Qu’est-ce qu’un béton banché ?

Les techniques de construction modernes ne cessent de s’améliorer pour avoir de meilleurs résultats. Les constructeurs visent une fiabilité des bâtiments, une rapidité d’exécution ainsi qu’un coût plus faible. Ils emploient alors des méthodes rénovatrices telles que l’utilisation d’un béton banché.

D’où vient le béton banché ?

Par des termes simples, on peut décrire le béton banché comme étant un béton qui est coulé entre deux banches. L’ouvrage est alors coulé sur place. Ce type de technique est surtout utilisé pour la conception des murs de sous-sol ou encore des murs de piscine.

A savoir, les banches sont des éléments de coffrage qui peuvent être droits ou courbes. Elles sont façonnées à partir de planches de bois ou d’éléments métalliques et sont disponibles sous différentes dimensions, suivant l’envergure des travaux à réaliser.

A ses débuts, les banches étaient utilisées dans la technique de pisé. La première utilisation du béton banché remonte au XVIIème siècle. Les banches étaient alors des planches de 2m sur 1m. Placée l’une face à l’autre, elles permettaient la conception de murs épais, de hauteurs importantes.

Plus la technique de construction a évolué et plus les murs sont devenus moins épais. En effet, on a commencé à utiliser des liants chimiques permettant alors de bâtir des murs qui soient moins épais mais qui sont tout aussi résistants.

En même temps, les banches ont évolué et ont pris des formes plus sophistiquées. Ces dernières rendent facile la construction de mur en pente ou courbe ou possédant des formes complexes. Les banches existent désormais aussi en versions réutilisables.

  • Quelles sont les caractéristiques d’un béton banché ?

Le béton banché est choisi pour sa rigidité. De plus, il dispose de bonnes caractéristiques antisismiques. Il sera alors adapté pour les sols instables, ainsi que pour les travaux de sous-sols et de rez-de-chaussée. Quant à son épaisseur, elle peut atteindre les 20 cm. Côté prix, il faudra compter entre 50€  à 80€ au m2 pour la construction d’un mur banché. A savoir, c’est un prix en auto-construction et hors main d’œuvre.

Les différents types de béton banché

beton2

Dans la construction moderne, l’on distingue deux types de béton banché, suivant le type de banches utilisé. Le premier utilise des banches lourdes tandis que la seconde utilise des banches modulaires.

  • Les banches lourdes

Les banches lourdes sont des éléments de coffrages destinés pour le moulage aux voiles. Le plus souvent, ce type de banche est fait à partir d’éléments métalliques. Les éléments de la banches sont alors assemblés un à un pour donner la longueur de paroi voulue.

Quant à la hauteur de la banche, elle est la même que celle du mur à ériger. Dans cette catégorie de banche, l’on distingue encore deux sous catégories : les banches classiques et les banches colisables.

Les banches classiques : ce type de banche s’utilise par paire, c’est ce que l’on appelle par équipage de banche. La spécificité de ce type de banche c’est qu’il est possible de couler le béton jusqu’à une hauteur de 2.5 mètre.

La largeur du béton étant variable. Cependant, le coulage de béton à banches classiques est assez lent par rapport aux autres techniques. En effet, la vitesse de coulage du béton est de 4 mètre par heure.

Les banches colisables sont également une autre version de banches lourdes. Son nom rend hommage au fameux édifice romain, le Colisée, qui est un bâtiment circulaire. Ce qui différencie les banches colisables des autres types est donc sa forme qui est arrondi.

Ce type de banche permet alors de couler murs en béton de forme ronde, ovale ou courbée. L’utilisation de ce type de banche reste à peu près le même que celle de banches classiques. Côté dimension, elle est proposée par unité de 0,625 m, la plus longue étant 3.75 m.

  • Les banches modulaires

La banche lourde, comme son nom l’indique, est de taille imposante et difficile à transporter. Son transport ainsi que son utilisation requiert alors l’utilisation d’une grue.

