Le Cotonéaster : conseils en entretien et culture

Le Cotonéaster est un magnifique arbuste d’origine chinoise. Il est très apprécié par les amateurs de bonsaïs. Il mesure entre 50 centimètres et 4 mètres de haut. Il se présente sous plusieurs variétés. Son feuillage peut être de petites tailles, persistantes ou caduques, et souvent vert foncé au dos. Des fleurs roses ou blanches apparaissent en printemps pour apporter plus de magie dans votre jardin. Ses fruits sont de couleur rouge vermillon et contiennent un taux important de nectarine.

Le cotonéaster constitue un véritable arbuste ornemental pour votre jardin.  Riche en amygdalines, il reste un élément de décoration pour votre jardin, car ses fruits ne sont pas destinés à la consommation. Ils peuvent provoquer des vomissements et diarrhées.

Le Cotonéaster : sa description botanique

cotoneaster-3949160_1280

Il y a plus de 200 espèces de Cotonéaster dans le monde entier. Elles sont réparties entre les couvre-sols et les espèces arbustives. Le Cotonéaster a un feuillage persistant sauf pour certaines espèces comme le Cotonéaster horizontalis qui ont des feuilles caduques et le Cotonéaster suecicus qui est doté d’un feuillage semi-persistant.

Le Cotonéaster fait partie de la famille des Rosacées. Il pousse surtout dans les zones rocheuses de l’Asie, du Nord de l’Europe et du Nord de l’Afrique. Le Cotonéaster franchetii dispose de quelques rameaux arqués, alors que le Cotonéaster horizontaliss a des branches en forme d’arrêtes de poisson. Le Cotonéaster microphylla est rampant et trapu alors que pour le Cotonéaster dammeri, les ramifications sont prostrées.

Selon les espèces, les branchages peuvent dégager une enivrante odeur de cerise, comme c’est le cas du Cotonéaster apicalatus. Cette variété mesure entre les 15 cm et 4 m de haut selon le support sur lequel il peut ramper. Les amateurs de bonsaïs adopteront le Cotonéaster horizontalis ou le microphylla.

Chaque espèce de Cotonéaster  présente une envergure spécifique en fonction de son emprise au sol. Elle peut atteindre jusqu’à 4 ou 5 m et même plus si elle dispose de talus qu’elle peut facilement coloniser. Elle peut vite devenir invasive. Selon le climat, le Cotonéaster peut former une belle touffe buissonnante avec des feuillages caducs ou semi-persistants de 0,5 mm à 12 cm de long.

Les feuilles sont elliptiques ou ovales selon l’espèce de couleur verte grisée en dessous et de vert foncé brillant ou vert panaché de crème sur le dessus. Les feuilles deviennent rouge foncé ou rouge orangé en automne, ce qui apporte un décor plus authentique à votre jardin avant qu’elle jaunisse et ne tombe.

Sa floraison a lieu entre mai et juillet selon le climat. Elle produit de petites fleurs à cinq pétales blanches ou roses en forme de petits bouquets. Elles dégagent une odeur agréable qui attire les butineurs. Les fleurs disparaissent entre septembre et octobre pour se transformer en fruits décoratifs. Ceux-ci ont la forme ovoïde de 1 à 10 mm de long, vermillon, orangés ou rouges selon l’espèce. Les fruits décorent agréablement votre jardin pendant l’ensemble de l’hiver.

Certaines espèces produisent des baies saumon ou des drupes jaunes. Elles apportent plus de couleurs au jardin durant la saison hivernale. Cette plante peut survivre jusqu’à -25 °C. Vous pouvez la cultiver, quelle que soit la région. Elle peut facilement s’adapter à tous les climats (sécheresses ponctuelles ou hiver très rude), mais elle ne s’épanouit correctement qu’en mi-ombre ou sous le soleil, sur un sol assez fertile et bien drainé.

Le Cotonéaster peut servir de haie mixte, de champêtre ou taillée. Il peut protéger votre propriété des regards indiscrets. Il peut également servir de couvre-sol ou de décor pour un mur. Les amateurs de bonsaï peuvent également les adopter. Certaines espèces ont de petites formes et s’épanouissent dans un bac à fleur.

