Comment tailler son laurier rose ?

Arbuste décoratif, idéal pour apporter de la couleur dans votre espace extérieur, le laurier rose s’entretient et se plante facilement. C’est notamment une alternative pour optimiser facilement l’aménagement de votre espace. Il s’adapte à tous les styles et à tous les espaces. Il se plante aussi bien en jardinière que sur le sol. Et à maturité, il peut atteindre les quelques mètres de hauteur pour peu que vous sachiez comment l’entretenir comme il se doit.

Plusieurs étapes sont nécessaires en ce qui concerne l’entretien de ce type de fleur. Pour profiter entre autres de sa longue fleuraison et de ses fleurs roses, blanches ou encore pourpres, vous devez l’arroser comme il se doit et penser au taillage. C’est justement pour cette seconde démarche que l’on a écrit le présent guide. Afin de garantir le bon développement de votre laurier rose, voici quelques conseils venant des experts.

Le laurier rose en quelques mots

bloom-21865_1280

Très esthétique et très chic, le laurier rose est une fleur qui s’invite dans la majorité des maisons françaises. Il est notamment prisé par les particuliers et les spécialistes de l’aménagement d’extérieur pour sa beauté, mais aussi sa couleur qui peut se décliner en plusieurs types selon l’espèce que vous aurez choisie.

Pour un maximum d’originalité dans votre espace, il est d’ailleurs aussi conseillé de mélanger les genres, aussi bien dans vos bacs de fleurs que sur le sol. C’est un allié idéal pour souligner la beauté de votre terrasse comme pour votre haie de jardins. Ce sera surtout le cas si vous habitez dans le Nord de la France où celui-ci est très abondant.

  • Les détails techniques sur le laurier rose

Le terme « laurier rose » est assez courant. Les scientifiques quant à eux appellent cette fleur le « Nerium Oleander ». C’est une fleur de couleur rose ou blanche généralement, avec 5 pétales bien séparés et de petites tailles. Chaque fleur formera un genre de bouquet avec d’autres. Ce qui garantit notamment l’originalité de votre aménagement. Il fait partie de la famille des « Apocynacées ».

Le laurier rose se présente comme un arbuste à feuillage persistant. En d’autres termes, il assurera l’abondance dans votre espace extérieur toute l’année. Au fil des années, s’il se développe bien, il pourra atteindre les 3m de hauteur environ.

  • Comment utiliser le laurier rose ?

Très abondant dans le Nord de la France, le laurier rose s’adapte cependant à tous les climats et à toutes les envies. Vous pouvez donc profiter de sa beauté, peu importe où vous vous trouvez, et ce, de différentes manières.

De nos jours, par exemple, les jardinières sont très tendance. Elles s’invitent aussi bien sur les terrasses que les balcons pour souligner et séparer l’espace. Plusieurs fleurs peuvent être utilisées dans ce genre de bac, dont justement le laurier rose.

En tant qu’arbuste, pouvant atteindre les 3 m de hauteur, le laurier rose peut également servir de haie de séparation. Avec son feuillage persistant, il peut vous assurer une certaine intimité, tout en optimisant l’aménagement de votre espace extérieur.

Enfin, bien évidemment, le laurier rose peut également jouer simplement le rôle d’une fleur décorative. Vous devez le planter dans le sol directement ou le mettre en pot pour ce faire.

Comment planter le laurier rose ?

gardening-690940_1280(3)

Mais pour garantir le bon développement de votre laurier rose, et avant de parler du taillage, vous devez savoir comment planter ce type de fleur. Voici quelques indications.

  • En pot

Comme susmentionné, vous pouvez mettre le laurier rose en pot. Dans ce cas, choisir un terreau spécifique, proposé justement par les fleuristes en ligne, ne serait pas un luxe. En outre, vous devez vérifier le système de drainage de votre bac de fleur pour éviter l’humidité. Le laurier rose n’apprécie pas les sols trop humides.

La plantation en pot est recommandée pour ceux et celles qui vivent dans les régions froides. En effet, avec une jardinière, il sera plus simple de rentrer votre fleur pendant les périodes de gel.

  • En terre

Vous pouvez également procéder de manière classique : à savoir une plantation en terre. Dans ce cas, vous devez commencer en automne de préférence ou au plus tard au printemps. Choisissez le bon emplacement pour assurer la réussite de votre projet de jardinage. Sachez entre autres que le laurier rose se développe mieux sous le soleil et à l’abri du vent.

On vous conseille toujours un sol parfaitement hydrater et composé d’un terreau spécifique que vous pouvez acheter pour quelques euros sur les plateformes dédiées.

  • Le bouturage

Sachez que vous pouvez planter le laurier rose en bouturage. Cette technique, bien que plus technique, est plus sûre pour la réussite de votre projet de jardinage. Si vous souhaitez faire quelques essais, attendez le mois d’août où les conditions climatiques sont les plus idéales.

