À quoi sert un lombricomposteur?

Les lombrics sont indispensables pour maintenir l’humidité du sol. Les vers de compost se nourrissent des déchets organiques et enrichissent la terre grâce à leurs déjections.

Cependant, la pratique du lombricompostage nécessite une manipulation particulière. Découvrez dans cet article l’avantage de cette technique et les bons gestes à adopter pour obtenir une bonne structure du compost.

Définition du lombricompostage

Comme son nom l’indique, le « lombricompost » est un fertilisant qui provient des lombrics. Cet engrais naturel est idéal pour le gazon, les plantes et le potager. Pour obtenir un tel résultat, vous pouvez acheter ou fabriquer un vermicomposteur.

C’est un moyen qui vous permettra de réduire considérablement vos déchets tout particulièrement les restes alimentaires, les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, les coquilles d’œufs, les cheveux, les cartons et les poussières de l’aspirateur.

Toutefois, il faut éviter l’ail, l’oignon, les agrumes, les protéines animales ainsi que les déchets non dégradables.

En général, le lombricomposteur se divise en quatre parties. Chaque plateau contient respectivement, les déchets frais, les déchets en cours de digestion par les vers, les déchets transformés en compost solide et le bac collecteur contenant l’engrais liquide dilué à 10 %. 

Le lombricomposteur ne dégage aucune odeur spécifique. Ainsi, vous pouvez l’installer sur votre balcon, dans votre jardin ou à l’intérieur de la maison.

Le principe du lombricompostage

Le lombricomposteur est la seule manière de pratique le compostage domestique et de réduire de moitié les déchets à la maison. Le lombricompostage est une méthode qui adopte un processus naturel et écologique consistant à placer dans un récipient des vers qui se nourrissent des déchets organiques. 

Néanmoins, toutes les espèces de vers ne peuvent pas être utilisées dans un lombricomposteur.

En effet, chaque lombric détient son propre rôle dans la nature. Vous trouverez facilement les vers de compost en creusant un trou de 20 cm dans le sol. Par contre, les vers de terre travaillent plus en profondeur. 

Pour cette technique, vous avez trois options au choix. Optez pour le ver rouge de Californie ou Eisenia Andrei, le ver de fumier ou Eisenia fetida et le Dendrobaena veneta ou Eisenia hortensis. 

Ces vers de compost consomment en moyenne l’équivalent de leur poids par jour en réduisant par 5 le volume initial qu’ils auront absorbé. De plus, ils se reproduisent très vite et veillent à remplir l’espace dans lequel ils vivent.

Pour qu’ils se consacrent au recyclage des déchets, vous devez donc introduire une quantité suffisant e régulièrement. Autrement, ils préfèreront prendre le temps de coloniser le vermicomposteur.

En tout cas, veillez à ce que leur environnement soit humides, ventilé et sombre avec une température comprise entre 5 ° à 30 ° C. Avec ces conditions réunies, ils pourront vivre jusqu’à 4 ans. 

Les gestes à adopter au quotidien

Pour faciliter la mise en œuvre d’un lombricomposteur, il convient de respecter certaines règles. Ces réglementations favorisent la fonction de recyclage naturel des déchets et d’éviter les désagréments possibles.

L’usage d’un lombricomposteur n’est pas une chose compliquée à condition de suivre ces consignes suivantes : 

  • L’aération :

La décomposition des déchets organiques commence par l’action des bactéries et de champignons. Pour faire leur travail, ces derniers ont besoin d’oxygène. Par conséquent, l’aération du lombricompoteur est primordiale pour assurer une décomposition optimale

Si vous constatez que votre appareil manque d’aération, n’hésitez pas à brasser le contenu à l’aide d’un outil qui ne blessera pas les vers comme une cuillère à bois, par exemple. 

  • La récupération du lombrithé:

Le lombrithé qui se trouve dans le quatrième compartiment doit être collecté régulièrement afin de limiter l’humidité à l’intérieur du lombricomposteur.

Versez-le directement sur vos plantes dans le jardin ou sur le terreau de vos plantes en pot pour fertiliser le sol.

