Tout savoir sur le jonc de mer

Les matériaux 100% naturels ne cessent de conquérir nos intérieurs. Ils sont à la fois écologiques et très esthétiques. Parmi eux, l’on retrouve le jonc de mer. Quels avantages et inconvénients représente-t-il en tant que matériau de construction? Comment installer un revêtement de sol en jonc de mer ? Dans quelles pièces pourrait-on l’installer ? Autant d’informations sur ce nouveau revêtement de sol en vogue.

Qu’est-ce que le jonc de mer ?

road-sign-808733_1280(2)

Comme son nom l’indique, le jonc de mer est une fibre naturelle d’origine marine. Ces fibres sont issues d’une plante aquatique de la famille des graminées, portant le même nom. Il pousse en abondance près des rivages en Chine, plus précisément dans les estuaires où se croisent les eaux douces et la mer.

Cette plante pousse également dans les champs qui sont inondés par de l’eau de mer. Une fois récoltées, les fibres sont alors mises à sécher. Ensuite, elles sont filées puis tissées pour enfin donner un revêtement de sol complet.

A savoir, il existe plusieurs formes de tissages faits sur des joncs de mer, selon le rendu que l’on souhaite obtenir. La forme classique est alors une natte à quatre fils. Toutefois, les fibres peuvent également être tissées en chevrons à deux fils au lieu de quatre.

De même, les fibres de jonc de mer peuvent aussi être mélangées et tissées avec de la fibre de maïs. La couleur du jonc de mer est nuancée par le changement des climats ainsi que de la période de récolte des fibres. Mais en général, sa couleur est très proche de celle de la paille qui peut tirer entre le vert et le jaune.

Dans le commerce, le jonc de mer est associé à différentes sous-couches. Le plus souvent, il est associé à une sous-couche en latex, en caoutchouc ou encore en mousse. Des matériaux naturels peuvent également être utilisés tels que des fibres de coco par exemple.

Le jonc de mer est un matériau qui se décline sous plusieurs formats. Il peut être sous forme de moquette d’environ 4 mètre de largeur. Dans ce cas, il est conseillé pour les pièces de grandes superficies.

Il est aussi disponible sous forme de dalles de 50 cm par 50 cm ou de 50 cm par 100 cm. Ce format est facile à poser et s’achète facilement chez les revendeurs ou les distributeurs spécialisés. Le dernier format est sous forme de tapis sur mesure. Cependant, comme il est fait sur mesure, le prix est alors un peu plus élevé que les deux formats précédents.

Avantages et inconvénients du jonc de mer

males-2339843_1280(10)

Avant de décider de poser ce type de revêtement de sol chez soi, il faudra d’abord en peser le pour et le contre.

  • Les avantages :

Tout d’abord, le jonc de mer est un matériau écologique, ce qui représente son point le plus important en tant que matériau de construction. En effet, il pousse en abondance, ce qui fait de cette plante une source durable de matière première. Du point de vue esthétique, il n’y a pas à redire. Le jonc de mer donne un excellent rendu qui s’accorde bien avec tout type de décoration et à toutes les couleurs choisies. De plus, les tresses sur les fibres donnent une petite touche naturelle et très décorative. A savoir, le jonc de mer n’est jamais teint. Il garde sa couleur naturelle.

Les avantages de ce type de revêtement de sol ne se limitent pas uniquement au point de vue esthétique. C’est également un revêtement de sol résistant à durée de vie élevée. En effet, il résiste bien faces aux passages répétés, et ce, sans s’abîmer. De plus, c’est un revêtement antistatique. Ses qualités d’isolation font du jonc de mer un matériau de choix pour la construction. En effet, c’est un isolant acoustique et thermique par excellence. A savoir, cette qualité est en relation directe avec l’épaisseur du revêtement. Plus il est épais et plus il isole bien.