Le bouturage du laurier rose promet quelques avantages, dont notamment une fleuraison et un développement rapide des arbustes.

  • Les normes de plantation

Mais en tous les cas, il y a des normes de plantation à respecter pour le laurier rose. Notamment, cette espèce préfère les zones ensoleillées. En outre, elle vit mieux dans un sol bien drainé et ordinaire.

  • Les périodes de fleuraison du laurier rose

En ce qui concerne la période de fleuraison, celle du laurier rose est en été. Il est d’ailleurs prisé pour proposer des fleurs plusieurs mois par an.

Entretenir le laurier rose : comment faire ?

oleander-1521526_1280

N’importe qui peut se lancer dans un projet de jardinage. Mais tout le monde ne peut pas réussir la plantation de laurier rose. Pour respecter entre autres la période de fleuraison et garantir le bon développement de la plante et la qualité des fleurs, voici quelques démarches nécessaires pour entretenir votre plante.

  • L’arrosage du laurier rose

Pour commencer, il y a l’arrosage. Certes, le laurier rose ne supporte pas l’humidité. Pour autant, vous devez l’arroser comme il se doit pour qu’il puisse bien se développer. L’arrosage est notamment très important pendant les 12 premiers mois qui suivent la plantation. Vous pouvez réduire les fréquences selon la saison, les conditions climatiques de votre région et l’âge de votre plant.

Aussi bien en sol que dans un bac de fleur, il est simple de déterminer les fréquences de l’arrosage d’un laurier rose. Vous devez vérifier simplement l’état du sol. Si celui-ci est trop sec, vous devez arroser la plante. Ce peut être de 2 à 3 fois par semaine tout au plus, sauf en été où la température vous exige un peu plus de minutie.

Il faudra bien gérer la quantité d’eau à utiliser. Il ne s’agit pas uniquement ici d’éviter le gaspillage. Un trop plein d’eau dans le pot pourrait entraîner le décès et/ou le jaunissement de la plante.

  • Les maladies du laurier rose

Comme pour toute autre plante, le laurier rose peut être sujet à des maladies diverses et variées. Vous pouvez vous en assurer notamment quand les feuillages de votre plante jaunissent ou laissent des traces blanches. Tel est le cas pour les chenilles. S’il s’agit par contre du chancre, sur les feuilles vous constaterez des traces blanches. Et si ce sont des pucerons, les feuilles tomberont carrément. En règle générale, outre les parasites, les maladies sont causées par un mauvais drainage du sol.

Quelques solutions sont possibles pour soigner votre plante, et ce, en fonction des parasites et des champignons qui l’attaque. Pour les champignons classiques, il y a la bouillie bordelaise que vous devez mettre dans le fond de pot régulièrement.

En tous les cas, un bon engrais et un bon arrosage, dans les règles de l’art, devraient vous aider à soigner votre plante. En outre, il reste le taillage.

  • Prendre soin de vos fonds de terre

Aussi bien en jardinière que sur le sol, bien choisir vos fonds de terre pour la plantation de votre laurier rose est capital. Vous aurez besoin entre autres de bons engrais pour assurer la neutralité du sol et pour garantir le bon développement de vos plants. Le sol peut absorber plus rapidement que vous ne pensez les engrais de votre pot. Pensez donc à en remettre aussi régulièrement que possible.

Pour les plantations en bac, outre la présence du trou dans le fond du pot, installer quelques pierres ne serait pas du luxe. C’est un système efficace pour bien drainer le sol.

Tailler le laurier rose : les bons à savoir

shear-1336374_1280

Focus à présent sur le taillage du laurier rose. C’est une des étapes les plus importantes dans l’entretien de ce genre de plante. Et il ne se fait pas aux petits bonheurs la chance. Heureusement, les experts vous livrent les secrets pour le réussir.

  • Pourquoi tailler le laurier rose ?

Pour commencer, il faudra comprendre l’importance du taillage du laurier rose. À l’instar de n’importe quelle autre plante, le taillage est nécessaire pour permettre au laurier rose de bien se développer. Il en va de la réussite de la fleuraison et de la beauté des fleurs.

En outre, le taillage permet de protéger la plante contre les parasites et les maladies. Cette technique peut viser à enlever les parties touchées par les champignons.

Enfin, le taillage peut également être utile afin de contrôler la hauteur de votre plante en fonction de vos envies et de vos besoins. Ce peut être utile respecter les normes de vis-à-vis et de servitude par rapport aux voisins.

  • La hauteur des tailles optimale à respecter

Peu importe la raison de votre taillage, il ne suffit pas de couper pour couper. Il y a une hauteur optimale de taille à respecter. Il en va de la survie de votre laurier rose. Notamment, vous ne devez couper que les 1/3 des branches, et ce, à 1/3 de la longueur de la plante. C’est nécessaire pour optimiser la qualité de la fleuraison de la plante.

