Tout savoir sur le disjoncteur d’abonné

Parmi les dispositifs de sécurité dans une installation électrique, il y a le disjoncteur d’abonné. Même si cet appareil n’est pas très connu, il a un rôle crucial dans la protection d’un logement et de ses occupants. En effet, il est capable de couper le courant dans toute l’installation dès qu’il détecte une anomalie. 

Définition d’un disjoncteur d’abonné

Le disjoncteur d’abonné est également appelé disjoncteur de branchement. Situé dans le tableau électrique, il est placé directement au niveau de la gaine technique du logement. 

En réalité, le disjoncteur d’abonné est un Appareil Général de Coupure et de Protection (AGCP). Ce qui veut dire qu’il va protéger l’installation électrique et les habitants d’un logement en coupant l’électricité. Ce phénomène se produit quand il y a une anomalie. 

Du point de vue règlementation, le disjoncteur d’abonné respecte à la fois deux types de normes. En amont, il y a la NFC 14-100 qui concerne directement l’appareil. Alors qu’en aval, la norme NF C 15-100 impose le standard au niveau de la personne réalisant l’installation électrique. 

Le rôle d’un disjoncteur d’abonné

En premier lieu, un disjoncteur d’abonné sépare l’installation électrique privée et le domaine public. Il est également appelé disjoncteur général EDF puisqu’il limite au maximum l’intervention du fournisseur d’électricité pour résoudre un problème. Notons que le fournisseur traditionnel d’électricité est EDF. 

Par la suite, ce dispositif coupe l’électricité dans un logement lorsque le courant électrique affiche une intensité au-delà d’une certaine limite. Cette dernière est définie au début de l’installation. Ainsi, le compteur est remis à zéro pour que toute l’habitation soit privée d’électricité. 

D’un autre côté, le disjoncteur d’abonné peut porter une autre appellation à savoir disjoncteur de branchement différentiel pour remplir un autre rôle crucial. Il s’agit de définir la différence entre l’intensité du courant qui entre dans l’installation électrique et celle qui en sort. Cette différence est fixée à 500 mA.

Comme le cas précédent, le courant est immédiatement coupé dès que cette limite est dépassée.

La pose du disjoncteur d’abonné

Le raccordement au réseau électrique du disjoncteur d’abonné va dépendre de la distance qu’il y a entre le PDL et l’appareil proprement dit. Sachez qu’on entend par PDL, le point de livraison correspondant au boitier blanc qu’EDF installe dans l’habitation. 

Ainsi, pour une distance qui est inférieure à 30 m, la pose du dispositif de branchement est effectuée à l’intérieur de la maison par ERDF. On l’appelle également branchement de type 1. 

Quant au branchement de type 2, sa distance est au-delà de 30 m. Dans ce cas, l’installation faite par ERDF va se faire à la limite de la propriété. Par ailleurs, l’équipement sera composé de deux types de disjoncteur. L’un sera à l’intérieur de la maison tandis que l’autre sera posé à la limite de la propriété.

Les règlements à respecter lors de l’installation

  • Le lieu pour faire l’installation:

Étant donné que le disjoncteur d’abonné va couper généralement le courant de toute l’installation, il doit être placé à l’intérieure de la maison. 

D’autres parts, vous devez accéder facilement à l’appareil. De ce fait, il ne doit pas être enfermé dans un placard ni dans une pièce fermée à clé. D’ailleurs, vous ne devez pas sortir de votre maison pour accéder à la pièce où il se trouve. 

Autrement dit, l’endroit où va se placer le disjoncteur d’abonné doit avoir une connexion directe avec l’habitation. 

  • La hauteur de l’installation:

Le disjoncteur de branchement se situe normalement à la même hauteur que le tableau électrique. Ainsi, la hauteur d’installation requise est entre 0,90 m et 1,80 m à partir du sol. Dans le cas où votre logement respecte les normes pour l’accessibilité des handicapés, l’appareil ne sera qu’à 1,30 m du sol. 

  • Les différents types d’installation:

Rappelons que le disjoncteur d’abonné est au niveau de la gaine technique du logement. Par conséquent, son installation doit se faire de la même façon que cette dernière. Il existe donc deux possibilités d’installation à savoir en saillie ou encastrée.

Cependant, quel que soit le type d’installation, le disjoncteur d’abonnée doit se reposer sur une platine de disjoncteur de branchement

En outre, une seule platine sert de lit pour le disjoncteur et le compteur pour un branchement de type 1. Par contre, il n’y a que le disjoncteur dans la gaine technique du logement qui est installé sur une platine pour le branchement de type 2. 

  • Le nombre de bornes de sortie:

L’installation du disjoncteur différentiel ne se fera qu’avec une seule connexion et un seul fil électrique. A cet effet, il n’y aura qu’une seule borne de sortie pour chaque branchement. 

Les caractéristiques techniques d’un disjoncteur d’abonné

  • Nombre de bornes de connexion électrique:

En fonction du nombre de phases, le disjoncteur d’abonné peut être en monophasé ou en triphasé. Ainsi, il va posséder deux bornes de connexion électrique, une phase et une neutre pour le disjoncteur de branchement monophasé.

Tandis qu’un disjoncteur de branchement triphasé va comporter quatre bornes de connexion électrique avec trois phases et une neutre. 

Ce type de disjoncteur peut également être appelé disjoncteur tétrapolaire à cause de ses 4 bornes.

  • Le calibre:

La valeur du courant électrique pouvant circuler entre les bornes d’un disjoncteur de branchement définit le calibre. Le réglage du calibre peut se faire au niveau de l’appareil lui-même. 

Prenons l’exemple d’un disjoncteur d’abonné 15/45 A. Cette indication signifie que vous pouvez avoir une courant de 15 A, 30 A ou 45 A. 

  • La fonction différentielle:

Le disjoncteur d’abonné peut assurer une fonction différentielle. Ainsi, la sécurité sera assurée étant donné qu’il va mesurer en permanence l’électricité qui entre et qui sort dans tout le logement. 

Le disjoncteur d’abonné fonctionne comme un interrupteur différentiel. Toutefois, le seuil de déclenchement du mécanisme n’est pas pareil. En outre, la valeur du courant par défaut est de 500 mA. Cette limite est obtenue par l’intermédiaire de la valeur au niveau de la prise de terre qui est de 100 Ohms.

  • La sélectivité:

On appelle sélectivité le déclenchement d’un matériel électrique différentiel avec un temps de retard. Ceci s’explique par le souci de priver complètement toute la maison de courant électrique suite à un petit problème.

De ce fait, le disjoncteur d’abonné laisse la place à l’interrupteur différentiel pour couper le courant dans la rangée où l’anomalie se situe. 

Le lien entre le disjoncteur électrique et le tableau électrique

Tout d’abord, le disjoncteur de branchement est relié au tableau électrique avec un câble de type H07VR ou H07VK. C’est le type H07VK qui est le plus souvent utilisé du fait qu’il est souple. Il est donc facile à manipuler pour un branchement qui est difficile à accéder. 

En ce qui concerne la distance entre le disjoncteur de branchement et le tableau électrique, celle-ci est négligeable. Cela s’explique par la proximité immédiate des deux appareils. 

Par ailleurs, la section du câble électrique pour un disjoncteur d’abonné de calibre inférieur à 30 A est de 6 mm2. Pour un calibre égal à 45 A, la section du fil électrique est de 10 mm2. Alors qu’à 60 A, elle sera de 16 mm2. 

Enfin, le câble entre les deux appareils est protégé soit par une gaine ICTA lorsqu’il est encastré, soit avec un système de moulure ou goulotte quand il est apparent. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s