  • Les inconvénients du jonc de mer en tant que revêtement de sol :

Le désavantage du jonc de mer est au niveau du toucher. En effet, il est très rugueux, ce qui pourra être désagréable si l’on marche pied nu dessus. Comme c’est un matériau 100% naturel, il demande alors des soins particuliers. Afin d’éviter que les fibres ne s’assèchent au fil du temps, il faudra alors les réhydrater assez souvent. De plus, si les tâches sur le tapis ne sont pas nettoyées à temps, il y aura l’apparition d’auréoles que l’on ne pourra plus enlever par la suite. Le jonc de mer est très sensible face aux tâches.

Comment s’entretient le jonc de mer ?

vacuum-cleaner-657719_1280

De par son imperméabilité, le jonc de mer est un revêtement de sol qui est facile d’entretien. Il ne requiert donc pas de produits spécifiques ou de traitements compliqués. Afin qu’il garde tout son côté esthétique et décoratif, le jonc de mer nécessite toutefois d’être bien entretenu.

Pour qu’il garde tout son éclat donc, quelques passages de l’aspirateur suffiront. Dans ce cas, les aspirateurs pourvus d’un embout de brosse à poils doux sont à privilégier afin d’éviter toute dégradation des fibres. Il faudra éviter au plus les liquides qui pourraient tâcher le sol. Dès qu’il y a une tâche donc, il faudra la nettoyer immédiatement afin que celle-ci ne laisse aucune trace sur le sol. On peut alors se servir d’un tissu ou du papier absorbant. Quant aux tâches d’huile, de produits cosmétiques, en bref tout ce qui est trace de graisse, un tissu imprégné d’ammoniaque sera suffisant pour les nettoyer.

Tous les deux ou trois mois, un passage de serpillière est également nécessaire afin d’humidifier les fibres de jonc de mer. De ce fait, les fibres ne risqueront pas de s’assécher au fil du temps. Cela améliorera également la longévité du jonc de mer.

Pour le nettoyage du jonc de mer, l’on peut également utiliser des produits d’entretien, du détergent et même du shampoing. Ensuite, l’on va venir rincer abondamment avec de l’eau claire. Cependant, cette action n’est pas à répéter trop souvent pour éviter d’agresser le jonc  de mer qui est fait de fibres naturelles.

La pose du jonc de mer

nail-1816362_1280

Tout d’abord, il est à savoir qu’il existe plusieurs façons de poser le jonc de mer dans une pièce.

La première méthode est la pose libre sans colle. Dans ce cas, le jonc de mer se présente sous forme de tapis sur mesure ou non. C’est la méthode la plus simple de toutes et elle ne requiert aucune préparation au préalable. Elle peut être effectuée sans l’aide d’un professionnel.

La pose collée est la seconde méthode. Cette technique vise à éviter le glissement ou le déplacement du revêtement. L’on pourra alors recourir à des adhésifs à doubles face ou de la résine pour le fixer. La pose collée est surtout destinée pour les endroits à fréquents passages tels que les allées ou les couloirs. Toutefois, il est à savoir que cette technique est assez difficile à mettre en œuvre. Il est alors conseillé de faire appel à des professionnels dans le domaine.

La dernière méthode de pose de ce type de revêtement de sol est la pose sur thibaude. C’est la même technique qui est utilisée pour l’installation des moquettes. Tout comme la pose collée, elle requiert également de hautes technicités et des années d’expérience en matière d’installation de revêtement de sol. Cette technique nécessite l’utilisation des lattes d’ancrage. Avant de recevoir le jonc de mer, le sol est alors tapissé de thibaude, qui est une sous-couche feutrée et isolante.

Quelle que soit la méthode de pose choisie, il ne faut pas oublier que le jonc de mer est un matériau vivant. Autrement dit, il est susceptible d’augmenter ou de diminuer de taille.

Pour prévenir ce type de changement donc, il devra être entreposé dans la pièce 48 heures avant de le découper et de le fixer définitivement au sol. Cela évitera alors les fausses mesures. Comme c’est un matériau très malléable, il pourra ensuite être découpé facilement avec un cutter. Pour une installation fixée, il faudra avant tout préparer et ragréer le sol pour que la sous-couche du jonc adhère bien à ce dernier.