  • Ce dont vous aurez besoin

Vous aurez besoin d’un sécateur, d’un embrancheur et de gans de protection pour le taillage de votre laurier rose. Pour information, l’embrancheur n’est qu’une version plus solide et plus forte du sécateur. Il vous permettra de couper les branches les plus tenaces.

Pour ce qui est des gans, ils sont obligatoires. Et pour cause, elles ne vous protègent pas simplement contre les blessures. Elles le font aussi contre les sèves de cette plante qui sont très toxiques.

En tous les cas, vous trouverez facilement ces accessoires en ligne sur les plateformes dédiées pour quelques euros.

  • À quel endroit couper ?

Pour le taillage classique, à savoir pour assurer la bonne fleuraison du laurier rose, vous avez déjà les normes idéales : 1/3 des branches à 1/3 de la longueur de la plante. Mais pour lutter contre les maladies, les techniques de taillage peuvent être différentes. Vous devez notamment couper à quelques centimètres en bas du début de la maladie. Le but étant de protéger le reste de la plante.

Quand tailler le laurier rose ?

oleanders-262986_1280

Pour réussir le taillage du laurier rose, vous devez également choisir le bon moment pour ce faire. Celui-ci dépend du fait que vous ayez opté pour une plantation dans le sol ou en pot.

  • En pot

Pour les plantations en pot, procéder en automne est conseiller. À ce moment, la fleuraison aura déjà passé. Le gel approchera à grands pas. Votre plante sera mieux protégée.

  • Directement sur le sol

Pour les plantations dans le sol, tailler au printemps. C’est-à-dire au plus tard au mois d’avril. Les conditions climatiques sont idéales pour une fleuraison en temps et en heure pour l’été.

À titre de rappel, le taillage d’un laurier rose doit se faire au moins après 5 ans de la plantation de ce dernier pour en assurer le bon développement. Bien évidemment, les données changent si la plante est victime de champignons ou de maladies.

En outre, la taille du laurier rose ne se fait pas tous les ans. Au minimum, vous devez le faire tous les deux ans si vous avez une plantation en pot et tous les 6 ans pour les plantations au sol.

  • Un mauvais taillage du laurier rose : quelles peuvent en être les conséquences ?

Attention, un mauvais taillage de votre laurier rose pourrait avoir de lourde conséquence sur l’aménagement de votre espace extérieur. Notamment, cela pourrait mettre en péril la prochaine fleuraison, voire dans le pire des cas, entrainer le décès de la plante. Respecter ces conditions est donc de mise.

Les différentes techniques de taille du laurier rose

scissors-1424660_1280

Il existe différentes techniques de taillage du laurier rose. Encore une fois, tout dépend de plusieurs détails concernant la plantation et l’emplacement de la plante ainsi que de la saison de taillage.

  • Pour un taillage en hiver

Le taillage en hiver n’a pour but que de protéger les plantes du jaunissement. Le principe est simple : couper les branches malades, notamment, celles qui noircissent sous le coup du gel. Le cas échéant, l’arbuste ne repoussera pas.

Il faudra couper le problème à la source directement. Vous devez couper toute la branche infecter, voire prendre quelques centimètres en plus par précaution. Vous vous servirez toujours de votre sécateur et/ou de votre embrancheur pour ce faire.

  • Pour le taillage au printemps

Le taillage au printemps est la règle. Comme susmentionné, vous devez le faire uniquement après 5 ans de la plantation de votre laurier rose et uniquement à des endroits bien précis.

Pour des questions d’esthétiques, vous pouvez aussi couper les branches afin d’harmoniser davantage le rendu de votre plante. En coupant au sommet, vous n’impacterez pas sur le bon développement de votre laurier rose. Néanmoins, attention aux gestes que vous faites. Il en va de l’esthétisme de votre bac de fleur.

  • Le rabattage du laurier rose 

Enfin, il y a le rabattage du laurier rose. Ce n’est pas un taillage obligatoire. Il est surtout conseillé pour les lauriers roses plantés directement dans le sol, et notamment pour les plantes qui ont eu du mal à passer l’hiver ou le gel. Mais il est également possible pour le laurier rose en jardinière. Le but étant de permettre à la plante de prendre un peu de force et de repousse de plus belle.

Le rabattage se fait uniquement à 50 cm du sol. Vous devez entre autres attendre le mois de mars pour ce faire. Ainsi, vous pourriez toujours espérer une fleuraison en été. Selon que vous ayez opté pour une plantation en pot ou au sol, les techniques pour rabattre cette plante diffèrent :

  • Pour les lauriers roses en pot, vous devez couper intégralement le pied. La fleuraison n’aura lieu dans ce cas que l’année suivante. Il semble important de le souligner.
  • Pour les lauriers roses en terre, vous devez laisser une tige qui deviendra le nouveau tronc de votre arbuste au fil des années.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s