de 50% de la passe précédente.

Pour mieux fixer le crépi sur le mur, il faut mettre une couche assez épaisse.

Ensuite, comme son nom l’indique, c’est avec une taloche à clou, qui est aussi connue sous le nom de grattoir, ou avec une règle spécifique, qu’il est gratté manuellement. Disposer des baguettes en plastique blanches sur tous les angles de la façade permettra d’obtenir une finition plus propre. Toutefois, cette opération n’est pas obligatoire. Comme la deuxième étape est faite entièrement à la main, l’opération nécessite beaucoup de main d’œuvre et également de beaucoup de temps.

Avec la technique du crépi gratté, vous allez obtenir un rendu plus élégant et uniforme.

Pour votre information, sachez que, comme toutes les autres finitions,  la pose du crépi gratté se fait avec des températures supérieures à cinq degrés. Vous devez également éviter les grosses chaleurs.

Comment réaliser un crépi gratté ?

gratté

L’aspect définitif de votre façade sera donné par cette troisième couche d’enduit.

Comme on l’a dit plus haut, l’isolation et l’imperméabilisation de votre maison sont aussi assurées par cette dernière couche.

Généralement, c’est 48 heures après la deuxième couche qu’elle est appliquée. Pour cela, vous pouvez utiliser des enduits prêts à l’emploi ou des enduits traditionnels.

Pour l’extérieur, deux grands types d’enduits existent : le tyrolien qui est aussi appelé le grain rustique. Il est projeté par jets par une machine à crépir, connue également sous le nom de tyrolienne à crépir.

Par contre, le crépi gratté est un enduit classique qui se met en place manuellement avec une truelle ou un grattoir.

Après l’application de la troisième couche de crépi, il est gratté au plus tard entre 3 et 12 heures.

Vous pouvez acquérir un gratton dans un magasin de bricolage. C’est le passage de cet outil sur la troisième couche d’enduit qui donne l’aspect gratté du crépi. Pour un meilleur rendu, vous devez passer le gratton avec un mouvement circulaire.

Sachez qu’il est formellement interdit de réaliser un crépi quand il gèle. Travailler directement au soleil doit être également évité. La température idéale pour cette opération se situe entre 5 et 30°C.
Pour un résultat final uniforme et exempt de fissures, le temps de malaxage et le temps de repos spécifiques à chaque enduit doivent être absolument respectés. Il en est de même pour les précisions d’utilisation spécifiques qui accompagnent chaque produit.

Est-ce qu’il est possible de repeindre un crépi gratté ?

texture-1447616_1280

Votre crépi pourrait ne plus vous plaire au bout de quelques années parce qu’il est sale ou que la couleur est démodée, etc. Procéder à un ravalement de façade constitue une solution.

Il est donc possible de repeindre votre vieux crépi gratté. S’il est seulement sale, pour le rendre propre, vous pouvez le passer au nettoyeur haute pression.

Mais au cas où la peinture est nécessaire à cause du grand âge de votre crépi, pour que la peinture tienne mieux, il est vivement conseillé de passer un primaire d’accrochage. Ce type de travail doit être réalisé par temps sec.

Si vous souhaitez renouveler la façade de votre maison avec un crépi gratté, et que ce dernier va modifier sa couleur et/ou son aspect, vous serez obligé de demander à votre mairie une autorisation de travaux. Le PLU ou le Plan Local d’Urbanisme, que  l’administration des Bâtiments de France et la commune gèrent, peut vous imposer une couleur précise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s