Pourquoi récupérer l’eau de pluie, et comment s’y prendre ?

Récupérer l’eau de pluie est une démarche écologique transformant un logement en un domaine plus vert ; c’est un système qui  profite aussi bien à l’environnement qu’au propriétaire du logement.

L’eau récupérée peut être utilisée dans différentes activités du quotidien, cela dépend de la méthode de récupération choisie, car l’eau peut être plus ou moins saine. 

Pour aller plus loin dans notre réflexion, nous allons étudier pourquoi récupère-t-on l’eau de pluie, et quelles sont les différentes méthodes pour y arriver. 

Qu’est-ce qu’on entend par récupération d’eau de pluie ?

Récupérer l’eau de pluie consiste à la collecter et la stocker dans un réservoir, elle peut vous servir pour beaucoup de différents usages.

Sachez qu’elle ne peut pas être utilisée pour la douche, toutefois elle peut alimenter le réservoir des toilettes. Vous pouvez également l’utiliser pour arroser votre jardin ou laver votre voiture. 

Concernant les activités ménagères, vous pouvez vous servir de cette eau pour laver le sol et le linge de maison. 

Pourquoi récupérer de l’eau de pluie ?

  • Protéger l’environnement:

Les ressources naturelles et l’écosystème sont les principaux bénéficiaires de la collecte d’eau de pluie.

C’est un moyen efficace pour éviter l’assèchement des réserves d’eaux souterraines. Les besoins en eau augmentent avec l’accroissement de la population mondiale ; cependant pour compenser la demande, certaines industries extraient l’eau souterraine. En récupérant l’eau de pluie, l’eau souterraine sera conservée. 

  • Réaliser des économies en énergie:

Pour devenir potable l’eau doit subir différents traitements, et l’énergie nécessaire à la transformation est énorme. Il faut en effet une grande quantité d’électricité pour faire tourner l’usine et les stations de pompage.

Grâce à la récupération d’eau de pluie, la quantité nécessaire en eau potable va diminuer, cela fera donc diminuer la quantité d’énergie.

  • Limiter les dommages causés par les eaux de ruissellement:

L’eau de pluie et la neige fondue se mélangent pour donner les eaux de ruissellement, et même  si le sol en absorbe une partie, une grande partie reste à la surface, et cela favorise le développement des algues et des toxines, pouvant être dangereux pour la santé de l’homme. 

Les eaux de ruissellement causent également des dommages sur les rives des cours d’eau, une terre fertile peut par exemple devenir inutilisable à cause d’une inondation de ces eaux. 

Il est recommandé de collecter l’eau de pluie afin que la quantité d’eau stagnant à la surface de la terre diminue considérablement. 

  • Économiser sur les factures d’eau:

Sur le long terme, les systèmes de récupération d’eau de pluie sont rentables puisque la quantité d’eau potable nécessaire aux besoins du foyer diminue, la facture va également baisser

Quelles sont les différentes méthodes pour récupérer l’eau de pluie ?

Plusieurs méthodes s’offrent à vous lorsqu’il s’agit de récupérer l’eau de pluie. 

  • Faire écouler l’eau par gravité:

Ce système de récupération d’eau utilise des citernes aériennes placées en hauteur. Il suffit d’installer le support à une trentaine de centimètres du sol sous une gouttière ; il doit également être équipé d’un robinet à fixer sur la partie basse, l’eau pourra ainsi s’écouler par gravité. Vous pouvez ensuite raccorder le robinet à un tuyau d’arrosage.

  • Puiser l’eau par pompage:

Il existe deux types de pompe pour puiser l’eau de pluie : les pompes électriques, et les pompes d’arrosage ou pompe de surface. 

La pompe va permettre à l’eau du récupérateur d’être acheminée directement dans le jardin. Si votre cuve est enterrée, vous devez installer une pompe immergée, l’eau sera puisée et stockée dans la cuve. 

À part ces systèmes, vous pouvez récupérer l’eau de pluie par l’intermédiaire des tranchées, des bassins de rétention ou encore des barrages. 

Quels sont les éléments qui interviennent dans la récupération d’eau de pluie ?

Afin de récupérer l’eau de pluie en suivant les normes, vous devez faire intervenir plusieurs éléments. Premièrement il y a le toit : grâce à la pente, l’eau va se glisser directement dans les gouttières et finir dans la cuve. 

Ensuite il y a la cuve ou la citerne, dont la capacité va dépendre de votre habitude de consommation. Pour une toiture mesurant 50 m², prévoyez une citerne de 5 m3 environ. 

Viennent ensuite les filtres afin d’éliminer les impuretés dans l’eau de pluie. Il y a trois étapes de filtration : l’entrée est munie d’un filtre à feuille ou d’un pré-filtre pour stopper les grosses impuretés ; un filtre de 1 à 9 microns est indispensable à la sortie de la pompe pour retenir les particules fines. Afin de transformer l’eau de pluie en eau potable, vous devez installer un système à microfiltration ou un système à osmose inverse

L’eau sera ensuite envoyée dans la maison grâce à une pompe, il en existe trois types : une pompe manuelle, une pompe hydrophore ou une pompe immergée. La distribution se fait grâce à un réseau de tuyauterie. 

Quelle taille de réservoir d’eau pour les besoins dans un foyer 

La taille du réservoir d’eau va dépendre de l’habitude de consommation dans le foyer, il faut également prendre en compte les précipitations annuelles. L’utilisation de l’eau de pluie peut varier en fonction de la consommation en eau courante dans la maison. 

Si l’eau de pluie est utilisée pour beaucoup de tâches dans la maison, la capacité du réservoir doit être conséquente, c’est à dire autour de 5 000 litres, surtout si la pluie s’étend sur toute l’année. Si l’eau de pluie ne vous sert que pour arroser le jardin ou pour laver la voiture, le choix de la capacité doit le prendre en compte. 

Optez pour un réservoir opaque et étanche, la couleur foncée va empêcher la pénétration de la lumière dans le réservoir afin qu’il n’y ai pas d’algues à proliférer. 

Dans les régions sèches la citerne doit être beaucoup plus grande : il faut prévoir autour de 10 000 litres.

Quel est le coût d’une installation de récupération d’eau de pluie ?

Le coût est différent d’une installation à l’autre, cependant il existe quelques étapes en commun. 

Le terrassement du terrain va coûter entre 500 et 1 000 € avec l’usage d’une pelleteuse. Une citerne en béton va coûter 1 200 € pour une capacité de 5 000 litres. Les filtres coûtent entre 300 et 400 €. Quant à la pompe, vous la trouverez entre 500 à 800 €. 

En combinant tous ces frais, les équipements et l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie coûtent aux environs de 4 000 €.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s