 Les principales variétés de Cotonéasters

a-flowering-cotoneaster-1390995_1280

Les espèces les plus cultivées sont le Cotonéaster franchetii, le Cotonéaster dammeri, le Cotonéaster horizontalis et le Cotonéaster lacteus. Le choix dépendra surtout du feuillage et de la hauteur de l’arbuste que vous souhaitez obtenir pour votre jardin. Vous devez prévoir un support légèrement retombant ou prostré pour son épanouissement.

Si vous voulez former des haies, l’idéal c’est de choisir un Cotonéaster franchetii, un Cotonéaster lacteus ou un Cotoneaster lucidus.

Si vous voulez couvrir un mur ou un sol, vous devriez choisir un Cotonéaster dammeri.

Le Cotonéaster adpressus apporte également une couverture pour sol beaucoup plus dense. Il existe également quelques variétés de Cotonéaster plus populaires très appréciées par les esprits naturalistes comme le Cotonéaster horizontalis qui mesure entre 20 et 30 cm quand il est planté en pot et il peut atteindre jusqu’à 100 cm quand il arrive à maturité. Il fleurit en Mai et constitue une couvre-sol bien garnir. Ses branches sont en arrêtes de poisson.

Le cotonéaster franchetti peut avoir 300cm de hauteur à maturité. Il fleurit entre mai et juin. Il est doté d’un feuillage persistant. Il est idéal pour réaliser des haies taillées ou de couvre-sol. Il peut également servir de couvre-sol. Son prix de vente peut aller de 10 à 40€ selon sa taille.

Le cotonéaster Dammeri Eichholz fleurit entre mai et juin. Il mesure 35 Cm de haut à maturité et ce présent sous forme d’arbuste couvre-sol. Il arrive à survivre même sur des talus ingrats.

Le Cotonéaster microphyllus atteint 80 cm de haut à maturité. Il fleurit en mai et juin, et permet de couvrir un talus ou un muret.

Le Cotonéaster lacteus est cultivé en pot et forme un arbuste persistant. Il peut mesurer jusqu’à 300 cm à maturité. Il peut être utilisé sous en haie ou en arbuste pour le jardin.

Le Cotonéaster Horizontalis Variegatus fleurit en Mai et a un feuillage couleur panaché. Il peut servir de parfait couvre-sol.

Le Cotonéaster Suecicuscoral Beauty fleurit en juin et juillet. Il peut mesurer jusqu’à 60 cm arrivés à maturité. Il forme un dôme compact et ses fruits orange corail apporte plus gaieté et de couleur dans le jardin. Vous pouvez également l’utiliser pour couvrir les talus et les pentes.

Il y a également le Cotonéaster Adpressus Little GEM qui peut atteindre jusqu’à 25 cm à maturité. Il fleurit en mai. Il nécessite un port compact et dense et ne présente que très peu de fruits.

La plantation du Cotoneaster

garden-1176406_1280(1)

  • Où le planter ?

Le Cotonéaster est très peu exigeant. Vous pouvez le planter n’importe où, sous n’importe quelle condition, même dans les zones où les hivers sont assez rudes. Il s’épanouit également même sous une sécheresse ponctuelle, à condition de l’aider à prendre racine rapidement.

Les grandes espèces par contre, supportent mal les vents, le froid et la chaleur ardente. Elles ne peuvent survivre sous une température au-delà de -10 °C. Cependant, elles supportent très bien les ombres tamisées.

Le Cotonéaster s’adapte parfaitement à tout type de sol (même calcaire ou rocailleux) à condition de le drainer correctement surtout s’il est planté sur des terres argileuses. Pour un nouveau jardin, il permet de créer un coussin de verdure. Son utilisation varie en fonction du support sur lequel il grandit, mais également à la manière dont vous le taillez.

Ils permettent de stabiliser un talus ou un mur grâce à son aptitude à se multiplier. Ils s’épanouissent également dans les zones rocailleuses, et peuvent servir de haie persistante et d’écran visuel. Si vous utilisez des supports retombants, ils peuvent former de magnifiques arbustes.