Pour éviter ce type de problème, les banches modulaires ont été imaginées par les constructeurs pour éviter l’utilisation de matériaux coûteux et difficiles à transporter. De ce fait, les banches modulaires se composent de plusieurs éléments qui sont simples de transport et faciles à démonter.

Ces éléments de petite taille se montent et se démontent à la main. En général, une banche modulaire se compose des composants suivants : une peau en contreplaqué, des raidisseurs horizontaux, des raidisseurs verticaux.

Une alternative aux banches traditionnelles

béton1

Il existe également une autre alternative quant à l’utilisation des banches lourdes et modulaires. C’est l’utilisation d’un bloc à bancher. Contrairement à la forme de banche à plusieurs plaques, il est muni d’un bloc dans lequel l’on va venir couler du béton.

Ce type de banche se monte comme du parpaing. Toutefois le bloc à bancher à quelques limites comparé aux banches classiques. En effet, la hauteur maximale pour ce type de coffrage est de 1,50 m. Il ne peut donc jamais atteindre la hauteur d’un étage.

Il est cependant facile à monter car il requiert un montage à sec et ne nécessite d’être collé que dans les zones à haut risque en séisme. Tout comme les banches modulaires, le bloc à bancher évite l’utilisation de grue lors du montage et permet alors un chantier simple.

Le bloc à bancher se décline sous plusieurs formes. Il y a les blocs rectangulaires classiques. Pour la conception des murs de formes arrondies ou arquées, il y a aussi les blocs courbes. On distingue aussi les blocs de jonctions qui servent pour la réalisation d’un coffrage latéral.

Finalement, il y a les blocs piliers qui servent à couler les piliers. Cette dernière utilisation est la plus pratique de tous quant à la construction de pilier en tout genre. A savoir, ce type de coffrage est destiné pour un chantier de petite à moyenne envergure, ne nécessitant pas l’utilisation d’importants moyens tels que les grues par exemple.

Les avantages et inconvénients que représente ce type de béton

males-2339843_1280(9)

Comme toute technique de construction, le béton banché présente des avantages tout comme des inconvénients. Parlons tout d’abord de ses avantages.

  • Les avantages

Le premier avantage d’un béton banché est son étanchéité face à l’eau. En effet, compte tenu de sa composition à base de sable, de ciment et d’adjuvant, il résiste bien face à l’humidité.

De même, c’est aussi un ouvrage à résistance élevée. Il sera alors adapté pour les zones sismiques ou les zones à sol instable. De par cette résistance, le béton banché est à même d’assurer les fondations d’une maison et il est utilisé pour façonner les murs des sous-sols. Il en est de même pour les bases des immeubles de grandes tailles.

Au fil du temps, le béton banché résiste bien aux fissures ainsi qu’aux intempéries et aux changements climatiques. Du point de vue transfert thermique, c’est le meilleur isolant parmi les matériaux de construction de murs. En effet, le béton résiste bien face à la déperdition de chaleur grâce à la diminution de la densité du béton.

Toutefois, il nécessite quand même l’ajout de certains isolants pour assurer à 100% l’isolation thermique d’un mur. Les architectes priorisent également les murs en béton banché de par la facilité à réaliser des formes complexes, surtout les formes courbes et arrondis.

En effet, il est assez difficile de réaliser des murs arqués avec des parpaings ou encore des panneaux préfabriqués. Les banches rendent également plus simple la réalisation des murs qui requièrent d’importantes connaissances techniques.

  • Quels sont ses inconvénients ?

Si le béton dispose de plusieurs avantages, il a également quelques inconvénients. Tout d’abord, au niveau du prix, un mur fait en béton coûte plus cher que s’il était fait en briques ou encore en parpaings.

Cela est en lien avec le prix des matières premières avec lesquels le béton est composé. De même, le mode de conception fait également grimper le prix du béton. Le béton banché doit aussi être coulé en une seule fois. Autrement, des fissures ainsi que de bulles d’air peuvent apparaître sur le mur.