  • Le jonc de mer, pour quelles pièces ?

Comme on l’a dit plus haut, le jonc de mer est un revêtement de sol qui s’adapte à tout environnement. De ce fait, il trouve facilement sa place dans toutes les pièces de la maison.

Le jonc de mer peut être installé dans le living ou le salon. De par son aspect rustique, il créera un décor plutôt tourné vers la nature. Pour mettre en évidence cet aspect donc, on le mariera avec des meubles aux couleurs de bois naturel comme le chêne foncé par exemple.

Quant aux murs, il faudra créer un contraste avec la couleur du sol pour mettre plus en évidence le jonc de mer. Dans ce cas, le bleu foncé,  la couleur bordeaux ou encore la teinte brique seront parfaits pour les murs. Les accessoires métalliques vont à la perfection avec ce type de recouvrement, tels que des lampes tout en inox.

Le sol de la chambre à coucher peut également être recouvert de jonc de mer. Tout d’abord, la couleur paillée et miel du jonc de mer apportera de la chaleur dans une pièce. Pour un look vintage de la pièce, l’on orientera alors nos choix vers des meubles en métal. Quant aux murs, les couleurs kaki et marron clair feront l’affaire.

C’est un matériau apprécié dans la chambre à coucher pour son caractère isolant, en plus du détail décoratif. Il sera utile en hiver tout comme en été. Effectivement, le jonc protégera du froid en hiver et temporisera les fortes chaleurs en été, rendant alors la chambre confortable tout au long de l’année.

De même, il peut aussi être installé dans les autres pièces de la maison, telles que les couloirs et les allées par exemple. Cependant, il est conseillé de ne pas l’utiliser dans la cuisine pour éviter qu’il ne tâche rapidement.

Bien qu’assez rarement, le jonc de mer s’installe aussi à l’extérieur. En effet, on pourra installer le jonc de mer sur une terrasse. Cependant, il faudra que cette dernière soit couverte et qu’elle dispose d’un bon système d’évacuation d’eau pour éviter que le jonc ne pourrisse sous l’effet de l’humidité.

Effectivement, la pluie et toute forme d’humidité pourraient provoquer de la moisissure sur la moquette. Les coups de soleil trop tapants peuvent entraîner un vieillissement précoce des fibres. Si la terrasse n’est pas couverte, il faudra alors recouvrir le jonc de mer à chaque fois qu’il pleut, ce qui représente un travail fastidieux !

  • Quels sont les critères de choix pour un jonc de mer ?

Bien qu’installer ce type de recouvrement de sol puisse paraître alléchant, voici quelques critères de choix avant de l’acheter.

Tout d’abord, l’épaisseur est un paramètre important car d’elle dépend l’isolation (thermique et phonétique) du jonc de mer. Ensuite, le côté esthétique est aussi à tenir en compte. Dans ce cas, le type de tissage choisi par le fabriquant est à considérer. Mieux vaut opter pour les motifs qui ne sont pas trop rugueux au touché. Tout comme le tissage, il faudra aussi bien choisir la couleur du jonc de mer.

On opte souvent pour celle qui est adaptée au mieux à la couleur de mur. Cependant, mieux vaut adopter les couleurs plus tendres et plus claires telles que le beige par exemple. Bref, ce n’est pas le choix qui manque car les nuances sont nombreuses : en allant du beige au vert.

Il y a également des joncs de mer qui ont subis des traitements anti-feu. De ce fait, ils sont plus adaptés pour un sol chauffant.

Finalement, le prix devra aussi entrer dans les critères de choix. A savoir, ce critère est en corrélation avec la qualité du jonc de mer à installer ainsi qu’avec les caractéristiques citées plus haut. A titre indicatif, le prix des dalles en jonc de mer peut varier entre 10 et 80€ le m2.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s