Voici comment procéder pour récupérer le thé de compost : 

–      mettez le bac en bas sur le dessus à la lumière pendant quelques minutes. De cette manière, les vers s’enfoncent dans le compost pour rejoindre le bac du dessous avec les déchets frais.

–      Récoltez ensuite le lombrithé à la main ou à l’aide d’un outil spécial

–      arrêtez dès que vous voyez un ver. Attendez quelques minutes avant de recommencer l’opération.

–      Si vous trouvez des œufs, placez-les dans le bac du dessous. 

  • Le changement de bac:

Fabriqué sur plusieurs niveaux, le lombricompoteur utilise au départ un bac qui contient la litière et les vers. Il suffit de le recouvrir d’un tapis d’humidification et d’un couvercle.

Mais, lorsque ce premier plateau est rempli à 2 ou 3 centimètres sous le bord, mettez un deuxième bac au-dessus du premier. 

Étalez un peu de lombricompost déjà transformé en mettant vos déchets organiques comme d’habitude. Puis, récupérez le tapis d’humidification pour abriter les déchets de nouveau plateau. 

Après cinq à six mois, le troisième bac sera plein, vous devez alors récupérer le compost du premier. Une fois le lombrithé débarrassé, le premier bac devra être placé au-dessus et le processus se répète ainsi jusqu’à l’infini. 

  • Les déchets à mettre :

Le lombricomposteur permet de réduire de 30 % les déchets organiques de la maison. Vous pourrez trouver un lombricomposteur sur le site eco-worms.com par exemple.

Les aliments classiques à mettre dans cet appareil sont : 

–      salades

–      épluchures

–      légumes et fruits

–      sachet de thé

–      marc de café et filtre

–      pain, farine, féculents en petite quantité

–      carton non imprimé

–      coquilles d’oeuf

La plupart des déchets verts sont riches en azote. Vous devez alors contrebalancer avec un apport carboné pour augmenter la productivité de votre lombricompost. Le carton et les coquilles d’œuf principalement procurent une bonne aération du substrat. 

Les avantages du lombricompostage

L’un des avantages du lombricompostage c’est qu’il apporte progressivement des nutriments indispensables au bon développement des végétaux.

L’humus est la décomposition naturelle des matières organiques. Cette substance permet d’entretenir la qualité de la terre, de favoriser la pénétration et la rétention de l’eau tout en assurant l’aération du sol. 

Comme vous le savez très bien, les vers sont les meilleurs amis des plantes et des jardiniers. Le lombricompost sera donc un amendement direct et assimilable par les végétaux contrairement au compostage classique.

La décomposition des déchets dans un lombricomposteur s’avère être plus rapide qu’avec un compost basique étant donné que les vers travaillent 24 h/24

Avec son système plus ou moins ingénieux, le lombricompostage est d’une simplicité très appréciée. Le robinet placé en bas du vermicompostage facilite la collecte.

Quant au compost, sa récolte requiert une technique spécifique même si la majorité des appareils sont dotés d’une trappe de récupération

Le lombricompostage est une méthode qui nécessite très peu l’intervention humaine une fois que la machine est lancée. Or, le compostage traditionnel a besoin d’être remué régulièrement, brassé et arrosé pour permettre à l’oxygène de circuler. 

Comme il a été dit plus haut, le lombricompostage ne comporte aucune odeur. Ainsi, il peut parfaitement être placé à l’intérieur de la maison.

Les enzymes dans l’intestin des vers suppriment définitivement la senteur de décomposition. D’ailleurs, leurs déplacements incessants assurent une bonne oxygénation qui aère le compost pour éviter le développement de nouvelles bactéries. 

Enfin, le compostage basique est une technique qui peut être pratiquée tout au long de l’année. Si la température en hiver est trop rigoureuse, les micro-organismes et les vers travaillent moins.

Tout le système se ralentit et les déchets mettent du temps à se décomposer. Mais, le lombricomposteur ne connaît pas de saison. Vous pouvez le pratiquer toute l’année.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s