Cependant vous de devez lui octroyer un grand espace pour qu’il puisse s’épanouir convenablement. Si vous ne disposez d’assez de place, vous pouvez planter des espèces de Cotonéaster (Cotonéaster procumbens ‘Queen of Carpets’) nain sur votre terrasse, et dans un pot. Vous pouvez également les utiliser pour délimiter les petits espaces ou servir de bonsaï.

  • Quand le planter ?

Malgré le fait que le Cotonéaster puisse supporter tous les types de climat, il est préférable de le planter entre le mois de septembre et de novembre pour l’aider à s’enraciner correctement. Si vous voulez réaliser une plantation en mars ou en avril, prévoyez des conteneurs pour les protéger. Évitez de planter le Cotonéaster durant les périodes de fortes gelées.

  • Comment le planter ?

 Le Cotonéaster est facile à planter. Il a juste besoin d’un bon drainage pour le permettre de s’enraciner rapidement. Il ne faut pas le mettre dans une eau stagnante, le trou de plantation ne doit pas dépasser les 20 cm de profondeur. Il faut ensuite le couvrir de motte. Vous pouvez également utiliser une pouzzolane et des graviers pour un meilleur drainage. Ajoutez ensuite des terres aux alentours de la motte, mais évitez d’étouffer les branches. Il est également important que le pied de l’arbuste reste au frais durant les premiers mois de plantation. Vous pouvez l’arroser régulièrement et ajouter un paillis organique.

Vous n’aurez besoin que d’un seul pied de Cotonéaster pour avoir un rendu parfait pour votre mur. Vous pouvez les associer à d’autres arbustes pour un effet spectaculaire, surtout si vous préférez les espèces plus hautes et plus grandes. Si vous voulez les planter en haies, assurez-vous d’avoir un espace de 1 m entre chaque pied. Vous pouvez planter des stolonifères pour apporter plus de touffes à votre talus. Il est cependant préférable d’opter pour une espèce persistante pour vous permettre de profiter d’un meilleur résultat durant l’hiver.

Le Cotonéaster se plante également en pot. Il faut cependant que celui-ci ait un contenant de plus de trente litres. Ajoutez-y ensuite des terres de jardin et des sables de rivière. Vous devez également y mettre une couche de bille d’argile pour que la plante soit parfaitement drainée.

Comment tailler et drainer le Cotonéaster ?

cotoneaster-3575257_1280

Le Cotonéaster n’exige aucun entretien spécifique. Vous ne devez pas l’arroser quotidiennement, car il ne supporte pas l’eau stagnante. Il ne doit pas non plus laisser à l’abandon, surtout dans les zones les plus sèches. Le Cotonéaster n’a pas besoin d’être taillé régulièrement. Cependant, il faut les rabattre de temps en temps pour qu’il puisse adopter la forme dont vous le souhaitiez. Vous n’aurez plus besoin de l’arroser régulièrement dès qu’il arrive à s’enraciner correctement. Cependant, il ne faut pas attendre que la terre en surface soit complètement sèche pour le drainer. Vous devez également adopter le support pour une floraison et une fructification généreuse. Si le temps est dégarni, la plante est obligée de recommencer les processus.

Pour le Cotonéaster caduc, il est primordial de le tailler pour lui octroyer une silhouette parfaitement équilibrée. Les pointes des rameaux doivent être coupées après la chute du feuillage et avant que le processus de végétation ne commence. Il faut également enlever les tiges rebelles.

Quelles sont les maladies qui peuvent toucher le Cotonéaster ?  insects-563256_1280(4)

Il s’agit d’une plante très robuste, qui arrive à faire face à toutes les maladies. Cependant, il faut le préserver des feux bactériens, qui ont tendance à les dessécher. Jusqu’à maintenant, il n’y a aucun remède pour soigner la maladie, le plus important c’est d’éviter que les bactéries se propagent. Pour cela, il est primordial de couper la branche atteinte.

Il est également nécessaire de brûler les souches. Si le sol est également trop humide, la plante peut être affectée par le pourridié. Quelques pucerons peuvent également le toucher. Vous devez les pulvériser d’eau savonneuse pour éviter que sa dégradation. Faites également attention aux chenilles défoliatrices. Dès qu’une branche en est infectée, pensez à la couper tout de suite pour éviter que l’insecte n’attaque l’ensemble de la plante.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s