Il faudra lors refaire le mur tout en entier, ce qui représente une perte importante en coût ainsi qu’en heure de travail. De ce fait, le coulage de béton banché n’est pas conseillé pour les non-initiés. Finalement, le vieillissement du béton est encore un point à vérifier selon certains professionnels du bâtiment. En effet, quelques constructeurs affirment que le béton résiste mal au temps.

Mise en œuvre d’un béton banché

iron-rods-474792_1280

Avant toute chose, il est à noter que la construction d’un béton banché nécessite de solides connaissances en techniques de construction et de bâtiments. Dans le cas contraire, mieux vaut ne pas s’aventurer à construire soi-même un mur en béton banché au risque de voir des fissures et des bulles d’air apparaître.

Avant de passer à la réalisation, la première chose à faire est une étude de la structure nécessaire. Suivant la taille du mur ainsi que les charges que ce dernier va soutenir, l’on déterminera l’épaisseur du béton, sa composition ainsi que son type (armé ou non).

Une fois les études faites, on passe à la réalisation des fondations. Pour un mur de soutènement, il faudra prévoir des fondations de 25 cm de profondeur. Ces dernières devront être laissées sécher pendant quelques jours avant de passer aux prochaines étapes.

On positionne ensuite les premières banches en prenant soin de bien vérifier le niveau ainsi que la position des banches. C’est le montage de la partie appelée peau du coffrage après avoir assemblé les panneaux du béton. Pour que le béton soit facile à décoffrer, on utilise alors des panneaux huilés.

De ce fait, la surface du béton sera bien lisse et exempt de défaut une fois terminé. A savoir, pour être bien verticales, les banches sont soutenues par des supports qui sont en aciers généralement. Ces tiges en acier servent d’appui et évitent que les banches ne soient écartées de leur position initiale par le poids du béton.

Si le mur est prévu pour porter des ouvertures telles que des portes ou des fenêtres, l’on pose alors les mannequins pour les ouvertures correspondantes. De même, la semelle qui viendra relier le mur et le reste de la structure sera à prévoir en même temps que les mannequins sont installés.

Afin de respecter le bon écartement entre les deux banches, on se sert de cales que l’on va interposer entre les deux panneaux. En effet, plus aucune modification ne pourra être faite une fois que le béton banché sera coulé, de ce fait, l’on vérifie bien l’écartement des deux panneaux.

Les deux panneaux face à face seront ensuite liés  à l’aide de solides boulons. La dernière étape consiste alors à couler le béton. A savoir, le béton devra être coulé en une seule fois, après lequel, il sera laissé sécher pendant plusieurs jours avant que les banches ne puissent être enlevées.

Le béton banché : pour quelles utilisations ?

concrete-3848937_1280

En plus de son utilisation habituelle, c’est-à-dire pour la construction des murs, le béton banché est aussi utilisé pour d’autres ouvrages ou constructions.

Grâce aux nombreux atouts techniques du béton banché, à savoir la rigidité et l’étanchéité, plusieurs entreprises proposent de construire des piscines faites avec. Dans cette utilisation, c’est la structure en treillage ferraillé garanti anti-fissure et une construction monobloc qui assure l’étanchéité des piscines.

De même, le béton banché est aussi utilisé pour assurer l’isolation thermique et phonique. Dans ce cas, le béton possède alors des ajouts qui lui sont spécifiques dans sa composition.

En effet, le béton banché isolant contient en plus de ces composants habituels des granulats légers et isolants, de type schiste, argile ou ponce. Les murs sont alors à la fois étanches et de bons isolants thermiques et phoniques.

Dans ce type d’utilisation, le béton est appelé bétons banchés structurels et isolants. La densité du béton, qui est un facteur qui fait grimper ou baisser la conductivité thermique se trouve alors augmenté de 40%. Ceci étant dû à l’homogénéité du mur.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s