Les villes à suivre pour investir en 2023

Cette année de nombreux foyers ont bénéficié d’une facilité d’accès aux crédits immobiliers ; la politique monétaire encourage également les investisseurs à placer de l’argent dans la pierre, c’est en effet un moyen probant de fructifier un investissement

Il faut toutefois être vigilant sur les villes à investir, il est donc indispensable d’analyser les caractéristiques de chaque zone afin de déceler la perle rare, puisqu’un placement dans une ville à fort potentiel vous permettra de maximiser les profits. 

Angers : la ville la plus prometteuse pour 2023

Angers gagne le trophée de la meilleure ville pour faire un investissement immobilier en 2023 : cela s’explique par son emplacement et son environnement de vie agréable. Le marché locatif est très tendance, le rendement s’avère être très intéressant étant donné que 21 % de la population est composé d’étudiants

Ces trois dernières années, le mouvement migratoire des Français vers les villes périphériques incite la ville à innover et à rénover ses diverses infrastructures.

La seconde ligne de tramway fait partie de ces nouveaux changements ; de même, la ville d’Angers entame de nombreux projets urbains dans le but de moderniser ses communes. 

L’accessibilité fait également partie des points forts de la ville : les habitants peuvent en effet rejoindre Paris en 3 heures via l’autoroute A11, ou en 1h30 via le TGV. Nantes se situe à seulement 1 heure d’Angers. 

Sur le marché de l’immobilier la tension locative est forte, cependant on peut dire que les biens immobiliers sont assez accessibles

Les surfaces compactes sont les variétés de biens les plus recherchées du fait qu’une grande partie des locataires sont des étudiants. 

Du côté des prix, l’augmentation observée sur 5 ans atteint les 70 %, ce qui est énorme comparée aux autres grandes métropoles.

En 2023 les experts dans le domaine de l’immobilier prévoient un prix au m² d’environ 3 400 euros, quant au loyer le prix moyen sera de 12 euros, que ce soit une maison ou un appartement. Concernant l’investissement locatif, le rendement s’élève à 6 %. 

L’investissement dans l’immobilier neuf est fortement conseillé car Angers bénéficie du dispositif Pinel

Nantes : Attractivité pour les villes périphériques

Nantes a l’avantage d’être à 45 min du littoral, l’océan étant une attractivité infaillible poussant les familles à s’installer : par conséquent il faut miser sur les zones en périphérie pour les investissements immobiliers à Nantes. 

En termes d’accessibilité, Paris se trouve à 2 h 30 de la ville de Nantes en TGV ; cette métropole est ensuite reliée à de nombreuses grandes villes de France et de l’Europe grâce à son aéroport. De nouvelles connexions sont en cours de création, ce qui aura une influence sur le prix de l’immobilier

La croissance démographique de Nantes est l’une des raisons favorisant le développement de la ville ; en effet depuis 2012 le nombre de la population augmente de 6 % chaque année, donc d’ici 2030 il y aura 100 000 habitants en plus. Pour combler les besoin de tout le monde, la ville a créé plus de 18 000 emplois ces 5 dernières années

Les villes périphériques sont celles qui présentent le plus de potentiel en 2023, donc orientez votre investissement immobilier dans les villes comme Saint Herblain, Rezé, Bouguenais ou encore Les Sorinières. 

Pour acquérir un appartement il faut compter entre 4 000 et 5 000 euros le m² ; en sachant que les maisons ont plus de succès que les appartements, le prix du m² peut atteindre les 7 000 euros. 

Du côté des loyers, les appartements se louent à 14 euros le m², alors que pour les maisons le prix est de 13 euros. Enfin, la rentabilité locative est estimée entre 4 et 5 % pour l’hypercentre de Nantes, pour les villes périphériques le rendement peut aller jusqu’à 7 %. 

Toulouse : un engouement pour la périphérie

Comme à Nantes, l’hypercentre de la ville de Toulouse est presque saturé, en 2023 l’investissement immobilier doit donc s’orienter vers les zones périphériques : Balma, Blagnac, Cornebarrieu ou encore Aucamville sont les villes limitrophes les plus profitables, leur succès se situe dans le cadre de vie agréable, associé au dynamisme de l’hypercentre de Toulouse. 

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la situation du marché de l’immobilier dans les villes en périphérie, nous vous conseillons de visiter le site https://rentola.fr/

Le marché de l’immobilier au centre-ville peut être profitable car Toulouse présente de nombreux atouts. En 2025 le nombre de la population va atteindre les 500 000 habitants, elle se hissera donc à la troisième place des villes de France les plus peuplées. 

En seulement 5 ans, 25 000 personnes se sont installées à Toulouse, et 20 000 nouveaux emplois ont été créés. 

Concernant l’accessibilité, la ville relie la capitale via le TGV en 3h30 ; de plus grâce à son aéroport international, Toulouse est reliée à de nombreuses grandes villes en France et en Europe. Ces caractéristiques rassurent les investisseurs dans l’immobilier. 

Concernant les prix, le m² des appartements coûte entre 3 000 et 4 000 euros, avec un loyer s’élevant à 13 euros ; quant aux maisons, le prix se situe entre 4 000 et 5 000 euros, avec un loyer de 14 euros. 

Dans l’hypercentre de Toulouse, le rendement locatif n’est que de 3% alors que dans les villes périphériques, il peut atteindre les 8%. 

Bordeaux : la ville la plus séduisante de France

L’engouement pour la ville de Bordeaux est énorme en matière d’investissement immobilier, les zones les plus intéressantes se situent dans la deuxième couronne comme Floirac, Cenon, Lormont ou encore Bassens dans la rive droite. Dans la rive gauche, les villes à forts potentiels sont entre autres Villenave d’Ornon, Cestas, St Médard en Jalles et Haillan. 

La démographie bordelaise est très dynamique puisque la croissance se rapproche des 5,3% par an. D’après l’INSEE, en 2020 la population s’élevait à 815 000 habitants environ, dont 16 % étaient des étudiants. En 2030 il faut s’attendre à un million d’habitants, un gros chiffre qui fera profiter le marché de l’immobilier. 

Ces caractéristiques nous amènent au prix des biens dans la région qui ont explosé suite à une forte demande : pour les appartements le prix du m² se situe autour de 5 000 euros, en revanche le prix des maisons varient entre 6 000 et 8 000 euros par m². Pour ces deux types de biens, le loyer mensuel se situe entre 13 et 21 euros. La rentabilité locative à Bordeaux est d’environ 3 %. 

À part ces 4 grandes métropoles françaises, les villes de Montpellier et de Lyon peuvent également offrir une rentabilité intéressante en 2023.

Vous l’avez sûrement compris, il est préférable de s’orienter vers les villes en périphérie pour pouvoir espérer un rendement élevé, les hypercentres sont presque saturés, ce qui fait que les biens immobiliers ne sont plus vraiment accessibles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s